Clicks300
GChevalier

VACCINATION COVID-19, le CRIME PARFAIT 4/6

CORONAVIRUS, LE COURONNEMENT DE LEUR PROJET ?

>>> VACCINATION COVID-19, le CRIME PARFAIT 3/6

Et si finalement, toutes ces confusions et ces incohérences multiples en apparence à un niveau superficiel, venaient servir une finalité d'ordre suppérieure, une cohérence globale à un niveau plus profond ? Rappelons-nous bien des propos du Président Franklin Rooswelt, lorsqu'il affirmait que « en politique, rien n'arrive par hasard. Chaque fois qu'un événement survient, on peut être certain qu'il avait été prévu pour se dérouler ainsi. »

Ainsi, il est fort curieux de constater que les dirigeants de ce monde semblent voir dans cette crise, une merveilleuse et une formidable opportunité, une occasion en or à saisir pour refaçonner le monde à leur image. Pour s'en convaincre, il suffit d'écouter entre autre, l'inquiétant Klaus Schwab, un personnage ténébreux, ancien membre du comité directeur du groupe Bilderberg et fondateur du Forum Économique Mondial dont il est le président exécutif. Un personnage haut en couleurs que l'on jurerait directement sorti d'un épisode de James Bond, tel l'emblématique méchant Blofeld de l'organisation Spectre, mais sans son chat !

En fait, il faut bien comprendre que ce virus constitue pour les mondialistes aux commandes une occasion en or pour passer d'un monde à l'autre, comme le ferait un catalyseur. Cette rupture violente permet d'imposer à l'ensemble de la société leur nouveau paradigme. Ce virus étant à leurs yeux comme une sorte de "Portail" ouvert sur ce nouveau monde, à savoir, celui de leur fameuse Gouvernance Mondiale et de leur grand rêve messianique. Nos élites l'affirment elles-mêmes dans les vidéos de leur organisation mondialiste "Global Goals" ou objectifs globaux, à laquelle adhèrent comme un seul homme tous nos bons dirigeants.

Cette refonte totale du système devrait affecter en profondeur tous les aspects de nos existences, sans retour en arrière possible. Une transformation d'ordre monétaire, sanitaire, sociale, commerciale, éducative, logistique, industrielle, technologique et jusqu'à la distribution alimentaire. Cela est aussi confirmé par Klaus Schwab qui affirme sans ambage que, je cite: « La crise du COVID-19 nous a montré que nos anciens systèmes ne sont plus adaptés au 21e siècle » et d'ajouter que « la pandémie représente une fenêtre d’opportunité rare mais étroite pour repenser, réinventer et réinitialiser notre monde. »

De même Justin Trudeau , le premier ministre du canada affirme que « Cette pandémie a fournit une opportunité pour une remise à zéro. C'est notre chance d'accélérer nos efforts pré-pandémiques pour réimaginer des systèmes économiques qui répondent réellement aux défits mondiaux. »

Dans la même veine, Jacques Attali, dans un article tiré du journal "L'Express" daté du 13 mai 2019, affirma que les crises permettent de faire évoluer l'humanité, de faire table rase du passé pour tout remettre à plat, de créer un nouvel ordre à partir du chaos, comme le dit la devise de l'ordre maçonnique auquel il appartient, "Ordo ab Chaos". Voici ce qu'il affirmait alors : « L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur», « La pandémie qui commence pourrait déclencher une de ces peurs structurantes [...] On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. »

