Clics467
AJPM
9

Profitez-en avant la bouchure des tuyaux : conseil de "Mickey catho" (comme m'appelle Daoudal)

>>> "Mickey catho"

Article précédent : Le Synode Homo de la Pilule est déjà terminé : vous pouvez rigoler ! LoooL

* * *

(site anti-bergoglien mystérieusement fermé depuis le soir du 12 septembre 2018, comme celui de "Dieu et moi le Nul sans Lui" depuis le 26 juillet 2018 )

Ce n’est plus un secret car la presse s’en fait l’écho : alors qu’il était archevêque de Buenos Aires, Jorge Bergoglio a refusé de recevoir et d’écouter des victimes de prêtres pédophiles et a fait tout son possible pour protéger un ou des prédateur(s) sexuel(s).

Aujourd’hui, on remarque que, devenu pape, Jorge Bergoglio, d’une part, ne montre aucun empressement à sanctionner des évêques et des cardinaux coupables d’abus sexuels, d’autre part, s’entoure de collaborateurs appartenant à cette caste de clercs dévoyés qui s’emploient à faire oublier les notions de foi, de morale et de justice.

Reste donc la question que tout le monde a en tête mais qu’on n’ose pas poser : qu’est-ce qui pousse Jorge Bergoglio, le pape du « je suis un peu fourbe » et du « qui suis-je pour juger », le pape qui avoue avoir dû suivre une psychanalyste et qui ne s'agenouille jamais devant l'Eucharistie, à se montrer si ouvert au monde homosexuel et en même temps si acerbe envers les fidèles qui demande plus de clarté sur des questions doctrinales et morales ? Posons la questions plus directement : quelles sont les faiblesses inavouées de Jorge Bergoglio ? Une réponse se trouve probablement dans le fameux « rapport Kolvenbach » rédigé en 1991 à la demande des autorités vaticanes qui avaient de sérieux doutes sur les compétences et la probité du Père Bergoglio au moment où il était question de le sacrer évêque. Un rapport que certains se sont employés à faire « miraculeusement » disparaître au moment où se jouait l’élection de François.

* * * *

La Conférence des évêques catholiques des Etats-Unis (USCCB) s’est réunie en vue d’élaborer de nouveaux plans pour lutter contre les abus sexuels commis par des prêtres.

On ne sait pas si le cardinal McCarrick a participé à cette réunion, lui qui est un fin connaisseur des problèmes discutés. Toujours est-il que les évêques vont élaborer un plan... plan-plan, plan-plan.
On attend que les fidèles se réunissent à leur tour pour rédiger une simple note qu’ils pourront adresser aux évêques afin de leur indiquer comment mettre efficacement hors d’état de nuire les prédateurs sexuels. En gros, comment appliquer le droit canonique.

* * * *

Toute personne qui souffre de troubles du sommeil doit lire l’ « Instrumentum Laboris » - le « document de travail » - pour la XVe assemblée générale ordinaire du Synode des évêques qui se tiendra le mois prochain à Rome et qui aura pour thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ».

Ce document, un pavé de plus de 30 000 mots, est un texte lourd, pénible à lire (donc soporifique), truffé d’éléments de sociologie mais totalement privé de spiritualité et de théologie. De plus - et c’est lamentable - l’ « Instrumentum Laboris » en question ne dit presque rien sur la foi, sauf pour suggérer à de nombreuses reprises que ses auteurs sont quelque peu embarrassés par l’enseignement catholique.

Un texte aussi indigeste pourra-t-il sérieusement servir de base de discussion au Synode ? C'est peu probable. On en retrouvera simplement quelque traces diluées dans le rapport final du Synode lequel, comme on l’imagine, est déjà écrit.
Donner des documents pré-rédigés en faisant croire qu’ils ont été élaborés sur la base de réflexions des évêques fait partie de la stratégie de François pour faire avaler les orientations qui lui permettent de mettre l’Église sur les rails du protestantisme.

