Clicks663

Chemin de la Croix : "Suivons, chrétiens, sur le Calvaire"

JMJ230 III- Le Sacré-Cœur / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Interprète : Jean-Myriam Chevalier. N'hésitez pas à télécharger. [JMJ229-JMJ231] Intégral Montfort-Canti…More
JMJ230 III- Le Sacré-Cœur / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Interprète : Jean-Myriam Chevalier. N'hésitez pas à télécharger. [JMJ229-JMJ231] Intégral Montfort-Cantiques / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria / Plage 6 du CD "5. Cantiques Populaires"

Voir vidéo

Autre version a capella : "Suivons sur la montagne sainte"

Voir paroles :
www.montfortajpm.sitew.fr (vidéo 362)
et dans commentaire ci-dessous

Du même style :
1- "Amour de Dieu"
2-
"À l'Enfant-Jésus" sur "Douce nuit"
3- "Sub Tuum præsidium"
4- "La prière"


Voir aussi :
1- "Litanies du Précieux Sang" : www.youtube.com/watch
2- "Jésus portant sa Croix" : www.youtube.com/watch
3- "Quand Jésus mourait au Calvaire" (chanté puis instrumental) : www.youtube.com/watch


Du même interprète : XV- Chants traditionnels (Jean-Myriam Chevalier interprète)

*****************************************

LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(31/10/2014)

*****************************************

NOTRE-DAME du PERPÉTUEL-SECOURS

A Notre-Dame du Perpétuel-Secours (poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus)

Notre-Dame du Perpétuel-Secours,
Oh ! secourez-nous tous les jours,
Car vous êtes un secours perpétuel
Envers nous, pauvres mortels.
« Je vous secourrai volontiers
Si point vous ne m'abandonnez,
Car si moi l'on abandonne,
L'on ne trouve plus personne.
Mais pour qui me prie tous les jours,
Je suis son perpétuel secours.
Ma tendresse ne tarit jamais
Envers tous mes pauvres enfants
Qui sont à mes pieds, me priant :
Et voilà bien ce qui me plaît. »
Mais aussi que faut-il faire
Pour vous aimer et vous plaire ?
« Imitez-moi, voilà tout
Ce que je demande aujourd'hui de vous. »
Vous prier et vous imiter,
Nous le ferons donc tous les jours ;
Et en échange, soyez
Notre perpétuel secours.
« Je suis bien aise que vous vouliez
M'aimer, me prier et m'imiter.
Persévérez donc, chers enfants,
Et je vous secourrai à tout instant. »
Mais secourez aussi l'Église
Qui en a un si grand besoin.
« Je la sauverai à la fin :
C'est là une chose promise. »
Louange, action de grâces et gloire
À Notre-Dame des Victoires
Qui nous protège tous les jours,
Notre-Dame du Perpétuel-Secours.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

*****************************************
* * * AM17. Le Chapelet psalmodié * * *

INTRODUCTION :
1- Suivons, chrétiens, sur le Calvaire,
Jésus courbé sous un infâme bois :
Instruits par ce sanglant mystère,
Après lui (bis) portons notre croix.

1ère STATION :
(Jésus condamné à mort)

2- Par la voix d’un juge coupable,
C’est moi, Seigneur, qui vous livre au trépas ;
Qu’une justice inexorable
À mon tour (bis) ne m’accable pas.

2ème …
More
* * * AM17. Le Chapelet psalmodié * * *

INTRODUCTION :
1- Suivons, chrétiens, sur le Calvaire,
Jésus courbé sous un infâme bois :
Instruits par ce sanglant mystère,
Après lui (bis) portons notre croix.

1ère STATION :
(Jésus condamné à mort)

2- Par la voix d’un juge coupable,
C’est moi, Seigneur, qui vous livre au trépas ;
Qu’une justice inexorable
À mon tour (bis) ne m’accable pas.

2ème STATION :
(Jésus chargé de sa Croix)

3- Seigneur, malgré votre innocence,
Vous vous chargez d’une pesante Croix :
Moi seul, digne objet de vengeance,
Je devrais (bis) en porter le poids.

3ème STATION :
(Jésus tombant sous le poids de sa Croix)

4- Ô Dieu de force et de puissance,
Sous ce fardeau, quoi ! je vous vois tomber !
« Hélas ! mon fils, c’est ton offense
Dont le poids (bis) me fait succomber. »

4ème STATION :
(Jésus rencontrant sa sainte Mère)

5- Quand par amour, ô tendre Mère,
Votre Isaac s’offre au courroux du ciel,
Pour moi, victime volontaire,
Vous allez (bis) le suivre à l’autel.

5ème STATION :
(Jésus aidé par Siméon le Cyrénéen)

6- Que votre sort est désirable !
Vous l’ignorez, heureux Cyrénéen.
Puissé-je aussi, Croix adorable,
Vous porter (bis) comme un vrai chrétien !

6ème STATION :
(Véronique essuyant le visage de Jésus)

7- Ô voile heureux ! précieux gage
Où sont gravés les traits de mon Sauveur !
Jésus, puisse aussi votre image
Se graver (bis) au fond de mon cœur !

7ème STATION :
(Jésus tombant une deuxième fois)

8- Sous sa Croix Jésus tombe encore ;
Cruels bourreaux, pourquoi l’outragez-vous ?
« Mon fils, l’orgueil qui te dévore
M’humilie (bis) ainsi sous leurs coups. »

8ème STATION :
(Jésus consolant les femmes de Jérusalem)

9- « Ne pleurez pas sur mes souffrances,
Pleurez sur vous, sur vous seuls, ô pécheurs ;
Et pour effacer tant d’offenses,
À mon Sang (bis) unissez vos pleurs. »

9ème STATION :
(Jésus tombant une troisième fois)

10- « Tes rechutes, enfant rebelle,
Me font tomber une troisième fois. »
Seigneur, aidez un infidèle
À garder (bis) constamment vos lois !

10ème STATION :
(Jésus dépouillé de ses vêtements)

11- Sur Jésus déployez vos ailes,
Anges du Ciel ! voilez son corps sacré.
Hélas ! de blessures nouvelles
Je le vois (bis) encor déchiré.

11ème STATION :
(Jésus attaché à la Croix)

12- Que faites-vous, peuple barbare ?
Vous allez donc consommer vos forfaits !
Ce bois est le lit qu’on prépare
À Jésus (bis) pour tant de bienfaits.

12ème STATION :
(Jésus mourant sur la Croix)

13- Sur la Croix mon Sauveur expire ;
À cet aspect, le jour pâlit d’horreur.
Et moi, l’auteur de son martyre,
Je verrais (bis) sa mort sans douleur !

13ème STATION :
(Jésus descendu de la Croix)

14- Dans quel état, tendre Marie,
Nous remettons votre Fils en vos bras !
Daignez de notre perfidie
Oublier (bis) les noirs attentats.

14ème STATION :
(Jésus est mis dans le sépulcre)

15- Pour prendre une nouvelle vie,
Avec Jésus je veux m’ensevelir :
Près de vous, ô tombe chérie,
On apprend (bis) à vivre, à mourir.