Clicks171
GChevalier
3

Sixième article au bon endroit : Merci Valli pour ton formidable humour !

Article précédent : Une vérité qui fait grincer des yeux et claquer des oreilles !!!

* * *

Les bons hommes aux bons endroits / 6

Blog d’Aldo Maria Valli, le 7 janvier 2019

Bonjour et bienvenue ! L’Épiphanie clôt les fêtes, mais n’a pas clôt notre rubrique La bonne personne au bon endroit !

Celle-ci s’ouvre sur Monseigneur Manuel Linda, évêque de Porto, Portugal, qui soutient que « nous ne devons jamais nous référer à la virginité physique de la Vierge Marie ».

En fait, le site Observador nous dit que, selon Linda, « nous ne devons jamais nous référer à la virginité physique de la Vierge Marie. L’Ancien Testament dit souvent que Jésus naîtrait d’une jeune, fille d’Israël, simple, pauvre et humble. Mais en réalité, il ne s’agit que d’une référence à la pleine dévotion de cette femme à Dieu. Le don d’être la Mère de Dieu a été donné à Marie parce qu’elle avait un cœur indivis. Ce qui compte, c’est le don intégral. »

Sur le même site, un religieux, le père Anselmo Borges, dit "théologien", affirme que « Jésus Christ n’est pas le fils d’une femme vierge et a été conçu par Marie et Joseph comme tout autre enfant. » La référence à la virginité de Marie ne serait, selon ce religieux, qu’un moyen de montrer que Jésus était une personne spéciale.

Il semble donc juste d’attribuer aussi au père Borges, "théologien", le titre d’homme juste au bon endroit, d’autant plus que le religieux ajoute : « C’est-à-dire que Jésus est né d’une femme vierge est une vérité théologique mais pas nécessairement une vérité biologique. » En fait, « la théologie n’est pas un traité de biologie » et la virginité de Marie ne sert qu’à « dire l’importance de Jésus comme fils spécial de Dieu. Ce n’est que plus tard que Marie et Joseph ont réalisé le fils spécial qu’ils avaient. »

Eh bien, après ce début crépitant, nous voici avec un autre homme juste au bon endroit, Mario Chiaro, qui dans un article paru le 30 décembre 2018 dans l’encart de Bologne du quotidien Avvenire (propriété de la Conférence épiscopale italienne) écrit que Marie a mis toute sa vie pour accueillir « avec son partenaire » le mystère de Jésus et que Joseph lutte pour accueillir « sa femme ».

« Partenaire » ? « Sa femme » ? Est-ce que ce langage vous rappelle quelque chose ? À moi aussi. D’où le choix de promouvoir sur le terrain l’auteur de l’article homme juste au bon endroit.

Parfaitement. Quand l’incursion rapide dans le monde magique du journalisme dit catholique est terminée, nous voici de nouveau devant un évêque, en l’occurrence Mgr Oscar Azarcon Solis, évêque de Salt Lake City, qui a décidé d’abroger la solennité de Marie, Très Sainte Mère de Dieu, célébrée le 1er janvier 2019.

En effet, le bulletin diocésain dit : « Le mardi 1er janvier 2019, fête de Marie la Sainte Mère de Dieu, n’est pas une fête de précepte dans le diocèse de Salt Lake City. Dans le diocèse de Salt Lake City, la solennité a été abrogée. »

Oh, sympa. Pourquoi ça ?

D’après ce que vous pouvez comprendre, la décision a à voir avec le calendrier. Mais les chiffres ne concordent pas. La Conférence des évêques catholiques des États-Unis, avec l’approbation du Vatican, a l’autorisation de reporter les célébrations au dimanche, lorsque ses solennités ont lieu le samedi ou le lundi. Mais le 1er janvier 2019 était un mardi. Alors ? Mystère. Les tentatives des fidèles qui cherchaient des explications échouèrent.

Un avocat canonique, interrogé à ce sujet, a dit : « À moins que le pape n’ait délibérément permis l’abrogation, il semble que Mgr Solis ait commis un grave abus de son pouvoir ecclésiastique qui dépasse son autorité en tant que simple évêque diocésain. »

C’est pourquoi Mgr Solis nous semble un autre homme juste au bon endroit, parfaitement inséré dans l’Église des libertés.

Merci de votre attention et à la prochaine !

Source Catholique-Forum avec les Articles précédents : catholique.forumactif.com/t79p10-voila-de…

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU

>>> BERGOGLIO = 666 !!! Troublant, non ?
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.
Ces champignons sont vénéneux,
Et la mort est assurée
Si jamais vous les mangez :
Vous deviendrez tout bleu,
Tout vert ou tout marron,
Comme le sieur Macron
Qui est l'homme au bon endroit,
Pour lancer son faux débat.
Des hommes au bon endroit !
Valli veut dire par là
Que tous ces hommes-là
Sont où il ne faut pas.
Mais aujourd'hui ils y sont,
Et ils y restent plantés
Pour cultiver les champignons
Et puis nous les faire manger...
Le démon se sert de ces petits fétus du qu'en dira-t-on ou autres choses semblables pour arrêter une âme et entraver tout le bien qu'elle était appelée à faire ;
Moi, dit Antéchrist, je transforme les fétus en bottes de paille !