Source : www.proliturgia.org/actua.html
(Pro Liturgia, Vendredi, 21 septembre 2018)

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU

>>> BERGOGLIO = 666 !!! Troublant, non ?
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.
"L'Eglise ne fait plus usage des anathèmes. Par contre, ici, c'est très régulier : un tel est ceci, tel autre cela. Et bla-bla-bla." (sic !) >>> Très justement, cher Etienne bis, lorsque dans une classe le professeur dit un jour : "A compter de maintenant, chacun, chaque élève pourra dire ce qui lui plait ! Que deux et deux font cinq, dix ou cent ou même que l'on n'en sait rien et l'on n'en …Plus
"L'Eglise ne fait plus usage des anathèmes. Par contre, ici, c'est très régulier : un tel est ceci, tel autre cela. Et bla-bla-bla." (sic !) >>> Très justement, cher Etienne bis, lorsque dans une classe le professeur dit un jour : "A compter de maintenant, chacun, chaque élève pourra dire ce qui lui plait ! Que deux et deux font cinq, dix ou cent ou même que l'on n'en sait rien et l'on n'en peut rien savoir ! Et l'on pourra même quitter la salle de classe si l'envie nous en prend !", eh bien, à compter de ce jour chaque élève, enfin "libre" et heureux, chante ce qui lui plait et le soutient mordicus et rageusement contre tous les autres ! C'est la foire d'empoigne, "1789 dans la classe" ! Pourtant, dans cette classe de cinglés, il y en a un, tout au fond, un seul et unique, qui amasse contre lui la colère de tous les autres réunis pour le faire taire, réconciliés pour cette cause commune et pressante :c'est celui qui continue à soutenir, quoi qu'il en coûte, malgré ses camarades, malgré le professeur, que deux et deux font quatre ! Comme disait Nicolas Boileau, je crois : "Tout protestant est un pape la Bible à la main !" Ou, plus près de nous, pourquoi croyez-vous que Notre Dame de Fatima a parlé avec insistance de "désorientation diabolique" ?
ne nous laissez pas succomber aime ça.
Etienne bis
L'Eglise ne fait plus usage des anathèmes.
Par contre, ici, c'est très régulier : un tel est ceci, tel autre cela.
Et bla-bla-bla.
AJPM
- Et pourquoi veux-tu m'arrêter ?
- Parce que tu vas tout dévoiler
De tel ou tel blog torpillé
À cause de leur fidélité
À la sainte Église catholique.
- À quoi donc faut-il que je m'applique ?
À la détruire de fond en comble
Pour la reléguer dans les combles.
Montfort AJPM
- Je me suis fais l'intervieweur
Pour bien amuser les liseurs
Afin qu'ils lisent mes lisures
Et qu'ils comprennent l'imposture
De tout ce fatras de pédants
Qui ne sont que des ignorants
Mais qui se croient tout permis...
- Arrête-là, je te le dis !
GChevalier
- Les infiltrés sont nombreux ?
- Plus qu'en peuvent voir tes yeux.
Et d'ailleurs nous sommes tous les deux
Des infiltrés, n'est-ce pas, mon vieux ?
- Ah ! ben sûr que ça c'est vrai !
- Donc ne fais donc pas exprès
De me poser des questions
Dont tu connais les répons.
- Voilà qui est clair et précis,
Mais je le savais déjà.
- Tu le savais déjà ?
Nous le savions, plutôt dis,
Car ce grand garnement
Qu'est le Arnaud Xavier,
Est dans le premier rang
De tous nos infiltrés.
GChevalier
- Xavier Arnaud, un franc-maçon ?
Oh ! je le sais depuis longtemps
Puisque c'est nous-mêmes qui l'ont
Mis ainsi au premier rang.
Donc, tu ne m'apprends rien du tout :
Comme je te l'ai dit déjà,
XA est l'un de nos loups
Sous les auspices de François.
Montfort AJPM
- Moi je vais t'en dire plus.
- Tu ne peux pas m'en dire plus.
- Erreur ! Les loges de toute la terre,
Ne le sais-tu pas, sont sans frontière ?
- Oh ! je le sais mieux que toi !
- Ne sais-tu donc pas que ce gars-là,
Partout l'on connaît son nom
Puisqu'il est un franc-maçon ?
AJPM
Le vrai mérite pour une âme ne consiste pas à recevoir avec patience des reproches qu'elle mérite ;
Quand je fais des reproches à quelqu'un, dit Antéchrist, il n'a qu'à se tenir à carreau, sinon je le descends !