Clicks889

Chemin de la Croix (Suivons sur le montagne sainte)

GChevalier
2
JMJ228 III- Le Sacré-Cœur / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète: Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [JMJ227-JMJ229] Intégr…More
JMJ228 III- Le Sacré-Cœur / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète: Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [JMJ227-JMJ229] Intégral Montfort-Cantiques / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria

Voir vidéo

Paroles ici : www.sitew.com/…/cobwq-Suivons_s…

Voir aussi :
1- La douloureuse Passion de N-S J-C
2- "Les 15 oraisons de Ste Brigitte" : www.youtube.com/watch
2-
"Jésus monte au Calvaire" sur un choral de Bach

3- "Les souffrances de Marie au pied de la Croix" : www.youtube.com/watch

*****************************************

LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(31/10/2014)

*****************************************

NOTRE-DAME du PERPÉTUEL-SECOURS

A Notre-Dame du Perpétuel-Secours (poésie de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus)

Notre-Dame du Perpétuel-Secours,
Oh ! secourez-nous tous les jours,
Car vous êtes un secours perpétuel
Envers nous, pauvres mortels.
« Je vous secourrai volontiers
Si point vous ne m'abandonnez,
Car si moi l'on abandonne,
L'on ne trouve plus personne.
Mais pour qui me prie tous les jours,
Je suis son perpétuel secours.
Ma tendresse ne tarit jamais
Envers tous mes pauvres enfants
Qui sont à mes pieds, me priant :
Et voilà bien ce qui me plaît. »
Mais aussi que faut-il faire
Pour vous aimer et vous plaire ?
« Imitez-moi, voilà tout
Ce que je demande aujourd'hui de vous. »
Vous prier et vous imiter,
Nous le ferons donc tous les jours ;
Et en échange, soyez
Notre perpétuel secours.
« Je suis bien aise que vous vouliez
M'aimer, me prier et m'imiter.
Persévérez donc, chers enfants,
Et je vous secourrai à tout instant. »
Mais secourez aussi l'Église
Qui en a un si grand besoin.
« Je la sauverai à la fin :
C'est là une chose promise. »
Louange, action de grâces et gloire
À Notre-Dame des Victoires
Qui nous protège tous les jours,
Notre-Dame du Perpétuel-Secours.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

*****************************************
GChevalier
Paroles en PDF ici : www.sitew.com/…/cobwq-Suivons_s…

Suivons sur la montagne sainte
Notre Sauveur sanglant, défiguré ;
Et marchons après lui sans crainte
Sous le poids de l’arbre sacré.

1- Seigneur, malgré votre innocence,
C’est moi, cruel, qui vous livre au trépas :
Se peut-il que votre vengeance
De ses traits ne m’accable pas ?

2- Hélas ! sous cette Croix pesante,
Divin Agneau, vous port…
More
Paroles en PDF ici : www.sitew.com/…/cobwq-Suivons_s…

Suivons sur la montagne sainte
Notre Sauveur sanglant, défiguré ;
Et marchons après lui sans crainte
Sous le poids de l’arbre sacré.

1- Seigneur, malgré votre innocence,
C’est moi, cruel, qui vous livre au trépas :
Se peut-il que votre vengeance
De ses traits ne m’accable pas ?

2- Hélas ! sous cette Croix pesante,
Divin Agneau, vous portez nos péchés :
C’est sur votre chair innocente
Que l’amour les tient attachés.

3- Ô Ciel ! le Dieu de la nature
Tombe affaibli sous son cruel fardeau,
Et sa perfide créature
Sans pitié devient son bourreau !

4- Où courez-vous, divine Mère ?
Où courez-vous, Marie ? Ah ! je frémis :
Bientôt, sur ce triste Calvaire,
Va mourir votre aimable Fils.

5- Puisque c’est moi qui suis coupable,
Retirez-vous, faible Cyrénéen :
Je veux seul, ô Croix adorable,
Vous porter, mais en vrai chrétien !

