Clicks557

A30h. La Passion de Notre-Seigneur (8) sur un choral de Bach (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)

AJPM
1
AJPM604 Intégral Montfort-Cantiques / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [AJPM603…More
AJPM604 Intégral Montfort-Cantiques / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [AJPM603-AJPM605] Intégral Ave Maria / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria

Autre version

Paroles en PDF ici : www.sitew.com/…/cnms2-Le_Poeme_…

***************************************

LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(31/10/2014)

***************************************

PROPHÉTIE DE SAINT FRANÇOIS D'ASSISE :

« Ayant convoqué ses frères peu de temps avant de mourir, il les avertit des tribulations futures, disant :
« Mes frères, agissez avec force, ayez de la fermeté et soyez dans l’attente du Seigneur. Une grande époque de tribulations et d’affliction est imminente dans laquelle de grands périls et des embarras temporels et spirituels pleuvront, la charité d’un grand nombre se refroidira et l’iniquité des méchants surabondera. Le pouvoir des démons sera plus grand que d’ordinaire, la pureté immaculée de notre congrégation religieuse et des autres sera flétrie, au point que très peu parmi les chrétiens voudront obéir au vrai Souverain Pontife et à l’Église Romaine avec un cœur sincère et une charité parfaite. Au moment décisif de cette crise, un personnage non canoniquement élu, élevé à la Papauté, s’efforcera avec adresse de communiquer à beaucoup le poison mortel de son erreur. Alors les scandales se multiplieront, notre congrégation religieuse sera divisée, plusieurs parmi les autres seront complètement détruites, parce que leurs membres ne s’opposeront pas mais consentiront à l’erreur. Il y aura tant et de telles opinions et divisions dans le peuple, et chez les religieux et chez les clercs que si ces jours mauvais n’étaient abrégés, comme l’annonce l’Évangile, même les élus tomberaient dans l’erreur (si cela se pouvait), si dans un tel ouragan ils n’étaient protégés par l’immense miséricorde de Dieu. Alors notre Règle et notre manière de vivre seront attaquées très violemment par certains. D’effroyables tentations surviendront. Ceux qui auront été très éprouvés en bien recevront la couronne de vie. Malheur éternel à ceux qui s’attiédiront en mettant leur seule espérance dans leur vie de religion, qui ne résisteront pas fermement aux tentations permises pour l’épreuve des élus. Ceux qui dans la ferveur de l’esprit s’attacheront à la piété avec charité et le zèle de la vérité, recevront des persécutions et des injures comme désobéissants et schismatiques. Car leurs persécuteurs aiguillonnés par les esprits mauvais diront que c’est faire un grand hommage à Dieu de tuer et de faire disparaître de la terre des hommes si mauvais. Alors le Seigneur sera le refuge des affligés et il les sauvera parce qu’ils auront espéré en lui. Et alors, pour se conformer à leur Chef, ils agiront selon la Foi et ils choisiront d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes, gagnant par la mort la vie éternelle. Ne voulant pas consentir à l’erreur et à la perfidie, ils ne craindront absolument pas la mort. Alors la vérité sera tenue dans le silence par certains prédicateurs alors que d’autres la foulant aux pieds la nieront. La sainteté de vie sera tenue en dérision par ceux qui la professent extérieurement, c’est pourquoi Notre-Seigneur Jésus-Christ leur enverra non pas un digne pasteur, mais un exterminateur. » »

(Traduction littérale du texte latin figurant dans les très officielles « Opera omnia » de saint François d’Assise, imprimerie de la bibliothèque ecclésiastique, Paris 1880, colonne 430)

*******************************************************
AJPM
* * * AM18. Le Chapelet récité * * *

Paroles en PDF ici : www.sitew.com/…/cobwq-Suivons_s…

Suivons sur la montagne sainte
Notre Sauveur sanglant, défiguré ;
Et marchons après lui sans crainte
Sous le poids de l’arbre sacré.

1- Seigneur, malgré votre innocence,
C’est moi, cruel, qui vous livre au trépas :
Se peut-il que votre vengeance
De ses traits ne m’accable pas ?

2- Hélas ! sous cette …
More
* * * AM18. Le Chapelet récité * * *

Paroles en PDF ici : www.sitew.com/…/cobwq-Suivons_s…

Suivons sur la montagne sainte
Notre Sauveur sanglant, défiguré ;
Et marchons après lui sans crainte
Sous le poids de l’arbre sacré.

1- Seigneur, malgré votre innocence,
C’est moi, cruel, qui vous livre au trépas :
Se peut-il que votre vengeance
De ses traits ne m’accable pas ?

2- Hélas ! sous cette Croix pesante,
Divin Agneau, vous portez nos péchés :
C’est sur votre chair innocente
Que l’amour les tient attachés.

3- Ô Ciel ! le Dieu de la nature
Tombe affaibli sous son cruel fardeau,
Et sa perfide créature
Sans pitié devient son bourreau !

4- Où courez-vous, divine Mère ?
Où courez-vous, Marie ? Ah ! je frémis :
Bientôt, sur ce triste Calvaire,
Va mourir votre aimable Fils.

5- Puisque c’est moi qui suis coupable,
Retirez-vous, faible Cyrénéen :
Je veux seul, ô Croix adorable,
Vous porter, mais en vrai chrétien !

6- Seigneur, hélas ! qu’est devenue
Votre beauté qui réjouit les saints ?
Faibles mortels, à cette vue
Serez-vous endurcis et vains ?

7- Sous les coups des bourreaux perfides,
Jésus-Christ tombe une seconde fois ;
Et ces infâmes déicides
Le voudraient déjà sur la Croix !

8- « Ne pleurez point sur mes souffrances ;
Pleurez sur vous, ô filles d’Israël !
Afin que le Dieu des vengeances
Ait pour vous un cœur paternel. »

9- Seigneur, vous tombez de faiblesse :
N’êtes vous plus le Dieu puissant et fort ?
C’est le péché qui vous oppresse
Et conduit vos pas à la mort.

10- Venez et déployez vos ailes,
Anges du Ciel, sur votre Créateur :
Voilez ces blessures cruelles,
Et ce corps navré de douleur.

11- Que faites-vous, peuple barbare ?
Vous allez donc consommer vos forfaits ?
Ce bois est le lit qu’on prépare
À Jésus pour tant de bienfaits !

12- Le soleil, à ce crime horrible,
Voile l’éclat de son front radieux ;
Et la créature insensible
Ne peut voir ce spectacle affreux.

13- Le voilà donc, Mère affligée,
Ce tendre Fils, meurtri, sacrifié :
Notre victime est immolée,
Votre amour est crucifié.

14- Près de cette tombe chérie,
Je veux mourir de douleur et d’amour,
Pour y puiser une autre vie
Et voler au divin séjour.

Seigneur, dans mon âme attendrie,
Gravez les maux qu’on vous a fait souffrir ;
Et vous, ô divine Marie,
Hâtez-vous de nous secourir !