De même, dans une vidéo d'archive étonnante daté de 1979, il affirmait à propos du système de soins et de santé : « Le concept même de liberté va devenir de plus en plus perverti et c'est ça qui est le plus fascinant dans cette évolution et c'est peut-être ça qui est le plus terrible, c'est qu'elle va récupérer tous les concepts, y compris celui de liberté (...) qu'est ce que c'est que cette société de machine qui nous apprend à nous surveiller nous-même, c'est une société qui dit soyez libres, débarassez vous du médecin, soignez-vous vous-même, sortez de l'hôpital sous prétexte d'autonomie, créer les conditions de l'aliénation la plus formidable qui est en quelque sorte l'aliénation par soi-même, volontaire à une norme imposée par l'extérieur. On nous dira, il ne faut pas fumer, pas conduire, pas boire, ne pas avoir tels gênes dans sa structure héréditaire. Si vous l'avez, vous êtes extérieurs à la norme. Faites tout ce que vous pouvez pour vous en débarrasser ! On fera que ce qui est la forme la plus absolue de la dictature, que chacun d'entres-nous aie envie librement d'être conforme à la norme, ai librement l'envie de se comporter comme un esclave !»

Dans son dictionnaire du XXIe siècle, Attali nous parlait de l'avenir de la société, en le présentant ainsi : « Tout humain deviendra un être sans père, ni mère, sans antécédants, sans racines ni prospérité, nomade absolu. Chacun aura le droit de former simultanément plusieurs couples. Polygamie et polyandrie deviendront la règle. Il deviendra licite d'avoir un "cloneimage", toutes les relations sexuelles interdites à un être humain. On autorisera même aux amateurs des relations avec des "cloneimages" de mineurs si l'on peut s'assurer qu'elles ne requièrent ni ne supposent la participation d'aucun enfant réel »

Curieusement certains documents semblent avoir anticipé la pandémie actuelle de manière incroyable. Il est difficile de croire qu'une telle accumulation d'éléments ne puisse que relever du pur hasard... Il y a vraiment matière à se poser de sérieuses questions sur ce virus, son origine et sa véritable finalité...
Jugez-en par vous-même :

Dès 2010, le journaliste et spécialiste des relations internationales, Alexandre Adler dans son essai "Le nouveau rapport de la CIA", une vision prospective pour l'année 2025, évoquait de manière visionnaire la survenue en Chine d'une pandémie de Coronavirus, une maladie respiratoire entraînant des dizaines de millions de morts en occident.

Dans la même veine, au Canada, "la revue Québec science édition", dans son numéro d'octobre/novembre 2019, demandait à ses lecteurs s'ils étaient « prêts pour la prochaine pandémie » en annonçant qu'elle « pourrait arriver plus vite qu'on ne le pense » tout en précisant que les pires virus de la planète, grippe, Ebola, Sras, étaient sous surveillance.

Autre élément intrigant et fort troublant, un épisode TV de l'émission de téléréalité américaine «Project Runway», diffusé en mars 2019 soit avant la pandémie, mettait en vedette un concurrent nommé "Kovid" qui a présenté une tenue avec un masque assorti, similaire à ce que nous voyons maintenant en raison de la pandémie.

Mais ce n'est pas tout, dès 2017, on pouvait voir la starlette, chanteuse et compositrice américaine Poppy, réaliser un tutoriel à l'attention de ses fans adolescents, intitulé "How to Apply Your Mask". Dans ce dernier on peut voir la chanteuse en nuisette, faire une démonstration de comment bien porter son masque chirurgical, comme s'il s'agissait d'un accessoire de mode de la dernière tendance. Voilà une idée pas très glamour, mais plutôt saugrenue et bien malsaine, non ?

Autre curiosité plutôt étonnante, le roman "The Eyes of Darkness" soit "l'œil des ténèbres", de l'auteur de best sellers Dean Koonts. Publié en 1981, il parlait dans son histoire d'une arme bactériologique développée dans la ville de Wuhan en Chine et appelée de ce fait Wuhan-400. Il faut préciser qu'à cette époque là, il n'y avait encore aucun laboratoire de recherche bactériologique de type P4 sur le site de Wuhan, puisque ce dernier fut seulement inauguré en février 2017...

Par ailleurs, on peut aussi mentionner l'édition par l'Union européenne d'une bande-dessinée titrée "Infected", étrangement prédictive évoquant elle aussi une pandémie mondiale avec un virus mortel transmit à l'homme par un animal dans un pays asiatique. Il y est aussi mentionné des équipes de scientifiques travaillant sur un virus mortel dans un laboratoire P4 basé en Chine.

S'agit-il de pures coïncidences, ou d'une forme de programmation prédictive visant à préparer presque de manière subliminale les esprits ?

Dans ce même registre, Hollywood a eu la merveilleuse et lumineuse idée de produire un film intitulé "Songbird". Réalisé par Michael Bay, le spécialiste des blockbusters explosifs et pétaradants, il est produit par une maison de production "Invisible Narratives", dont le slogan est "Hidden in plain sight", soit caché en pleine lumière. Voilà un concept purement ésotérique... Le film se présente comme un "thriller pandémique" et parle de COVID-23, une mutation de COVID-19 transformant l'Amérique en un cauchemar dystopique, avec des camps de quarantaine ! Voici le pitch de ce film qui s'annonce terrifiant : En 2024, le virus SRAS-CoV-2 a muté et le monde en est à sa quatrième année pandémique. Les Américains infectés sont emmenés de leurs maisons et contraints dans des camps de quarantaine appelés zones Q, où certains se battent contre les restrictions brutales. Il faut un sacré degré de cynisme pour sortir un tel film en pleine Pandémie où la peur, l'hystérie, les drames humains sont déjà à leur comble et que les gens ne savent plus comment se tirer de ce cauchemar... Visiblement il ne s'agit pas dans cette entreprise de divertir mais de normaliser, à grand coup de propagande, de nouveaux niveaux de tyrannie et d'hystérie, en les présentant comme une évolution logique du contexte actuel... Hollywood, cette machine à vendre du rêve se serait-elle mutée en machine à vendre nos pires cauchemars ? S'agit-il ici encore d'une forme de programmation prédictive de notre avenir ? En tous les cas, cela fait froid dans le dos ! Allan Watts défini ce concept de manipulation de l'opinion ainsi : « La programmation prédictive est une forme subtile de conditionnement psychologique fourni par les médias pour familiariser le public avec les changements sociétaux planifiés à mettre en œuvre par nos dirigeants. Si et quand ces changements sont mis en œuvre, le public sera déjà familiarisé avec eux et les acceptera comme des progressions naturelles, diminuant ainsi la résistance et l'agitation du public. »

Et ne parlons pas du nombre considérable de films hollywoodien qui ont préparé les esprits et les imaginaires collectifs pendant des années à l'éventualité d'une pandémie, de "Contagion" de Steven Soderbergh à "28 jours plus tard" de Danny Boyle, en passant par "l'armée des douzes singes" de Terry Gilliam, "Alerte" de Wolfgang Petersen, ou encore la série de film des "Resident Evil" et tant d'autres. Dans le script du film "Perfect Sense" de David Mackenzie sorti en salle en 2011, les gens perdent progressivement l'usage de leurs sens, suite à la propagation d'un mystérieux virus, ce qui ne manquera pas de faire penser au COVID-19, qui enlève le goût. Dans la même veine, la série Deadzone de 2003, dans sa saison 2 à l'épisode 14 fait très fort, puisqu'on y retrouve un mystérieux virus respiratoire proche du SRAS et que la chloroquine serait capable de guérir. En outre, l'épisode en question montre que le virus provient encore... de Chine ! Décidément, l'art divinatoire des productions hollywoodiennes n'aura de cesse de nous surprendre...

Attardons-nous maintenant sur le cas de ce pseudo-philanthrope, mais redoutable homme d'affaire de Bill Gates. Il est décidément le roi des prophéties auto-réalisatrices, puisqu'il a passé son temps ses dernières années à prévenir de l'imminence d'une possible pandémie, comme une grippe particulièrement virulente et redoutable pouvant emporter des millions de personnes.

Ainsi, il est extrêmement curieux, voir particulièrement douteux qu'il ai participé, coïncidence extraordinaire, en octobre 2019, par le biais de sa fondation "Bill et Melinda Gates", à un événement appelé "Event 201". Il s'agissait d'une simulation autour d'une pandémie fictive de Coronavirus, se soldant par la bagatelle de 65 millions de morts ! Or, comme chacun le sait, tout juste cinq mois après cet exercice, une véritable épidémie de Coronavirus se déclarerait depuis le site de Wuhan en Chine.

Mais ce n'est pas tout, car Bill Gates intervenait aussi dans une vidéo sur Netflix, dans la série "Explained", dont le scénario se déroulait précisément dans un marché chinois, où des animaux étaient entassés et un virus hautement mortel propagé dans le monde entier. Gates apparaissait comme expert dans la vidéo pour lancer, tel un oracle de malheur, ce sinistre avertissement à l'humanité : « Si vous pensez à quelque chose qui pourrait tuer des millions de personnes, une pandémie est notre plus grand risque ! »

Toujours aussi prévoyant, dès novembre 2019, Bill Gates avait fait déposer un brevet pour un futur vaccin contre un Coronavirus, utilisable sur l'homme. Un vrai visionnaire, il avait véritablement pensé à tout.

En tous les cas, le moins que l'on puisse dire, c'est que Gates a l'air particulièrement à son aise avec toute cette pandémie du Covid-19... Dans plusieurs interviews, il semble même prendre un certain plaisir à la situation, comme si en réalité, il en tirait bénéfice... On peut notamment le voir afficher un grand sourire bien malsain en évoquant l'arrivée d'une prochaine seconde vague « qui sera remarquée ». Une attitude résolument choquante et indécente, digne d'un sociopathe, en complet décalage avec la teneur dramatique des évènements et avec la situations de grande détresse et de souffrance engendrée par toute cette crise...

Par ailleurs, il faut également savoir que Gates est aussi un fervant promoteur de cette Gouvernance Mondiale, comme il le déclarait sans ambiguïtés en 2015 : « Compte-tenu des problèmes urgents dans le monde, un gouvernement mondial est un mal nécessaire. » Gates serait-il en fait une sorte de porte d'entrée vers ce Nouvel Ordre Mondial, ce nouveau système d'exploitation mais de nature esclavagiste, tout comme son logiciel Windows fût une fenêtre sur notre vie privée ?

Et que penser de la conférence dispensée en janvier 2019 par Marc Van Ranst, qui conseille depuis des années les gouvernements belges en matière de pandémies. Dans cette intervention filmée, il expose quel est le "plan pandémie" que ces experts devraient idéalement mettre en place pour mener à bien la vaccination massive de la population. Cette conférence surealiste et ultra-cynique dévoile la formule du succès pour vendre une pandémie à l'opinion publique, comme s'il s'agissait d'un paquet de lessive et n'est pas sans rappeler la propagande marketing d'Edward Bernays, le père des relations publiques. Elle se déroule au cœur du Chatham House, un des "think tanks" les plus influents au monde, une institution puissante au service des multinationales. Le scénario proposé ressemble étrangement à ce que nous vivons actuellement.

Autre information particulièrement troublante : les laboratoires Pfizer et BioNTech auraient commandé leurs flacons il y a plus d’un an, soit avant même que la pandémie ne se déclare à Wuhan ! Le service du renseignement allemand, le "Bundes Narichten Dienst", a entendu les patrons du verrier Schott AG qui fabrique les flacons de ces vaccins, dont il a perquisitionné le siège et l’usine de Mayence. Il est le leader mondial dans la fabrication de verre en borosilicate, ultra résistant aux très grandes et très basses températures. Pourquoi cette perquisition ? Parceque dès le 2 novembre 2019, Pfizer et BionNtech, ont commandé deux fois 800 millions de flacons pour des vaccin résistants à une température de moins 100 degrés, une température jamais utilisée à ce jour pour cette application ! Il est donc manifeste que ces deux laboratoires savaient à l'avance ce qui se tramait... Deux jours plus tard, Agnès Buzyn faisait interdire les prescriptions de l'hydroxychloroquine...

On peut aussi évoquer l'un des documents de travail de la "Fondation Rockefeller" daté de 2010. La fondation prévoyait comment une pandémie de virus transmise à l'homme par des oies sauvages, pouvait être utilisée pour jeter les bases d'un pouvoir autoritaire mondial. Le document s'intitulait "Scénarios pour l'avenir de la technologie et du développement international". L'un des scénarios dont il était alors question était intitulé "Lock Step", pour étape de confinement. Il décrivait un monde où le gouvernement exercerait un contrôle total et un leadership autoritaire. Il envisageait un avenir où une pandémie permettrait l'instauration et l'imposition de nouvelles règles d'exception sécuritaires et liberticides qu'il s'agirait de maintenir et de pérenniser dans le temps. Un scénario qui laisse véritablement songeur et qui ressemble en tout point à celui que nous sommes en train de vivre avec l'actuelle pandémie de coronavirus !

Quand à David Rockefeller, qui était alors à la tête de cette fondation dite philanthropique, voici ce qu'il déclarait en 1991 à Baden Baden au "Groupe Bilderberg", dont il est un des membres-fondateurs : « Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés. »

Tandis que dans son autobiographie, "Mémoires", David Rockefeller avoue même, avec une morgue et une arrogance certaine : « Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des Etats-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale ainsi qu’une structure économique plus intégrée – un seul monde si vous voulez. Si cela est l'accusation, je suis coupable et fier de l’être ! »

Il affirmait aussi dans ce même livre que : « Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial. »

Avouez qu'on peut difficilement faire plus clair...

N'oublions pas non plus les stupéfiantes déclarations passées d'un certain chef de l'état, Nicolas Sarkozy le 16 janvier 2009, lors de vœux prononcés devant des corps diplomatiques étrangers : « Nous irons ensemble vers le Nouvel Ordre Mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer. (...) La gouvernance internationale ne tend à être efficace que lorsqu’elle est anti-démocratique. » Désormais, à la lumière des événements actuels, on comprend mieux pourquoi personne ne pourra s'y opposer...

Cette obsession des puissants pour la mise en place de cette gouvernance mondiale ne date pas d'hier puisque déjà en 1950, le banquier Paul Warburg affirmait avec détermination : « Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise ou non. La seule question est de savoir s’il sera créé par conquête, ou par consentement. »

Tous ces braves dirigeants affirment vouloir protéger la vie, agir par humanisme, mais paradoxalement, ils nous imposent pour cela un monde toujours plus mortifère, déshumanisé et privée de toute forme d'amour ! Il s'agit manifestement d'un projet tyrannique, dont les contours n'ont plus rien à voir avec le simulacre de démocratie dans lequel nous pouvions encore jusqu'à présent nous illusionner !

Source : 1984aumeilleurdelimmonde.blogspot.com/…covid-19-le-crime-parfait.html

>>> VACCINATION COVID-19, le CRIME PARFAIT 5/6

>>> VACCINATION COVID-19, le CRIME PARFAIT 2/6

>>> VACCINATION COVID-19, le CRIME PARFAIT 1/6

>>> NE VOUS FAITES PAS VACCINER ! Voici pourquoi…

>>> L'ORIGINE des VACCINS LIÉS à l'AVORTEMENT VOUS RENDRA MALADES (Pamela Acker)

>>> MESSAGE URGENT du Pr PERRONNE sur les VACCINS !

>>> "Le CHAPELET quotidien récité avec vous !" 🙏

>>> HOLD-UP & Feuille de route de la Tyrannie mondiale

>>> L’ANTÉCHRIST et le TEMPS de la FIN du MONDE d’après les Écritures commentées par les Pères