Clicks2.4K

La douloureuse Passion (cantique manuscrit de St L-M de Montfort - archives)

GChevalier
1112
AMDG32 VI-Cantiques-archives de St L-M de Montfort et autres par Gilbert Chevalier (aveugle) / www.montfortajpm.sitew.fr / Chaîne YouTube : Montfort AJPM / Compositeur-interprète: Gilbert Chevalier (aveugle). N'hésitez pas à télécharger. [AMDG31-AMDG33] Intégral Montfort-Cantiques / Le Ciel ouvert par les 3 Ave Maria

Voir vidéo : La douloureuse Passion de N-S J-C (cantique manuscrit de St L-M de Montfort - archives)

Autres versions :
1-
La Passion de Notre-Seigneur (cantique de St L-M Gr. de Montfort)
2- La Passion en ré mineur (CD I "La Croix")
Voir paroles dans commentaires ci-dessous.

Voir aussi :
"Marie au pied de la Croix"

********************************

HISTORIQUE :

Il s'agit d'un sauvetage
Suite à un double naufrage.
Solesmes posséda ces chants :
Il les effaça sur-le-champ.
La première copie
À Fontgombault atterrit :
Son sort fut identique
À celui de l'original,
Et c'est ce qui explique,
Ce qui est d'ailleurs fatal,
La médiocre qualité
De cette deuxième copie
Qu'heureusement j'ai gardée.
Vive Jésus ! Vive Marie !
Si ces chants voulez encore sauver,
Il vous faut les télécharger,
Car ils ne seront pas ici
Éternellement reproduits.

Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen

********************************
GChevalier
« Le ROSAIRE est ADMIRABLE !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
DISONS-LE DONC TOUS LES JOURS ! »

montfortajpm.blogspot.fr/p/le-chapelet-rec…

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

Vierge Immaculée, qui portiez un rosaire à la ceinture,

comme pour nous inviter à réciter cette prière du saint Rosaire,

grande ressource de l’Église dans toutes ses calamités, priez pour …
More
« Le ROSAIRE est ADMIRABLE !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
DISONS-LE DONC TOUS LES JOURS ! »

montfortajpm.blogspot.fr/p/le-chapelet-rec…

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

Vierge Immaculée, qui portiez un rosaire à la ceinture,

comme pour nous inviter à réciter cette prière du saint Rosaire,

grande ressource de l’Église dans toutes ses calamités, priez pour nous.


(Litanies de Notre-Dame de Lourdes)
Hiacynta. and one more user like this.
Hiacynta. likes this.
AJPM
"Les saints nous ont laissé des paroles et des exemples célèbres sur la patience ; sainte Thérèse : "Ou souffrir ou mourir !" sainte Marie-Madeleine de Pazzi : "Souffrir et ne pas mourir !" saint Jean de la Croix : "Souffrir et se taire." "

(Saint Alphonse de Liguori)


www.montfortajpm.sitew.fr
Jésus Fils de Dieu likes this.
GChevalier
"En fait d'amour, la souffrance est un signe plus sûr que l'action. C'est pourquoi, le signe le plus certain et le plus incontestable du véritable amour de Dieu, c'est la patience."

(Saint Alphonse de Liguori)


*V- MARIE : Invocation sur "Jésus que ma joie demeure" & "Les veilleurs" de Bach
*Le Petit Office de la Sainte Vierge (archives)
*www.montfortajpm.sitew.fr
*XIII- PLUS ÉCOUTÉES : Invocat…
More
"En fait d'amour, la souffrance est un signe plus sûr que l'action. C'est pourquoi, le signe le plus certain et le plus incontestable du véritable amour de Dieu, c'est la patience."

(Saint Alphonse de Liguori)


*V- MARIE : Invocation sur "Jésus que ma joie demeure" & "Les veilleurs" de Bach
*Le Petit Office de la Sainte Vierge (archives)
*www.montfortajpm.sitew.fr
*XIII- PLUS ÉCOUTÉES : Invocation à Marie sur Bach "Jésus que ma joie demeure" & "Les veilleurs"
40 more comments from GChevalier
GChevalier
1-Jésus voit la mort affreuse
Qui vient d’un air menaçant,
Pour être victorieuse,
Quoi qu’il soit le Tout-Puissant.
GChevalier
2-Il voit toutes les offenses
De l’homme méconnaissant,
Le mépris de ses souffrances,
De sa mort et de son Sang.
GChevalier
R./C'est toi-même, homme ingrat,
Qui le mets en cet état.
C'est pour nous, ô pécheurs,
Qu'il endure ces douleurs.
Nous voulons désormais
Reconnaître ses bienfaits.
GChevalier
3-Il se prévoit dans l’outrage
Même au Très Saint-Sacrement,
Qu’il doit nous laisser pour gage
De son amour très ardent.
GChevalier
4-A cette vue, il s’écrie
D’une languissante voix :
« O mon Père, je vous prie
De m’exempter de ces croix. »
GChevalier
5-Mais ce Sauveur débonnaire,
Tout rempli de charité,
Dit : « Mon Père, je veux faire
Votre sainte Volonté. »
GChevalier
6-Dans cette agonie étrange,
Lorsqu’il est prêt d’expirer,
Ce grand Dieu souffre qu’un ange
Vienne le fortifier.
GChevalier
7-Oh ! chrétiens, qui peut comprendre
La grandeur de son tourment ?
Voyez-vous son corps tout tendre
Suer des gouttes de Sang ?
GChevalier
8-Serons-nous donc insensibles,
Ne serons-nous point touchés
En voyant les maux terribles
Que lui causent nos péchés ?
GChevalier
9-O Jésus très pitoyable,
D’où vient que vous souffrez tant,
Car vous n’êtes point coupable,
Mais juste, et très innocent ?
GChevalier
10-Jésus, priez votre Père
Qu’il ait pitié de nous tous,
Ou qu’il montre sa colère
Plutôt sur nous que sur vous.
GChevalier
11-Pardon de tant de souffrances,
O Jésus agonisant,
Puisque nos propres offenses
Vous mettent dans ce tourment.
GChevalier
12-C’est moi qui suis le coupable,
Et Jésus est l’innocent.
Ah ! que je suis misérable,
Je le dis en soupirant !
GChevalier
13-Allons tous dans le Prétoire,
Le cœur touché de douleur,
Contempler le Roi de gloire
Maltraité comme un voleur.
GChevalier
14-Quatre bourreaux pleins de rage,
Comme des loups ravissants,
Lui tirent avec outrage
Tous ses pauvres vêtements.
GChevalier
15-Cette insolente canaille,
Ayant dépouillé Jésus,
S’en divertit et s’en raille
Pour le rendre plus confus.
GChevalier
16-On le garrotte, on le lie
Contre un infâme poteau.
On lui dit par moquerie :
Le voyez-vous ? Qu’il est beau !
GChevalier
17-L’un a des cordes nouées,
L’autre a des chaînes de fer,
Et tous ont les mains armées
Comme des démons d’enfer.
GChevalier
18-O chose très étonnante !
Cette troupe de soldats
Sur cette chair innocente
Décharge à grands tours de bras.
GChevalier
19-Ils le couvrent de blessures
Et le déchirent de coups,
On ne voit que meurtrissures,
Que cicatrices, que trous.
GChevalier
20-Il n’en peut plus, ce bon Maître,
Son Sang coule par ruisseaux !
Et ses os se font paraître,
Sa chair tombant par lambeaux.
GChevalier
21-Hélas ! il est de faiblesse
Tombé dans son propre Sang,
Et cependant on ne cesse
De battre cet innocent.
GChevalier
22-O bourreaux impitoyables,
Arrêtez votre courroux ;
C’est nous qui sommes coupables,
Frappez donc plutôt sur nous.
GChevalier
23-Considérez qu’il endure
Cet effroyable tourment
Sans qu’il s’en plaigne ou murmure,
Tant son amour est ardent.
GChevalier
24-O Souveraine Clémence,
Voyez Jésus, votre Fils !
Arrêtez votre vengeance,
Ou que nous soyons punis.
GChevalier
25-Les bourreaux, de défaillance,
Ne peuvent plus le frapper,
Mais par son amour immense
Il n’est pas las d’endurer.
GChevalier
26-Pécheurs, ce sont nos offenses
Et nos sensualités
Qui causent tant de souffrances
A cet objet de pitié.
GChevalier
27-Viens-t’en, pécheur impudique,
Considérer la douleur
Que tu causes au Fils unique
Du Souverain Créateur.
GChevalier
28-Viens dans le Sang de ses veines
Rencontrer ta guérison,
Et n’augmente pas ses peines
En suivant ta passion.
GChevalier
29-Faisons, faisons pénitence,
Pleurons ces maux nuit et jour,
Usons de reconnaissance,
Rendant amour pour amour.
GChevalier
30-O Sauveur tout débonnaire,
Par ce corps meurtri de coups,
Apaisez votre colère
Et nous pardonnez à tous !
GChevalier
31-Jésus ayant avec peine
Pris ses habits déchirés,
Regardez comme on le mène
Brusquement, à coups de pied.
GChevalier
32-Suivons, chrétiens, à la trace
Cet Agneau très innocent,
Car en quelque endroit qu’il passe,
Il reste teint de son Sang.
GChevalier
33-Comme on ferait d’une bête,
On le mène à coups de fouets.
Transi de froid, on l’arrête
A la porte du palais.
GChevalier
34-A peine est-il dans la salle
Au milieu de ces bandits,
On l’habille à la royale
Pour le couvrir de mépris.
GChevalier
35-On lui jette par outrage
Sur le dos un vieux manteau,
En lui tirant avec rage
Le sien collé à sa peau.
GChevalier
36-Une pierre très pointue
Lui sert d’un trône royal,
Afin qu’étant mieux en vue
Il reçoive plus de mal.
GChevalier
37-On met dans ses mains sacrées,
Pour sceptre, un frêle roseau.
Chacun en fait des risées,
En disant : Ha ! qu’il est beau !
GChevalier
38-On le couronne d’épines
Avec des coups de bâton,
Un chacun lui fait des mines
En hurlant comme un démon.
GChevalier
39-Cette couronne cruelle
Lui transperce le cerveau,
On voit couler sa cervelle
Avec du Sang et de l’eau.