Clicks240
GChevalier
4

Journal de bord ou La Marie-Jeanne en action .4.

Article précédent : 19- Viganò : nouveau témoignage émouvant totalement ignoré en France

* * *

Je ne comprends pas comment un catholique puisse imaginer que l’Église reste sans Pape jusqu'à la fin du monde.

Le Pape est aussi essentiel à l’Église que la tête l'est au corps.

Le Pape étant la plus haute autorité, on comprend aisément que l'Antéchrist usurpe ce Siège pendant le temps qui lui est imparti.

La période antéchristique est la suprême épreuve que seule l’Église catholique surmontera avec toute sa structure, Pape en tête : que les invisibilistes comprennent donc leur erreur à ce sujet afin qu'ils n'aillent pas griller en enfer !

Eutychès a été condamné pour un seul point de doctrine, et tout cela pour avoir voulu combattre l'hérésie nestorienne et pour s'être obstiné dans sa propre hérésie.

Si chacun raisonnait sans faux semblant ni sous-entendu, ce serait la charité qui en ce temps n'existe plus, non plus que la foi : mais après l'Antéchrist, tout cela reviendra, et heureux ceux qui seront de ce temps-là qui est bien proche mais que bien peu verront.

Chose importante à savoir : les confirmations administrées sauvagement par Mgr Lefebvre étaient valides mais illicites.

Quand on combat une hérésie, il faut faire très attention de ne pas tomber dans l'hérésie inverse.

Ce qui est illicite n'est pas forcément invalide ; ainsi, Mgr Lefebvre ordonnait et confirmait validement quoiqu'illicitement.

Comment peut-on se dire catholique et soutenir en même temps que l’Église n'aura plus de Pape ? Voilà assurément un contre-témoignage.

Quand comprendra-t-on enfin qu'une Église sans Pape, cela n'a aucun sens ?
Les tradis feraient bien de se réveiller sur ce point !

Qu'il n'y ait point de Pape aujourd'hui, cela arrange les restes de la Petite-Eglise, car ainsi leur thèse invisibiliste semble l'emporter ; c'est pourquoi ils font de nouveaux adeptes chez les sédévacs, dans le sens que ces derniers disent qu'il n'y aura plus de Pape, et les voilà d'accord.

Le temps de l'Antéchrist fait ressurgir toutes les hérésies avant qu'elles ne s'effondrent définitivement.

Le schisme attire l'hérésie.

Comment les invisibilistes ou la néo-petite-église pourra-t-elle se soumettre à la hiérarchie catholique quand celle-ci sera rétablie, eux qui soutiennent qu'il n'y aura plus de Pape et donc plus de hiérarchie ? Cette néo-église est donc dans l'impasse.

La néo-petite-église est schismatique, c'est-à-dire séparée du Pape puisqu'elle prétend que la Papauté s'est terminée définitivement à la mort de Pie XII. Supposons que la fin du monde n'arrive que dans plusieurs siècles, pour les tenants de la néo-petite-église, les Papes de ce temps-là qui seront alors véritables, ils les tiendront toujours pour faux !!! Et beaucoup de tradis sont dans ce cas : c'est le tour formidable qu'a réussi à faire la conciliaire en salissant le Pape et l’Église et en croyant annihiler définitivement la hiérarchie catholique, ce qui ne se peut puisqu'elle est d’institution divine, ce qu'ignorent la plupart des tradis qui ne croient plus à l'indéfectibilité de l’Église du fait des intrus conciliaires.

La néo-petite-église est hérétique puisqu'elle nie l'indéfectibilité de l’Église en tant que pour elle il n'y aura plus de Pape et donc plus d’Église catholique puisque le Pape et l’Église c'est tout un.

Pour la néo-petite-église, autrement dit les invisibilistes, les portes de l'enfer ont prévalu sur l’Église catholique à la mort de Pie XII.

Le salut éternel de ceux de la néo-petite-église est aussi compromis que celui de ceux de la petite-église, comme les Papes l'ont bien indiqué ; ainsi en est-il des néo-modernistes par rapport aux premiers modernistes.

J'ai une grande nouvelle à vous annoncer :
Pie XII aura bientôt un successeur légitime !

La Petite-Eglise fut condamnée par les Papes ; la néo-petite-église sera condamnée par les Papes futurs ; en attendant, elle sert les affaires de la conciliaire et de l'Antéchrist.

