Clicks1K

F237. Paroles de Saints 77 : L'oiseau de Paradis en vers

Montfort AJPM
1
DS555 Intégral Montfort-Cantiques / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [DS554] More
DS555 Intégral Montfort-Cantiques / Chaîne YouTube : Chapelet récité / www.montfortajpm.sitew.fr / Compositeur-interprète : Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [DS554] Litanies & Prières / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria

Autres versions : F231. Paroles de Saints 71 : L'oiseau de Paradis (versifié par Gilbert Chevalier, l'Aveugle-Vendéen)
&
L'oiseau de Paradis sur le canon de Pachelbel (histoire racontée par le St Curé d'Ars)

Voir paroles dans commentaire ci-dessous

************************************************************

LE BON CHAPELET

Prenez votre chapelet
Et souvent le récitez

www.youtube.com/watch
Ou bien le psalmodiez
www.youtube.com/watch
Ou encore le chantez :
www.youtube.com/watch
Un chapelet bien récité
www.youtube.com/watch
Ou chanté ou psalmodié
www.youtube.com/watch
Et bien intentionné
Est un bon chapelet !


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen
(31/10/2014)

***************************************

* XV- TRADITIONNEL : N-D des 3 Ave Maria ou de la Trinité (versions chantée et instrumentale)

LES TROIS AVE MARIA
en l’honneur de la Puissance, de la Sagesse et de la Miséricorde de la Très Sainte Vierge


Cette pratique a été révélée à sainte Mechtilde (XIIIe siècle), avec promesse de la bonne mort, si elle y restait fidèle tous les jours.
On lit dans les révélations de sainte Gertrude : « Pendant que cette sainte chantait l’Ave Maria aux matines de l’Annonciation, elle vit, tout à coup, jaillir du Cœur du Père, du Fils et du Saint-Esprit, trois jets lumineux qui pénétrèrent au Cœur de la Bienheureuse Vierge. Puis elle entendit ces paroles : « Après la Puissance du Père, la Sagesse du Fils, la Tendresse miséricordieuse du Saint-Esprit, rien n’approche de la Puissance, de la Sagesse, de la Tendresse miséricordieuse de Marie. »

Pratique :

Réciter, matin et soir, les Trois Ave Maria en l’honneur de ces trois grands privilèges, avec cette invocation à la fin : le matin : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant ce jour », le soir : « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant cette nuit ».

(bénédiction apostolique par St Pie X)

Prière :

Ô Marie Immaculée, Notre Dame des Trois Ave Maria, nous nous réjouissons avec tous les Anges et les Saints de ce que vous avez été enrichie des trois grands Privilèges de Puissance, de Sagesse et de Miséricorde par le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Daignez, nous vous en conjurons, par la vertu de ces mêmes privilèges, nous protéger, nous éclairer et nous secourir, pendant cette vie et surtout à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.


* A N-D des 3 Ave Maria (sur "Vierge Sainte")

*******************************************************
Montfort AJPM
* * * * AM18. Le Chapelet récité * * *

L'OISEAU DE PARADIS


1- Voici une belle histoire
Que saint Jean-Marie Vianney
Vient nous remettre en mémoire
Et que lui-même contait.

2- C’était dans un monastère
Qu’il y avait une fois
Un bon religieux, un frère
Qui se disait à part soi,

3- Que dans le Ciel-Empyrée
Il allait bien s’ennuyer
À cause de la durée
Du temps qui ne peut passer.

4- Mais la …
More
* * * * AM18. Le Chapelet récité * * *

L'OISEAU DE PARADIS


1- Voici une belle histoire
Que saint Jean-Marie Vianney
Vient nous remettre en mémoire
Et que lui-même contait.

2- C’était dans un monastère
Qu’il y avait une fois
Un bon religieux, un frère
Qui se disait à part soi,

3- Que dans le Ciel-Empyrée
Il allait bien s’ennuyer
À cause de la durée
Du temps qui ne peut passer.

4- Mais la sainte Providence
Le voyant dans cet état,
Lui donna l’intelligence
Par ce qu’il lui arriva.

5- Par une belle journée
Il sortit dans le jardin ;
Voici que sous la ramée
Il entendit un serein.

6- Levant les yeux, il regarde !
Il voit ce petit oiseau.
En le fixant, il n’a garde
De bouger, tant il est beau.

7- Il le fixe et fixe encore,
Et plus il le trouve beau :
Ses plumes couleur d’aurore
L’entraînent toujours plus haut.

8- Il vole de branche en branche
Et chante tout à loisir :
Il s’approche et puis se penche,
Se tourne et chante à ravir.

9- Le frère alors veut le prendre :
Le voilà partit plus loin.
Son chant est si doux, si tendre !
Il chante et chante sans fin.

10- Pendant une demi-heure
Le frère poursuit l’oiseau !
Il est tout près, il l’effleure !
D’un coup d’aile il est en haut.

11- Il vole, vole et s’envole,
Et voilà qu’il disparaît.
Le moine est là, sans parole !
Mais le voilà qui s’effraie !

12- Et il se dit en lui-même
Qu’il est bien temps de rentrer.
Il se sent hors de soi-même.
« Quel est ce nouveau portier ? »

13- Il ne reconnaît personne !
« Où sont mes Pères ? » dit-il.
Même la cloche qui sonne
Semble une autre, pense-t-il.

14- Les frères le dévisagent :
On ne le reconnaît pas.
Il dit son nom et son âge !
Rien n’y fait ! On ne sait pas.

15- Et l’on ouvre les registres :
Il y a au moins cent ans
Qu’on y voit, qu’on enregistre
Ce frère que l’on entend.

16- Cent ans, une demi-heure !
Il a compris la leçon.
Cent ans semblent tout à l’heure !
Et voilà bien ce que sont

17- Les heures de l’Empyrée :
Une heure, une éternité :
C’est l’éternelle journée
Où le temps ne peut durer.

18- Si un pauvre volatile
A pu le prendre cent ans,
Le Paradis en vaut mille
Et mille et mille et mille ans.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen