Langue
Clics
1,9 k
GChevalier 12 5

Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.

« Si jamais le Pape,
comme personne privée,
tombait dans l’hérésie,
il serait à l’instant déchu du pontificat,
car, comme il serait alors hors de l’Église,
il ne pourrait plus être chef de l’Église.
Dans ce cas, l’Église devrait donc,
non le déposer puisque personne n’a autorité sur le Pape,
mais le déclarer déchu du pontificat.
Nous avons dit :
“ Si le Pape, comme personne privée, tombait dans l’hérésie !”
car le Pape, en tant que Pape,
c’est-à-dire donnant ses enseignements ex-cathedra à l’Église universelle,
ne peut enseigner aucune erreur contre la foi,
attendu que la promesse de Jésus-Christ
ne peut manquer de se réaliser,
à savoir que les portes de l’enfer ne prévaudraient jamais contre l’Église.
Il est hors de doute
que si un pape était hérétique déclaré,
comme le serait celui qui définirait publiquement
une doctrine opposée à la loi divine,
il pourrait, non pas être déposé par un concile,
mais être déclaré déchu du pontificat
en sa qualité d’hérétique. »
(Saint Alphonse de Liguori)

« Dans le cas où le pape deviendrait hérétique,
il se trouverait,
par ce seul fait et sans aucune sentence,
séparé de l’Église.
En effet, une tête séparée d’un corps ne peut,
aussi longtemps qu’elle en reste séparée,
être la tête de ce même corps dont elle s’est retranchée.
Donc, un pape qui aurait été séparé de l’Église par l’hérésie,
cesserait par cela-même d’être la tête de l’Église :
il ne pourrait être hérétique et rester Pape,
parce qu’étant hors de l’Église,
il ne peut posséder les clefs de l’Église. »
(Saint Antonin)

« Un pape manifestement hérétique
a cessé de lui-même d’être le Pape et la tête,
de la même façon qu’il a cessé d’être catholique
et membre du corps de l’Église.
La raison en est qu’il ne peut pas être la tête
s’il n’est pas membre.
Or, l’acatholique n’est pas membre de l’Église,
et un hérétique manifeste n’est pas catholique.
C’est pourquoi,
un hérétique manifeste ne peut pas être Pape.
C’est la sentence de tous les anciens Pères
qui enseignent que les hérétiques manifestes
perdent aussitôt toute juridiction.
Finalement, les saints Pères enseignent unanimement,
non seulement que les hérétiques sont en dehors de l’Église,
mais encore qu’ils sont, par le fait-même,
privés de toute juridiction et dignité ecclésiastique.
En effet, les hérétiques,
avant même d’être excommuniés,
sont hors de l’Église et privés de toute juridiction,
car ils se sont condamnés par leur propre sentence,
comme l’enseigne l’Apôtre,
c’est-à-dire coupés du corps de l’Église sans excommunication,
comme l’explique saint Jérôme. »
(Saint Robert Bellarmin)

« Quand le pape est hérétique exprès,
ipso facto,

il tombe de son grade hors de l’Église.»
(Saint François de Sales, "Controverses", Partie II, chap. VI, art. XV)


« Le soleil s’obscurcira et la lune
ne donnera plus sa lumière
parce que l’Église,
anéantie pour ainsi dire
sous les efforts redoublés des persécuteurs et des impies,
ne paraîtra plus. »

(Saint Augustin)

« Le Pape légitime est le père universel des chrétiens
et l’Église en est la Mère ;
aussi, en prêtant obéissance à quelqu’un qui n’est pas Pape
et en lui attribuant les honneurs papaux,
on transgresse le premier précepte de la première table
en lequel il est ordonné :
“ Tu n’auras point de dieux étrangers ni d’idoles.”
Or, qu’est-ce qu’un faux-pape,
sinon un dieu étranger en ce monde,
une idole, une statue, une image ou représentation fictive du Christ ? »

(Saint Vincent Ferrier)

« L’abomination désigne,
selon l’Écriture dans l’Ancien-Testament, l’idole.
On peut aussi entendre par Abomination de la désolation,
la perversion de tout le dogme.
Lors donc que nous la verrons dans le Lieu saint,
c’est-à-dire dans l’Église,
et se prétendre Dieu,
il faudra fuir vers les montagnes.
L’Apôtre dit également à ce sujet
que l’Homme d’iniquité et l’Adversaire
osera s’asseoir dans le temple de Dieu
et prétendre qu’il est Dieu lui-même. »

(Saint Jérôme)

« Le Christ a permis ceci :
que l’Antéchrist, tête de tous les schismatiques,
siègerait dans le temple de Dieu,
que les siens seraient exilés
et que ceux qui ne sont pas les siens
occuperaient un jour le Siège de Pierre. »

(Saint Pierre le Vénérable)

« Quand vous verrez la perversité du dogme dans la société ecclésiastique
et qu’on s’y honorera comme Dieu,
vous saurez que c’est le temps. »

(Saint Jérôme)

« L’Église s’enfoncera de plus en plus profondément
jusqu’à ce qu’elle semble finalement anéantie
et que la succession de Pierre et des autres Apôtres
semble avoir pris fin.
Mais après cela,
elle sera victorieusement exaltée
à la vue de tous les sceptiques. »

(Saint Nicolas de Flue)

« L’Église,
société sans doute toujours visible,
sera de plus en plus ramenée
à des proportions
simplement individuelles et domestiques. »

(Le Cardinal Pie, en 1880)