Ceux de la néo-petite-église, autrement dit les invisibilistes, se sauveront-ils ?
Tout comme les hérétiques et schismatiques, ils ne pourront point se sauver à moins de se convertir (sauf ignorance invincible, ce qui aujourd'hui est quand même très rare comme l'a souligné Pie XII lui-même).

Dans la néo-petite-église, et dans la conciliaire aussi, il y en a qui se prennent pour de grands théologiens alors qu'ils ne connaissent même pas leur catéchisme : voyez par exemple Dumouch dans la conciliaire !

Le prochain Pape sera-t-il pris dans le laïcat ? Possible ! Pie XII le laisserait entendre. Si cela arrivait, il faudrait que l'élu passe par tous les échelons de la cléricature afin d'être muni du sacerdoce et de l'épiscopat. Mais il serait Pape dès l'instant de son acceptation.

La néo-petite-église a le même tic que les protestants : il lui faut des sources a chaque parole !

Que ceux de la néo-petite-église ne s'appuient pas sur les considérations catholiques des leur, car tous les hérétiques, Luther lui-même, ont émis de telles considérations surtout avant qu'ils ne tombent : ceci est bon pour l'étude mais non pour suivre les hérésiarques en question ; ainsi fait-on par rapport à Origène par exemple.

Si vous vous trouvez sur un forum de la néo-petite-église, ces hérétiques feront comme font tous les hérétiques : ils chercheront tous les moyens pour vous expulser en vous accusant par exemple de troller ; s'il ne trouve pas de prétexte, ils vous expulseront quand même sans aucune raison.

Fuis l'hérétique obstiné de peur qu'il ne t'entraîne dans son hérésie.

Éloigne-toi du schismatique obstiné afin de n'être pas entraîné dans son schisme.

Les hérétiques, schismatiques, apostats et excommuniés n'iront point en Paradis, quelque louable que soit leur vie, mais l'enfer leur est réservé, même s'ils se prétendent catholiques comme le font ceux de la néo-petite-église dont les forums Te Deum et Mi-ca-El sont la vitrine sur le net.

Aux derniers temps de l’Église militante, celle-ci aura une épreuve, celle de l'Antéchrist dans laquelle nous sommes actuellement, puis un triomphe final comme les Papes l'ont annoncé, et alors viendra la consommation qui surprendra tout le monde. La néo-petite-église milite pour une Église vaincue par l'Antéchrist, mais Notre-Dame du Rosaire de Fatima ainsi que les Papes nous enseignent le contraire, signe que la néo-petite-église, dont on peut voir la doctrine visiblement sur le net par Te Deum et Mi-ca-El, est schismatique et hérétique sur ce point essentiel de la Doctrine chrétienne, savoir l'indéfectibilité de l’Église que les portes de l'enfer ne pourront atteindre. Mais la néo-petite-église ne croient pas à la conversion générale qu'opéreront Hénoch et Élie, malgré que cela soit quelque chose qu'on ne peut pas nier : conversion des Juifs par Élie et des gentils par Hénoch, ce qui implique un Pape et une hiérarchie, car cette conversion ne se fera pas dans les airs et hors de l’Église catholique. Que donc cette néo-petite-église se convertisse et revienne de son erreur, sinon elle verra de l'enfer le triomphe de l’Église catholique.

Les sujets de l’Église ne sont point les adeptes de la néo-petite-église qui eux sont schismatiques et hérétiques.

Rien de pire que l'obstination dans l'erreur ! Or nous sommes dans le temps de la grande erreur et des obstinés qui n'ont rien de plus à cœur que d'errer : voilà leur nourriture !

La néo-petite-église finira en enfer.

La néo-petite-église n'est autre chose que l'adaptation de la Petite-Eglise aux temps actuels, tout comme le néo-modernisme est l'adaptation du modernisme aux temps actuels.
Le prétexte de la Petite-Eglise fut le Concordat de 1801.
Le prétexte de la néo-petite-église fut la fausse élection de Jean XXIII.
La chose qui leur est commune est de soutenir que l’Église peut subsister toujours sans Pape et sans hiérarchie.
La néo-petite-église se défend d'être de la Petite-Eglise, tout comme le néo-modernisme se défend d'être moderniste.
Conclusion : la néo-petite-église et la Petite-Eglise sont la même et unique chose,
tout comme le néo-modernisme et le modernisme sont la même et unique chose.

