Clicks948

Six excellentes réflexions de Crouan dont la première est une bombe à retardement

Article précédent : Six News loupées du 1er au 7 septembre 2018

* * *

Pourquoi le pape François ne répond-il pas aux questions qui lui sont posées au sujet des abus sexuels ?

La réponse est peut-être à chercher dans un documentaire qui dévoile le rôle joué par le cardinal Jorge Bergoglio dans la défense des prêtres prédateurs argentins, alors qu’il était archevêque de Buenos Aires.

Le documentaire qui s’intitule « Le silence des pasteurs » a été présenté aux Etats-Unis sous le titre « Sex abuse in the Church : the code of silence ».

Les cinéastes ont rencontré des victimes présumées de violences sexuelles en Argentine, qui avancent que le cardinal Jorge Bergoglio les a ignorées quand elles ont présenté leurs plaintes impliquant des prêtres de l’archidiocèse de Buenos Aires.

Pendant huit mois, les cinéastes ont essayé de programmer une interview avec le pape François. En vain.

La chaîne de télévision allemande ZDF a récemment racheté « Le silence des pasteurs » et envisage de le diffuser en raison de son importance au regard des affaires actuelles.

>>> L'Antéchrist pédophile ? Parfaitement ! Une affaire étouffée d'où il évite l'Argentine

>>> Un Scandale-Bergoglio qui remonte grâce à Marco Tosatti mais... à vous de lire

* * * *

Interrogé par le père Dave Dwyer sur les ondes de “Sirius XM”, le cardinal Timothy Dolan a déclaré : « Quand les gens me disent : “Vous savez, nous sommes en colère, nous sommes confus, blessés, fâchés”, je suppose qu’ils s'attendent à ce que je sois sur la défensive. Mais je réponds : “Ravi de vous rencontrer. Vous êtes fâchés ? Mais moi aussi ! »

La mère du cardinal qui est âgée de 90 ans et réside dans une maison de retraite a appelé son fils et lui a dit qu’elle évitait désormais de prendre ses repas dans la salle commune. « J’ai honte d’entrer dans la salle à manger. Je suis tellement gênée d'être catholique ! Je ne sais pas quoi dire aux gens » a-t-elle ajouté.

* * * *

Concernant les abus sexuel, le pape François écrit le 20 août 2018 : « L’ampleur et la gravité des faits exigent que nous réagissions de manière globale et communautaire. (...) Cette solidarité à son tour exige de nous que nous dénoncions tout ce qui met en péril l’intégrité de toute personne. »

Dénoncer, c’est exactement ce qu’a fait Mgr Viganò. Nul ne saurait donc l’en blâmer.

* * * *

Ne nous berçons pas d’illusions : ce qui se passe actuellement dans l’Église n’intéresse pas grandement les fidèles. D’ailleurs, qu’est-ce qui intéresse encore les fidèles dont seuls 3% pratiquent encore en France et guère plus dans les pays proches (Allemagne, Belgique...) ? Rien. Parce que depuis Vatican II, un clergé influent s’est employé à rendre les fidèles amnésiques et indifférents.

Amnésiques : ils ne savent plus grand-chose ni du catéchisme, ni de la liturgie.

Indifférents : peu leur importe ce qui se dit au catéchisme et comment sont célébrées les messes paroissiales. Au demeurant, qu’il s’agisse d’une messe dominicale, d’une messe d’enterrement ou d’une messe de mariage, c’est exactement la même platitude liturgique. Seules changent les paroles des chansons généralement écoutées d’une façon distraite.

Indifférence encore : qui se souvient d’avoir entendu un évêque rappeler ce que doit être le catéchisme et rappeler comment doit être célébrée la liturgie ? Depuis le dernier Concile, plus un mot sur ces deux sujets d’importance.

L ’Église est donc en train de s’affaisser doucement, sûrement, sans faire de bruit, dans une indifférence généralisée.

* * * *

Selon le philosophe Edward Feser, professeur à Passadena (Californie), il y a cinq choses qui rendent crédible le témoignage de Mgr Viganò :

1. Le silence assourdissant du pape François,
2. Le silence apparent du pape Benoît XVI,
3. Le souci de Mgr Viganò pour se dégager d’un contexte dans lequel le salut de l’âme ne saurait être assuré,
4. Le bilan peu reluisant de l’actuel pontificat,
5. Les réponses peu argumentées de ceux qui critiquent le “rapport Viganò”.

* * * *

François, le « pape de l’écoute et de l’accueil » n’écoute et n’accueille que les « bergogliolâtres » qui ne lui posent pas de questions et qui ne se posent pas de questions. Surtout pas de questions qui risqueraient de le mettre dans l’embarras.
Tous les autres qui posent de vraies bonnes questions en lien direct avec la foi, avec la doctrine, avec la morale, avec la vérité, sont systématiquement traités de pharisiens opposés à l’action de l’Esprit, de « chiens sauvages » (cf. homélie à Sainte-Marthe).

Il n’est plus personne pour soutenir que le pape Bergoglio a le souci de l’unité de l’Église dans l’unité de la foi.

Source : www.proliturgia.org/actua.html
(Pro Liturgia, Vendredi 7 septembre 2018)

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU

>>> BERGOGLIO = 666 !!! Troublant, non ?
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.
Etienne bis likes this.
GChevalier
Il en est à cinq ans et demi
Et il a coincé McCarrick !
C'est là que se trouve le hic
Car il est de votre compagnie
Ou plutôt de votre Mafia,
Ce McCarrick, et voilà
Que François l'a envoyé paître !
- Oui, c'est un coup de traître !
AJPM
- Te voilà bien sûr de toi !
Mais il est plus malin que toi !
- On verra qui rira le dernier !
- Ce sera lui, c'est assuré,
Car il vous roule, c’est évident !
N'a-t-il pas franchi les cinq ans
Que vous lui aviez donnés ?
Et il n'est pas trucidé !
Le nom de Marie est la clef qui ouvre la porte du Ciel ;
L'Antéchrist est le portail de l'enfer.