« Les triomphes que le Seigneur réserve à son Église
seront d’autant plus éclatants
que plus méchants ont été les efforts de la perversité humaine

pour ruiner son œuvre. »
(Saint Pie X, encyclique "Communium rerum" du 21 avril 1909)


« Au moment où la tempête sera plus violente,
où l’Église sera sans pilote,
où le Sacrifice non-sanglant aura cessé en tout lieu,
où tout semblera humainement désespéré,
on verra, dit saint Jean, surgir deux Témoins.
L’un est Hénoch, trisaïeul de Noé,
l’ancêtre en ligne directe de tout le genre humain ;
l’autre est Élie. »

(L’Abbé Arminjon)

« Nier l’avènement futur et personnel d’Élie,
c’est une hérésie
ou une erreur qui approche de l’hérésie. »

(Saint Robert Bellarmin)

À retrouver avec d'autres Paroles, dont certaines chantées, ici : montfortajpm.blogspot.com/…/la-chaire-de-sa…


* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU
AveMaria44
@Paul1977 " L'Histoire appartient toujours au vainqueur !" Le Maître de l'histoire, c'est Jésus-Christ, le Vainqueur c'est Jésus-Christ. La Tête de l’Église c'est le Christ, ses membres ceux qui ont la foi. Le problème est même plus grave que celui du pape, c'est aussi celui de toute la hiérarchie, qui exceptée quelques timides dubia, ne réagit pas. Les vainqueurs du concile furent les … Plus
"La prestigieuse Université Panthéon Sorbonne, en collaboration avec plusieurs Facultés françaises de Droit a organisé à Sceaux les 30 et 31 mars 2017 un colloque consacré à «La déposition du Pape – Lieux théologiques, modèles canoniques et enjeux constitutionnels». Quinze universitaires se sont succédé pour aborder un sujet aussi difficile que surprenant, essentiellement sous un angle historiqu… Plus
avecrux.avemaria
www.correctiofilialis.org/…/Correctio-filia…

"Correctio"

Au moyen de paroles, d’actions et d’omissions et par des passages du document « Amoris laetitia », Votre Sainteté a soutenu, de manière directe ou indirecte (avec quelle connaissance de cause, nous ne le savons pas et nous ne voulons pas en juger), les propositions fausses et hérétiques suivantes, propagées dans l’Eglise aussi bien de … Plus
avecrux.avemaria
J'ai trouvé ça ici.

1. Un préalable nécessaire

L’envoi de la lettre qui suit au Pape François des quatre cardinaux que nous sommes a pour origine une profonde préoccupation pastorale.

Nous avons constaté, chez beaucoup de fidèles, un grave désarroi et une grande confusion à propos de questions très importantes pour la vie de l’Église. Nous avons remarqué que même au sein du collège épiscopal … Plus
GChevalier
Je viens de rallonger l'article afin d’expliciter davantage ce que j'y ai mis originellement. Ainsi comprendra-t-on mieux le déroulement et le développement de ce qui se passe sous nos yeux, d'autant plus que la victoire de l’Église catholique y est explicite, ce qui est une espérance qui ne peut décevoir puisqu'elle est certaine.
Sylvanus
@Paul1977 Bonsoir. Je pense que c'est la première fois que je vous envoi un post. Vous dites : "Mais l'Eglise n'a pas déclaré François déchu de son pontificat, donc il est toujours "pape" quoique hérétique." Une question simple - qui vous paraîtra peut-être naïve : en quoi précisément à vos yeux le pape serait-t'il hérétique? Bien à vous. Sylvanus
Tonino
Ce François n'est pas pape.car il ne tiens pas c'est le moins que l'ont puisse dire la foi Catholique.
Pour rester Catholique il faut si on en a la possibilité aller chercher les sacrements dans les centres messe non una cum c'est a dire qui ne sont pas en communion avec cet hérétique et apostat.
Paul1977
@AveMaria44 Malheureusement votre position amène ipso facto à la disparition de l'Eglise (mieux vaut un mauvais chef que pas de chef, que le néant).
Par ailleurs, historiquement votre raisonnement appliqué à la période du grand schisme d'Occident (XIVe XVe) aurait immanquablement abouti à une position sédévacantiste. L'Histoire appartient toujours au vainqueur !
AveMaria44
Ce qu'il faut comprendre c'est qu'un hérétique est ipso facto hors de l’Église, même sans déclaration, de même un évêque ou un cardinal franc-maçon, sont ipso facto excommuniés, même sans déclaration.....Il ne peut y avoir de pape hérétique...
Paul1977
Mais l'Eglise n'a pas déclaré François déchu de son pontificat, donc il est toujours "pape" quoique hérétique.
AveMaria44
Mais là, nous ne sommes plus au stade de la personne privée, cela fait cinquante ans, que ces papes prêchent une nouvelle religion, libérale, moderniste, panchrétienne.........tout en démolissant ce qui est catholique. Le clou, consistant en la réhabilitation de Luther, il est temps de conclure.....
Spina Christi 2
"Si jamais le Pape,
comme personne privée,
tombait dans l’hérésie,
il serait à l’instant déchu du pontificat,
car, comme il serait alors hors de l’Église,
il ne pourrait plus être chef de l’Église.
Dans ce cas, l’Église devrait donc,
non le déposer puisque personne n’a autorité sur le Pape,
mais le déclarer déchu du pontificat."

Problème : Qui (parmi ceux qui ont autorité) donc dans l'Eglise … Plus
GChevalier a mentionné cette publication dans C'est pourquoi il est bon de savoir ce qu'en pensent les Saints : Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si ….