Quand vous lisez la doctrine de la néo-petite-église, ce sont des envolées on ne peut plus catholiques, et soudain... l'hérésie apparaît, ce qui réduit à néant tout le discours catholique. Leur hérésie fondamentale est une Église sans Pape et donc sans hiérarchie, et cela, jusqu'à la fin du monde. Pour la Petite-Eglise, le Concordat fut le prétexte ; pour la néo-petite-église, c'est l'Apostasie actuelle qui sert de prétexte. Ils ne comprennent pas l'indéfectibilité de l’Église ; et pour se justifier, ils font des comparaisons hardies et des interprétations fausses. Ils agissent en cela comme ont agi tous les hérésiarques pour justifier leur hérésie.

La néo-petite-église compare l'époque actuelle à la mort du Christ, et ils ont raison puisque l’Église reproduit en quelque sorte la vie-même de Jésus-Christ comme le dit saint Augustin ; mais ils s'arrêtent là comme si le Christ n'était pas ressuscité. Or l’Église pour ainsi dire ressuscitera, dans le sens où elle aura son triomphe sur la terre avant la fin du monde, comme plusieurs Papes l'ont annoncé, saint Pie X notamment ; cette période coïncidera aux quarante jours précédents l'Ascension. Or peut-on imaginer qu'en ce temps-là qui est désormais très proche, l’Église serait sans Pape, sans hiérarchie et sans sacrements ? Il n'y a que la néo-petite-église pour soutenir une telle absurdité !

Après l'épreuve antéchristique actuel, il y aura de nouveau un Pape et une hiérarchie. Si ceux de la néo-petite-église comprenait cela, ça en serait fini de leur schisme.

Quand on interpelle quelqu'un avec l'intention manifeste et affichée de profiter de sa réponse afin de trouver matière à l'éliminer, méthode bien connue et très employée dans le milieu néo-petite-église, il ne reste qu'une chose à faire : se taire et rire !

La doctrine de la néo-petite-église est catholique sauf sur un point, savoir, l'indéfectibilité de l’Église, et ce seul point renverse tout le reste.

Quand ceux de la néo-petite-église récitent le Credo, ils mentent en disant : « Je crois la Sainte Église Catholique ! » puisqu'ils n'y croient point.

La Petite-Eglise croit en l’Église catholique jusqu'à Pie VI.
La néo-petite-église croit en l’Église catholique jusqu'à Pie XII.
Donc, la Petite-Eglise et la néo-petite-église ne croient pas en l’Église catholique.

Généralement parlant, le rigorisme est une caractéristique de la Petite-Eglise.

La vindicte est l'arme de la néo-petite-église, comme c'est l'arme de tous les dissidents : c'est à cela surtout qu'on les reconnaît.
À l'inverse, les catholiques se reconnaissent par cette maxime évangélique : « Aimez-vous les uns les autres ! » à quoi les dissidents, aiguillonnés par le diable leur maître, répondent : « Haïssez-vous les uns les autres ! » Certes, ils ne le disent pas, mais ils le mettent en pratique ! Et ensuite, retournant la chose, ils disent que ce sont les catholiques qui font cela.

Ironie du sort ! Les invisibilistes qui ne croient pas à Fatima, croient-ils à Pontmain, Lourdes, La Salette ? Pour cette dernière, ils croient au secret publié par Mélanie et mis à l'Index par l’Église, ce qui prouve qu'ils ne croient point en l’Église.

Le "subsistit in" est l'hérésie primordiale de la conciliaire. Mais peu le savent ou le reconnaissent. Pourtant, j'en sais, qui, ayant vu cette vérité, hélas, sont tombés dans l'erreur guérardienne. Quand on dénonce une hérésie, il faut faire très attention de ne pas tomber dans une autre hérésie ! Ainsi, la néo-petite-église a dénoncé à juste titre Vatican II, mais elle est tombée dans l'hérésie invisibiliste. Soyons donc très prudents.

Nul doute que si ceux de la néo-petite-église récitent leur Chapelet quotidien avec l'intention de connaître la vérité, tôt ou tard ils abjureront leurs erreurs, comme le dit le Père de Montfort.