6- Seigneur, hélas ! qu’est devenue
Votre beauté qui réjouit les saints ?
Faibles mortels, à cette vue
Serez-vous endurcis et vains ?

7- Sous les coups des bourreaux perfides,
Jésus-Christ tombe une seconde fois ;
Et ces infâmes déicides
Le voudraient déjà sur la Croix !

8- « Ne pleurez point sur mes souffrances ;
Pleurez sur vous, ô filles d’Israël !
Afin que le Dieu des vengeances
Ait pour vous un cœur paternel. »

9- Seigneur, vous tombez de faiblesse :
N’êtes vous plus le Dieu puissant et fort ?
C’est le péché qui vous oppresse
Et conduit vos pas à la mort.

10- Venez et déployez vos ailes,
Anges du Ciel, sur votre Créateur :
Voilez ces blessures cruelles,
Et ce corps navré de douleur.

11- Que faites-vous, peuple barbare ?
Vous allez donc consommer vos forfaits ?
Ce bois est le lit qu’on prépare
À Jésus pour tant de bienfaits !

12- Le soleil, à ce crime horrible,
Voile l’éclat de son front radieux ;
Et la créature insensible
Ne peux voir ce spectacle affreux.

13- Le voilà donc, Mère affligée,
Ce tendre Fils, meurtri, sacrifié :
Notre victime est immolée,
Votre amour est crucifié.

14- Près de cette tombe chérie,
Je veux mourir de douleur et d’amour,
Pour y puiser une autre vie
Et voler au divin séjour.

Seigneur, dans mon âme attendrie,
Gravez les maux qu’on vous a fait souffrir ;
Et vous, ô divine Marie,
Hâtez-vous de nous secourir !
GChevalier
* AM18. Le Chapelet récité

CHEMIN DE CROIX

1- Pilate condamne
Jésus innocent ;
Marie en son âme
Offre son Enfant.

2- Et Jésus se charge
De tous nos péchés :
C’est la lourde charge
Qu’est sa Croix portée.

3- Pour la fois première
Jésus est tombé,
Mais étant à terre
Il s’est relevé.

4- Car sa sainte Mère
L’en ayant prié,
Il va au Calvaire
Se sacrifier.

5- Simon de Cyrène,
Réquisitionné,
More
* AM18. Le Chapelet récité

CHEMIN DE CROIX

1- Pilate condamne
Jésus innocent ;
Marie en son âme
Offre son Enfant.

2- Et Jésus se charge
De tous nos péchés :
C’est la lourde charge
Qu’est sa Croix portée.

3- Pour la fois première
Jésus est tombé,
Mais étant à terre
Il s’est relevé.

4- Car sa sainte Mère
L’en ayant prié,
Il va au Calvaire
Se sacrifier.

5- Simon de Cyrène,
Réquisitionné,
Se mit à la peine
Pour la Croix porter.

6- Sainte Véronique,
Son voile défit,
Sur Jésus l’applique :
Sa Face elle vit.

7- Pour la fois seconde,
À terre il tomba !
Mais qui le seconde ?
Personne on ne voit !

8- Et les femmes pleurent
Sur Jésus souffrant
À sa dernière heure
En l’ultime instant.

9- Pour la fois troisième,
À terre est Jésus :
Se relever même,
Point, il ne peut plus !

10- Et on le dépouille
De ses vêtements
Car jusqu’à la rouille
Nos péchés il prend.

11- Ils le crucifient,
Nu dessus la Croix
Afin qu’il publie
Son amour pour moi.

12- Les bras Jésus ouvre
Pour nous embrasser,
Et d’un cri il ouvre
Le Ciel-Empyrée.

13- Les bras de sa Mère
Reçoivent le corps
De Jésus, lumière
Obscurcie encore.

14- Car c’est dans la tombe
Où Jésus est mis
Lorsque le soir tombe
Qu’au matin Il Vit.

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen