Clicks169
GChevalier
3

POÈME-DES-POÈMES 18

Article précédent : Le diable ayant présidé au dernier conclave, l'Antéchrist en est sorti : normal, non ?

* * *

3801. - Plus efficace ? Tu m’étonnes !
- Tu ne comprends pas la maçonnerie,
Et bien des fois je te l’ai dit.
Afin donc que point tu ne t’étonnes,
Je vais te révéler le pourquoi
De toute cette chose-là.
Les latomisés n’ont pas de secret,
Et donc ils sont très indiscrets.

3802- Ils disent bien des choses
Que nous ne pourrions dire ;
Ils découvrent bien des choses
Que nous ne pourrions découvrir.
Notre secret nous bloque
Et nous sommes obligés
D’être des œufs à la coque
Sans pourtant la coque casser.

3803. - Oh ! que voilà une tirade
Qu’on voit sur certains forums,
Quand les pédants jouent des aubades
Pour amuser le circum !
- Non non, tu te trompes là !
D’ailleurs, regarde un peu François :
Malgré son langage vulgaire,
Il joue à la même guerre.

3804. - Ton langage est énigmatique
Et quelque peu ésotérique.
- Nous sommes, nous, tous comme ça !
Les latomisés ne le sont pas
Car ils disent bien clairement
Ce qu’on ne peut dire évidemment,
Et leur aide est plus précieuse
Que les comètes écheveleuses.

3805. - Bon ! Revenons un peu sur terre !
- Et aussi dans la conciliaire !
- Il faut tomber de là-haut !
- Et atterrir chez Bergoglio !
C’est là qu’est Six-cent-Soixante-Six
Dans le langage informatique.
- Là, il faut que tu m’expliques
Ce mystérieux Six-cent-Soixante-Six.

3806. - Il y en a deux qui ont ce chiffre,
Ce nombre de Six-cent-Soixante-Six,
Savoir le sieur Bergoglio
Et aussi le sieur Benedetto.
- Tu veux dire François et Benoît ?
- Oui, tu as tout compris c’est ça :
Ce sont les deux cornes de la Bête
Qui régissent en sous-main la planète.

3807. - Là, tu y vas un peu fort
Car tout le monde sait bien
Que ce ne sont pas ces gredins
Quoiqu’ils aient un esprit très fort,
Qui régissent tout l’univers,
Mais seulement un bout de terre
Qui s’appelle le Vatican
Qui d’un mouchoir n’est pas plus grand.

3808. - Tu te trompes du tout au tout
Et tu ne connais rien du tout !
Ne sais-tu pas que les marionnettes
Ne sont autre chose que des bêtes
Qui obéissent à nos injonctions,
À nous autres les francs-maçons ?
- Là, tu me fais bien rigoler,
Car ces deux-là vous ont bien trompés !

3809. - Pour une fois, tu dis vrai,
Car je crois que maintenant
Ils nous prennent pour des enfants !
Mais, car il y a un mais...
- Dis-moi tout ce que tu voudras :
Il vous a roulé le François,
Il vous a roulé le Benoît !
Voilà un tandem de choix !

3810. - Attention, car ils nous lisent !
- Qui ça ? La lettre à Élise ?
On ne lit pas une discussion...
- Oh oh ! mais elle s’inscrit sur mon
Smartphone et en direct
Par l’intelligence artificielle !
- Mais qui donc tire la ficelle ?
- C’est nous, voyons, mon mec !

3811. - Nous sommes donc des marionnettes ?
- Ils le sont tous, sur internet,
Ou quasiment presque tous !
- Ils sont plus bêtes que fous ?
- Ils sont les deux à la fois
À l’exemple de leur François.
Mais nous, nous savons les mener
En les traînant par les pieds.

3812. - Tout cela est très rhétorique
Et point du tout catholique.
- Nous sommes anticléricaux
À l’exemple de Bergoglio
Qui l’est même plus que nous,
Et nous lui en sommes gré.
Si ça continue, dans quelques années,
De l’Église, rien ne sera debout.

3813. - Plus rien n’est debout déjà
Sous le régime de François !
- Ce sera pire dans quelque temps,
Mais je ne te dirai pas comment
Car tu ne peux pas l’imaginer
Tant ce qui doit arriver
Dépassera extraordinairement
Tout ce qui a été fait avant.

3814. - Oh ! je ne vois pas comment
On puisse faire davantage !
- Tu te trompes complètement :
Nous abordons un nouvel âge
Que Benoît a bien expliqué
Dans ses derniers Entretiens ;
Si tu veux t’y référer,
Il t’en faut lire la fin.

3815. - Je change de sujet !
Comment va le Xavier ?
Arnaud du FC, tu sais ?
- Il est bien embêté
Avec son Bergoglio.
Tu sais, il a baissé :
Dans wiki c’est marqué.
- Ah ça, c’est rigolo !

3816. - C’est dommage pour nous
Car vois-tu, c’est un loup
Qui nous a bien servis
Plus d’une décennie.
Et il nous sert encore
Le sieur Xavier Arnaud
Car toujours il picore
Et envoie au cachot.

3817. - Il envoie au cachot,
Le sieur Xavier Arnaud ?
- Sur nos ordres, bien entendu,
Et sur les ordres de Lulu,
Car sans nous il ne pourrait rien faire !
Mais nous l’aidons de nos statères
Et nous pouvons le faire couler
Quand le moment sera arrivé.

3818. - Mais son forum est catholique ?
- Non point, il est tout maçonnique !
Regardes-y les discussions
Et toutes les sortes de surnoms,
Et tu t’en convaincras facilement
Malgré cette engeance de pédants
Qui se croient très cultivés
Mais qui ne sont que des arriérés.

3819. - Ils ne sont que des arriérés ?
Et aussi le Arnaud Xavier ?
- Oui, mais dans le sens maçonnique
Et le galimatias ésotérique,
Car ils disent n’importe quoi,
Et ils le disent n’importe comment !
C’est du moins ce que l’on croit
Et ce que l’on en ressent.

3820. - Donc, pas si arriérés que ça !
- Si, mais dans le sens maçonnique,
Car tout ce qu’ils racontent là
Vient tout droit de notre clique :
Ce sont des signes convenus,
Ou des clins d’œil si tu veux !
Le commun n’y voit que du bleu :
Nous on se comprend, bien entendu.

3821. - Qui dit arriéré dit à la traîne !
- Mais c’est justement qu’on les traîne
Et ils ne s’en rendent pas compte :
Ils agissent pour notre compte
En croyant agir pour eux-mêmes !
XA croit en être le patron,
Mais c’est nous qui sommes son patron !
Son faux-nom en est tout un emblème.

3822. - Tu veux dire le grand Arnaud ?
- Tu as tout bien deviné :
Il roule pour Bergoglio.
Mais c’est un enfariné
Qui s’est déguisé en tradi
Mais que Golias apprécie,
Parce que, vois-tu, chez nous,
On est et agneau et loup.

3823- Ne suis-je pas un mexicain ?
Toi-même n’es-tu pas argentin ?
Pourtant on roule pareillement,
Puisqu’assis sur le même banc.
Le Xavier Arnaud c’est pareil :
Il adore notre soleil
Que représente la lettre G.
Mais je t’en ai dit assez.

3824. - Moi je vais t’en dire plus.
- Tu ne peux pas m’en dire plus.
- Erreur ! Les loges de toute la terre,
Ne le sais-tu pas, sont sans frontière ?
- Oh ! je le sais mieux que toi !
- Ne sais-tu donc pas que ce gars-là,
Partout l’on connaît son nom
Puisqu’il est un franc-maçon ?

3825. - Xavier Arnaud, un franc-maçon ?
Oh ! je le sais depuis longtemps
Puisque c’est nous-mêmes qui l’ont
Mis ainsi au premier rang.
Donc, tu ne m’apprends rien du tout :
Comme je te l’ai dit déjà,
XA est l’un de nos loups
Sous les auspices de François.

3826. - Voilà qui est clair et précis,
Mais je le savais déjà.
- Tu le savais déjà ?
Nous le savions, plutôt dis,
Car ce grand garnement
Qu’est le Arnaud Xavier,
Est dans le premier rang
De tous nos infiltrés.

3827. - Les infiltrés sont nombreux ?
- Plus qu’en peuvent voir tes yeux.
Et d’ailleurs nous sommes tous les deux
Des infiltrés, n’est-ce pas, mon vieux ?
- Ah ! ben sûr que ça c’est vrai !
- Donc ne fais donc pas exprès
De me poser des questions
Dont tu connais les répons.

3828. - Je me suis fait l’intervieweur
Pour bien amuser les liseurs
Afin qu’ils lisent mes lisures
Et qu’ils comprennent l’imposture
De tout ce fatras de pédants
Qui ne sont que des ignorants
Mais qui se croient tout permis...
- Arrête-là, je te le dis !

3829. - Et pourquoi veux-tu m’arrêter ?
- Parce que tu vas tout dévoiler
De tel ou tel blog torpillé
À cause de leur fidélité
À la sainte Église catholique.
- À quoi donc faut-il que je m’applique ?
- À la détruire de fond en comble
Pour la reléguer dans les combles.

3830. - Depuis Vatican II, c’est fait !
- Ne va pas si vite en besogne !
Les processus sont lancés, c’est vrai,
Mais il y en a plusieurs qui grognent,
Et ceux-là, il nous faut les mater,
Et même les exterminer :
C’est la nouvelle Shoah
Qu’a décrété le François !

3831. - Mais elle n’est pas commencée !
- Là, il faut te détromper !
Regarde les avortements
Qui se font par mille et par cent :
C’est nous qui les avons lancés
Pour qu’ils soient partout adoptés,
Et ça marche par millions
Et par centaines de millions !

3832- Et ce n’est pas fini :
Il y a l’euthanasie !
Les papy-boom sont arrivés :
Il nous faut donc la pratiquer !
Et tout cela se met en place
Et bien plus vite que l’on ne pense :
On ne fait pas du sur-place
Mais on prend toujours de l’avance !

3833- On ne dort pas sur nos lauriers :
Il nous faut toujours avancer !
C’est pourquoi l’on prévoie tout.
Crois-moi, nous ne sommes pas des fous
Qui agirions à l’aveuglette :
Toutes nos machines sont prêtes
Afin que le moment venu,
Tout se fasse comme prévu.

3834. - Tout est donc programmé
Et aussi prémédité ?
- Assurément ! Et c’est dans nos loges
D’où personne ne nous déloge
Que nous fabriquons nos machineries
Qui semblent à tous des rêveries
Mais qui s’accomplissent en leur temps
Comme on le voit pour l’avortement.

3835. - Mais tout ceci est machiavélique
Et tout à fait anticatholique !
- Ne sommes-nous pas anticléricaux
Tout comme l’est Bergoglio ?
Il dénonce le cléricalisme,
Tout comme nous le christianisme :
L’Église, nous la haïssons
Car lui et nous sommes du démon !

3836. - Et moi aussi, n’est-ce pas ?
- Bien sûr puisque tu es avec moi !
Tu fais mine de m’interviewer,
Mais tout cela, c’est pour rigoler !
C’est juste une affaire de style
Pour amuser les imbéciles.
C’est ti pas vrai ce que je dis ? »
Et aux éclats tous les deux rient.

3837. « C’est parfait, mon cher Bolivar !
Continuons donc notre tintamarre !
- Très bien, mon cher Mendoza,
Ou Margallón, comme tu voudras,
Puisque nous sommes des francs-maçons,
Il faut que nous continuions
À bien amuser la galerie
Avec nos forfanteries.

3838- Combien aujourd’hui en as-tu effacé ?
- Holà ! Mais une bonne quantité !
Et tu as du faire pareil ?
- Une quantité industrielle !
- Continuons sur la même lancée !
Les anti-François : à dégager !
Et pour les blogs, même topo
Pour les anti-Bergoglio !

3839. - Comment arrives-tu à faire sauter
Les blogs qui nous sont opposés ?
- C’est tout simple et je vais t’expliquer.
Nous prenons les sources indiquées,
Puis nous nous présentons déguisés
Au blogueur que nous voulons faire sauter,
Pour pouvoir bien l’infiltrer :
Nous nous appliquons à bien le rouler...

3840. - Et comment se fait la roulure ?
- Avec de la confiture !
On lui dit être son ami,
Et par ce biais on va chez lui :
On détecte tous les points faibles
Sans même qu’il s’en rende compte.
On se fait passer pour des faibles
Qui ne connaissent rien, même des comptes.