Ceux de la néo-petite-église, croient-ils à Lourdes ? J'ose espérer que oui, mais je n'en suis pas certain ! Pourtant l’Église en a fixé la fête au 11 février pour l’Église universelle ; or nous sommes le 11 février 2019. Mais eux ils disent : il faut respecter ce que dit l’Église, mais on n'est pas obligé d'y croire ! Sans commentaire évidemment...

La néo-petite-église ne croit pas à la victoire de l’Église catholique : elle ne croit qu'en elle-même, et c'est pour cela qu'elle peut affirmer l'absurdité suivante, savoir que même s'il n'y avait plus un seul catholique, l’Église catholique subsisterait quand même ! Sans commentaire bien évidemment.

Si les invisibilistes de la néo-petite-église ne se convertissent pas qu'ils s'attendent à être réprouvés.

Un Pape pour bientôt ? Oui !

Pourquoi être compliqué quand les choses sont si simples ?

Il faut que chacun, nous fassions ce que nous devons faire : cela s'appelle le devoir d'état. Ceci est d'une obligation stricte.

Si l'on comprenait ce qu'est véritablement un Pape, on ne tomberait pas dans les erreurs où sont tombés les conciliaires et les tradis.

Enfin le loup montre sa queue ! Mais c'est toujours comme ça dans l'hérésie et le schisme : à un certain moment, on comprend pourquoi le religieux est envoyé dehors ! C'est que le profane arrive dans sa nudité révélatrice.

Le seul avantage de la Petite-Eglise par rapport à la néo-petite-église, malgré que cet avantage ne l'ait pas préservée de la damnation, comme l'ont souligné les Papes, cet avantage était, dis-je, qu'ils avaient des mœurs irréprochables, avantage dont ne peut pas se prévaloir la néo-petite-église qui est corrompue par l'esprit du monde, ayant abandonné toute piété.

L'abbé Demaris ou Demoris a été catholique jusqu'en 1801, après quoi il est devenu anticoncordataire, autrement dit adepte de la Petite-Eglise schismatique qui commença alors à se former. Ceux de Te Deum et de Mi-ca-El, à la suite de leur théoricien Si Vis Pacem (Fazilleau), en soutenant Demaris, font voir qu'ils sont de son schisme.

Tâchons de ne pas nous ensabler : le Dragon ne s'est-il pas posté sur le sable du rivage ?

Te Deum et Mi-ca-El ont construit leur maison sur le sable, et donc elle s'écroulera.

Tout véritable catholique est aujourd'hui combattu à gauche par les conciliaires et à droite par les tradis.

Ce qui a toujours travaillé les tradis, et à juste titre, c'est le problème du Pape :
1° Les lefebvristes reconnaissent le Pape mais lui désobéissent sciemment.
2° Les guérardiens coupent le Pape en deux.
3° Les sédévacs pensent que la Papauté est définitivement terminée.
Quant aux conciliaires, ils obéissent à des papes hérétiques qui, du fait de leur hérésie, ne sont pas Papes.
Que doit faire le vrai catholique ? Obéir sans discuter aux Papes légitimes. Quand il y a vacance, comme c'est le cas aujourd'hui, ils attendent patiemment que cette vacance cesse, car ils savent que la Papauté durera jusqu'à la fin du monde, selon les promesses-mêmes de Notre-Seigneur qui, lorsqu'il dit que les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre l’Église, promet donc que l’Église durera jusqu'à la fin du monde avec toute sa structure, telle qu'il l'a instituée, car autrement ce ne serait plus l’Église.
L’Église catholique surmontera donc l'épreuve actuelle comme elle a surmonté les épreuves précédentes, comme par exemple le Grand Schisme d'Occident qui fut l'épreuve inverse de celle d'aujourd'hui.

Un Pape ne peut pas être hérétique car s'il l'était, ipso-facto il ne serait plus Pape mais, comme dit St Vincent Ferrier, une apparence de Pape, une statue, une idole dans le Lieu Saint. Or, tels sont les 6 papes conciliaires ainsi que Vatican II. Ce sont ces apparences de Papes et cette apparence de Concile que suivent précisément et à qui obéissent toute la masse conciliaire ; cette masse conciliaire n'étant autre que d'anciens catholiques, on peut dire que la quasi totalité de l'univers catholique a apostasié ; c'est ce que St Paul appelle proprement la Grande Apostasie.

Nous sommes aujourd'hui au temps de la déconversion et de l'obstination, autrement dit, tant que les deux Témoins ne sont pas venus, que tout véritable catholique garde ce qu'il a, comme dit l'Apocalypse, savoir la Doctrine chrétienne.

À la suite de la grande Apostasie de Vatican II qui détruisit tout, une certaine résistance se fit. Mgr Lefebvre en fut le fer de lance autour duquel tout se cristallisa. Mais le problème du Pape le cloua sur place. En effet, il voyait bien que Paul VI était hérétique mais il ne voulut pas en admettre les conséquences, en conséquence de quoi il le reconnut comme Pape quoiqu'hérétique ; et il agit de même par rapport à Jean-Paul Ier et Jean-Paul II. Il inventa donc la théorie selon laquelle le pape hérétique était toujours Pape mais qu'il fallait lui désobéir puisqu'il était hérétique, l’Église suppléant. Cette fausse théorie plut à la quasi totalité des opposants à Vatican II, d'où le succès de Monseigneur. Et c'est ainsi que se forgea ce que l'on appelle faussement la Tradition.

Dans ce temps de Grande Apostasie, comme son nom l'indique, les gens ne se convertissent pas mais apostasient.

C'est terrible, mais il faut le dire : dans le temps d'aujourd'hui, on est obligé d'enfoncer des portes ouvertes, personne ne comprenant plus rien à rien ; ainsi, vous dites une chose, et l'autre en comprend une autre !

Les néo-petite-église sont méticuleux à l'excès jusqu'à la virgule près, mais ils ne comprennent point le sens de ce qu'ils citent avec tant de méticulosité !

La conciliaire est à jamais maudite de Dieu puisque l'église de l'Antéchrist qui a usurpé pour un moment très court la sainte Église catholique.

Ceux qui ne croient pas au triomphe de l’Église ne méritent pas de le voir.

Si Vatican II est tombé alors que la quasi totalité des évêques étaient de bons évêques, c'est que la petite minorité moderniste l'a emporté ; et comment a-t-elle pu l'emporter en faisant apostasier les 2500 évêques ? C'est qu'il n'y avait plus de tête, et même pire, une fausse tête. L’apostasie de Vatican II prouve qu'il n'y avait plus de Pape, car avec un Pape, la chose aurait été impossible, et Vatican II aurait été un excellent Concile et le plus grand qui ait jamais été du fait du nombre de ses évêques et des sujets qu'il aurait traités et bien traités. Vatican II est donc la preuve irréfutable que l'Obstacle avait été enlevé.

Les guérardiens ont été exaucés le 13 mars 2013 ; depuis cette date, ils ont un pape materialiter dans la personne de Benoît XVI et un pape formaliter dans la personne de François, sauf que... ni l'un ni l'autre ne sont Papes !!!

Le Polyèdre-Antéchrist s'avance terrible, mais qui s'en aperçoit ?

Les CRC ont leur saint : Jean-Paul Ier ! Mais voilà... il n'a pas été plus Pape qu'ils ne le sont eux-mêmes !

Les conciliaires ont leurs saints : Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul II !
Mais voilà... ce sont des saints hérétiques !

Il est certain que lorsque chacun écrit de son côté en parallèle, cela évite les prises de bec puisque deux parallèles ne peuvent se rencontrer.

Les lefebvristes et beaucoup de tradis avec eux, spécialement ceux de la résistance, ont quasi canonisé Mgr Lefebvre ; mais voilà.... un saint schismatique !

Les sédévacs ont aussi leurs saints : ce sont les innombrables conducteurs et conductrices de groupuscules aussi divers que dissemblables, et tous autonomes ; ce genre de saints fabriqués se nomment vulgairement gourous.

N'étant ni conciliaire ni tradi, toutes mouvances confondues, je ne suis pas davantage royaliste ou républicain : je suis catholique et français, et c'est tout dire.

À quoi bon se jeter des pierres les uns aux autres ? Cela ne sert à rien puisque nous sommes dans un temps où tout le monde croit avoir raison et où personne ne veut se réformer : c'est le temps de la grande obstination.

Il est curieux de voir qu'il y en a qui posent des questions sur leur forum à des personnes qu'eux-mêmes ont banni et qui, de ce fait, ne peuvent pas répondre. Voilà une spécialité croustillante de la néo-petite-église...

