Clicks748

Jésus condamné (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

JMJ224 III- Le Sacré-Cœur / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète: Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [JMJ223-JMJ225] Intégr…More
JMJ224 III- Le Sacré-Cœur / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète: Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [JMJ223-JMJ225] Intégral Montfort-Cantiques / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria

Voir audios 1 & 2

Même style :
1-
"Jésus agonisant"
2- "Jésus flagellé"
3- "Jésus couronné d'épines"

Paroles ici : www.sitew.com/…/cnms2-Le_Poeme_…

La PASSION intégrale :
1- en 7 tableaux
2-
avec refrain
3- avec contre-chant 1
4-
avec contre-chant (2)

Voir aussi :
Chemin de la Croix : "Suivons sur la montagne sainte"

*****************************************

LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(31/10/2014)

*****************************************

NOTRE-DAME du PERPÉTUEL-SECOURS

A Notre-Dame du Perpétuel-Secours (poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus)

Notre-Dame du Perpétuel-Secours,
Oh ! secourez-nous tous les jours,
Car vous êtes un secours perpétuel
Envers nous, pauvres mortels.
« Je vous secourrai volontiers
Si point vous ne m'abandonnez,
Car si moi l'on abandonne,
L'on ne trouve plus personne.
Mais pour qui me prie tous les jours,
Je suis son perpétuel secours.
Ma tendresse ne tarit jamais
Envers tous mes pauvres enfants
Qui sont à mes pieds, me priant :
Et voilà bien ce qui me plaît. »
Mais aussi que faut-il faire
Pour vous aimer et vous plaire ?
« Imitez-moi, voilà tout
Ce que je demande aujourd'hui de vous. »
Vous prier et vous imiter,
Nous le ferons donc tous les jours ;
Et en échange, soyez
Notre perpétuel secours.
« Je suis bien aise que vous vouliez
M'aimer, me prier et m'imiter.
Persévérez donc, chers enfants,
Et je vous secourrai à tout instant. »
Mais secourez aussi l'Église
Qui en a un si grand besoin.
« Je la sauverai à la fin :
C'est là une chose promise. »
Louange, action de grâces et gloire
À Notre-Dame des Victoires
Qui nous protège tous les jours,
Notre-Dame du Perpétuel-Secours.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

*****************************************
* AM18. Le Chapelet récité

LE POÈME DE LA PASSION

(cantique de saint Louis-Marie Grignion de Montfort)


* * * INTÉGRALITÉ des PAROLES téléchargeable ici : www.sitew.com/…/cnms2-Le_Poeme_… * * *

IV- JÉSUS CONDAMNÉ
(pour le mercredi)

54- Suivons notre très cher Maître
Qu’on traîne la corde au cou
Pour le faire comparaître
Au tribunal comme un fou.

55- Dans cet état misérable
Où l’on …
More
* AM18. Le Chapelet récité

LE POÈME DE LA PASSION

(cantique de saint Louis-Marie Grignion de Montfort)


* * * INTÉGRALITÉ des PAROLES téléchargeable ici : www.sitew.com/…/cnms2-Le_Poeme_… * * *

IV- JÉSUS CONDAMNÉ
(pour le mercredi)

54- Suivons notre très cher Maître
Qu’on traîne la corde au cou
Pour le faire comparaître
Au tribunal comme un fou.

55- Dans cet état misérable
Où l’on réduit ses bourreaux,
Il n’est pas reconnaissable,
Tant il a reçu de maux...

56- Pilate, quoiqu’un impie,
Est attendri, le voyant :
Il veut lui sauver la vie,
Sachant qu’il est innocent.

57- Afin d’apaiser la rage
De ce peuple mutiné,
Il le montre en l’équipage
Où les bourreaux l’ont laissé.

58- Aussitôt qu’il est en vue,
On n’entend que hurlements !
Chacun le raille et le hue
Avec grincements de dents.

59- Sa Face défigurée
Et couverte de crachats,
Sa chair toute découpée
Ne touchent point ces ingrats.

60- Ses douleurs et sa misère,
Au lieu de toucher leur cœur,
Fait redoubler leur colère
Et les remplit de fureur.

61- Pilate dit : « Voilà l’homme,
Ayez-en compassion ! »
Voyez, il faut qu’il le nomme,
À peine le connaît-on.

62- À ces mots, la populace
S’écrie, en frappant du pied :
« Qu’on l’ôte et qu’on s’en défasse,
Et qu’il soit crucifié ! »