3841. - Enfin bref, pour des imbéciles !
- Bravo, tu es tombé dans le mil !
Le blogueur a toute notre confiance,
Et il n’est nullement en défiance.
On profite de cette aubaine,
Et quand le moment est arrivé,
La tête on lui fait tourner :
On lui fait lâcher les rênes.

3842. - Et comment t’y prends-tu pour cela ?
- Oh ! c’est tout simple, vieux dada :
Soit par caresses ou par menaces,
On lui fait abandonner la place !
Ou on lui envoie une visionnaire
Qui dit voir la Vierge-Mère
Et qui lui débite des sornettes
Pour lui faire tourner la tête.

3843- Et quand sa tête est bien tournée,
C’est que la partie est gagnée.
Et nous avons mille autres moyens
Pour bien arriver à nos fins.
- Mais quels sont-ils, dis-le-moi donc !
- Oh ! il n’est point nécessaire :
Ce sont ceux de la conciliaire,
Et que d’ailleurs connaît quiconque.

3844. - Oh ! je les connais bien
Tous ces fameux moyens,
Et toi aussi, n’est-ce pas ?
- Nous roulons du même pas !
Regarde nos séminaires :
C’est une belle affaire !
Car depuis Vatican II,
Plus rien, plus rien n’est vertueux.

3845. - Si, la vertu maçonnique
- Ou vertu philanthropique !
Celle-là, c’est bien la nôtre :
Elle ne vient pas des Apôtres !
C’est une bonne devanture
Pour fabriquer nos confitures,
Et tout le monde se laisse flouer
Par notre nouvelle fraternité.

3846. - La Fraternité Saint-Pie-X ?
- Non pas, mais celle des trois Six !
- Ah oui, celle de l’Antéchrist
- Qui à nous est notre christ,
Celui qui nous gouvernera :
Peut-être sera-ce François !
- Tu n’en es pas certain ?
- Presque, jusqu’à un certain point.

3847. - Que veux-tu dire par là ?
- C’est très simple : écoute-moi !
Tant que nous le mènerons
Comme un vieux franc-maçon,
Tout cela signifiera
Que l’Antéchrist n’est pas François.
Mais quand il nous mènera,
L’Antéchrist-François sera !

3848. - Oh ! qu’il le soit ou non,
Pour nous autres francs-maçons,
Ça ne change pas grand chose !
- Es-tu bien sûr de la chose ?
- Pour ça oui, camarade :
Qu’il nous chante son aubade
Et qu’il s’en aille ensuite,
Nous aurons de la suite.

3849. - Es-tu bien sûr de cela ?
- Oui, sûr à cent pour cent !
- Moi, je ne le suis pas,
Quoique toujours dans nos rangs,
Celui qui meurt est remplacé
Jusqu’à ce que vienne le Damné,
Et là, mon vieux, nous serons bloqués
Pendant plus d’une éternité.

3850. - Il y a bloqué et bloqué,
Dans le bon sens ou en sens opposé !
Dans quel sens donc le serons-nous,
Car c’est là que réside le clou ?
- Dans le bon sens, du moins j’espère,
C’est-à-dire dans le sens conciliaire,
Puisque Bergoglio nous a assurés
Qu’il resterait plus d’une éternité.

Gilbert Chevalier,
l'Aveugle-Vendéen

>>> POÈME-DES-POÈMES 17
>>> POÈME-DES-POÈMES 19

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU

Album POÈMES

>>> BERGOGLIO = 666 !!! Troublant, non ?


>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.
- Pourquoi est-ce insuffisant ?
- Tu ne comprends donc pas comment ?
C'est qu'il a encore du travail
Puisqu'il faut qu'il ressuscitaille.
Mais voilà, Monsieur prend son temps
Quoiqu'il aille toujours de l'avant.
- C'est que son diable le réfreine
Jusqu'à ce que son heure vienne.
Montfort AJPM
- Il roule donc les francs-maçons ?
- C'est bien là tout le problème !
Il nous crie à nous : Anathème !
Quoiqu'il soit de notre maison.
Voilà un signe impressionnant,
Mais toutefois insuffisant
Qu'il est bien l'Homme de péché
Que les Écritures ont dénoncé.
GChevalier
Si quelqu'un voulait s'enhardir à pécher par l'espérance que la Sainte Vierge le sauvera, il se rendrait par sa faute indigne et incapable de recevoir sa protection ;
Sauf la mienne ! rétorque Antéchrist.