Je connais un forum où l'on demande de prier pour moi ; mais voilà, avant que j'en sois banni, j'y avais mis le Chapelet quotidien que voici :
www.youtube.com/watch
Après m'avoir banni, ils ont supprimé la vidéo et l'audio avec le PDF.
Voilà des gens très rigolos, n'est-ce pas ?
Mais je viens de trouver la réponse à cette énigme. Nos chers invisibilistes m'ont rendu invisible chez eux, mais dans leur imagination j'y suis toujours visible. Voilà comment leur nouveau dogme de l'invisibilité de l’Église se traduit même envers des personnes visibles ! Vraiment, on n'arrête pas le progrès !!!

Un certain forum, toujours le même, me demande de prouver qu'ils sont de la Petite-Eglise. Petit problème : je ne puis leur répondre puisqu'ils m'ont banni. Après tout, c'est peut-être la preuve suprême qu'ils en sont, car on ne demande pas à un absent quelque chose si on l'empêche d'être présent ! N'est-ce pas ce qu'il y a de plus logique ? Mais nos chers invisibilistes tournent en rond dans leur cage visible mais inaccessible pour moi afin que tout le monde croit que je suis chez eux tout en ne l'étant pas. Décidément l'ère post-chrétienne nous réserve bien des surprises ! loool !

Il en est qui attendent vainement un grand roi : ils peuvent bien le chercher partout, mais ils ne le trouveront pas !

Il en est qui n'attendent plus de Pape : qu'ils se détrompent car il viendra plus tôt qu'ils ne pensent (rien à voir avec la fausse théorie du grand pape et du grand roi).

Les forums Mi-ca-El et Te Deum ne croient pas à Fatima ni à La Salette, sauf au secret de Mélanie condamné par le Saint-Siège, preuve évidente qu'ils sont de l'esprit de la Petite-Eglise.

Circonstance aggravante pour Te Deum : ce forum m'interpelle sans que je puisse répondre puisqu'il m'a banni en secret, alors que trois de chez lui peuvent intervenir sur mon forum. Ceci suffit pour comprendre son appartenance.

Circonstance aggravante pour Mi-ca-El : ce forum me considère comme un trolleur, me réduisant de facto au silence sous peine d'exclusion. Ceci suffit pour comprendre son appartenance.

Cause véritable de mon bannissement de Te Deum : avoir démasqué son hérésie de l'invisibilité de l’Église.

Cause véritable de ma mise sous silence sur Mi-ca-El : avoir démasqué l'appartenance de Demaris à la Petite-Eglise.

L'obstination dans l'erreur prédispose excellemment à l'enfer.

Quand on ne veut pas obéir au Pape, on trouve tout espèce de prétextes. Ainsi font ceux de la néo-petite-église à propos du faux-secret de La Salette.

Les Gilets jaunes sont des émeutiers : ils devraient être dissouts. Beaucoup de Français pensent comme moi : mais voilà, ils n'ont pas le droit à la parole ! Macron préfère la castagne, c'est évident !

Source Catholique-Forum : catholique.forumactif.com/t67p540-la-visi…

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU

>>> BERGOGLIO = 666 !!! Troublant, non ?
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.
AJPM
Si Jésus trouvait quelques âmes de bonne volonté qui voulussent bien réparer, elles pourraient fléchir sa miséricorde ;
Moi, dit Antéchrist en vidant sa coupe de champagne, je suis inflexible, et Pell en est en ce moment mon exemple puisque ma victime sur laquelle je m'acharne avec une extrême volupté !
Marie assiste à leur mort tous ses pieux serviteurs ;
Moi, dit Antéchrist, j'assiste au spectacle montre en main, exemple George Pell, et je rigole !
La prière des âmes du Purgatoire ne suffit pas à elles seules pour fléchir Dieu offensé par les péchés qui se commettent dans le monde ;
Moi, dit Antéchrist, et je ne fais que le répéter, je pardonne tout et toujours et à tous, n'est-ce pas Pell ?
Comme au premier instant de la jouissance, toujours les Bienheureux jouissent et toujours ils aspirent, toujours ils aspirent et toujours ils jouissent ;
Pour nous, dit Antéchrist, nos 2mn35 de bonheur nous font une éternité suffisante et écologique !