Clicks100

POÈME-DES-POÈMES 19

Article précédent : L'Antéchrist répond à Viganò par Ouellet : un chef-d’œuvre d'hypocrisie ! « CMV, ne sors pas de ta clandestinité, stp. »

* * *

3851. - Bergoglio dit tout et n’importe quoi !
Comment donc veux-tu croire ce type-là ?
- C’est bien là tout le problème,
Car François n’est pas de la crème.
Il nous sert bien, il est vrai,
Mais ce qui est tout aussi vrai :
Il peut nous faire couler
Si c’est lui l’Homme damné.

3852. - Il peut nous faire couler ?
- C’est absolument la vérité !
- Mais là, il faut t’expliquer,
Car c’est nous qui l’avons mené !
- Nous l’avons mené jusqu’ici,
Mais ce pourrait bien être lui
Qui nous mène en bateau aujourd’hui,
Si je crois ce que j’en lis !

3853. - Et que lis-tu donc de beau
Sur notre sieur Bergoglio ?
- Qu’il abat tous ses ennemis
Par des moyens propres à lui !
Regarde le sieur O’Connor
Qui ne lui donnait que quatre ans :
Quatre ans après lui-même est mort
Et l’autre va toujours de l’avant !

3854- Regarde le sieur McCarrick
Qui ne lui donna que cinq ans :
Cinq ans après lui-même est couick
Et l’autre marche en rigolant.
Vois-tu maintenant que Bergoglio
Fait ce qu’il veut de ses ennemis,
Parce qu’il se croit le Très-Haut
Et même plus haut que Lui ?

3855. - Je comprends ton raisonnement !
Crois-tu qu’il nous écrabouillera ?
- Si l’Antéchrist c’est lui vraiment,
C’est sûr que ce que tu dis sera
Car nous ne pourrons plus le mener,
Mais c’est lui qui nous mènera
Et l’on risque une dérouillée,
Quoique nous soyons des acacias !

3856. - Mais nous sommes plus forts que lui !
- C’est un peu trop vite dit
Car ce monsieur à des agents
Qui sont tous d’ailleurs dans nos rangs,
Et puis le diable lui souffle tout !
- C’est normal puisque c’est un loup !
Ne sommes-nous pas des loups aussi ?
- Bien sûr, mais lui c’est un loup-gris...

3857. - La pire espèce de loups ?
- Tu as bien deviné tout !
Regarde un peu ce Viganò,
Grand accusateur de Bergoglio :
Si ce dernier l’attrape un jour,
Ce sera là son dernier jour,
Car l’Antéchrist vaincra ses ennemis
Et tordra le cou même à ses amis.

3858. - Là, tu y vas un peu fort !
Ne sommes-nous pas dans son fort ?
- Ce que tu dis est exact !
Mais il est encore plus exact
Que c’est de chez nous qu’il viendra,
L’Antéchrist, le scélérat,
Tu sais l’Humunculus
Qui est un maçon-plus.

3859. - Plus qu’un maçon, quoi !
Est-il ainsi, François ?
- Jusqu’à preuve du contraire,
Foi d’un vrai conciliaire,
Il le paraît de plus en plus
Jusqu’à ce qu’il fasse trois plus,
Car il aime bien les trois :
As-tu au moins remarqué ça ?

3860. - J’ai remarqué les trois T
Et aussi bien les trois P !
Peut-être fera-t-il trois V
Comme internet trois W.
Je dis V comme Viganò
Qui vient d’écrire un truc
Faisant suite à l’autre truc
Contre le sieur Bergoglio.

3861. - Excellemment raisonné !
Mais plus loin il a été :
Il a ordonné des prières
Pour le mois du saint Rosaire,
Des prières contre le diable,
Autrement dit contre Viganò,
Le grand accusateur, le grand diable !
Ah ! il est malin ce Bergoglio !

3862. - Que veut dire tout ceci ?
- Tout simplement, cher ami,
Que prier aux intentions de François,
C’est prier à l’envers, non à l’endroit.
Et tous vont se faire attraper,
Surtout d’ailleurs les tradis
Qui aiment si bien écouter
De Bergoglio la mélodie.

3863- Regarde ainsi Fontgombault !
Le messire Jean Pateau
Expliquera à ses moinillons
Que de François les intentions
Sont assurément très excellentes.
Et toutes leurs prières ardentes
S’élèveront sacrilègement
Contre Viganò, le grand Satan.

3864. - Pour ça, c’est bien réussi !
Bergoglio a tout réussi !
- Car nous l’avons bien inspiré,
Et docile il s’est montré.
Mais voilà qu’il s’émancipe
En bravant tous nos principes !
C’est pour cela que je t’ai dit
Que l’Antéchrist c’est bien lui.

3865- Cela va si fort et si bien
Que des miracles il commence à faire,
Ce qui ne fait pas nos affaires
Car à lui seul il nous contraint.
- Ah oui, l’eau de Bergoglio
Substituée à l’eau de Lourdes ?
- Oui, il a la main si lourde
Qu’il nous prend pour des zozos.

3866. - Il roule donc les francs-maçons ?
- C’est bien là tout le problème !
Il nous crie à nous : Anathème !
Quoiqu’il soit de notre maison.
Voilà un signe impressionnant,
Mais toutefois insuffisant
Qu’il est bien l’Homme de péché
Que les Écritures ont dénoncé.

3867. - Pourquoi est-ce insuffisant ?
- Tu ne comprends donc pas comment ?
C’est qu’il a encore du travail
Puisqu’il faut qu’il ressuscitaille.
Mais voilà, Monsieur prend son temps
Quoiqu’il aille toujours de l’avant.
- C’est que son diable le réfreine
Jusqu’à ce que son heure vienne.

3868. - Tu dis vrai, mon vieux Bolivar !
Tiens : tu mérites un bon cigare !
- Avec du feu s’il te plaît.
- Tiens... approche... c’est parfait...
- Merci mon vieux Margallón !
As-tu d’autres trucs à me dire
Qui nous fassent tous les deux rire ?
- Pour ça, mon vieux j’en ai des tonnes !

3869. - Bon ! Accouche ! Je t’écoute...
- Parfait, on va y aller !
- Je vois que tu n’as pas d’idées !
- Tu te trompes là sans aucun doute !
- Si c’est le cas, vas-y !
- Tu sais qu’après-demain, mercredi,
Va s’ouvrir chez Bergoglio
Le synode des homos ?

3870. - Oui, je suis au courant,
Et de la pilule aussi !
- Et à cette occasion-ci,
Le Monsieur "Va-de-l’avant"
Va canoniser Paulo,
L’un de nos grands héros,
Qui a tout révolutionné
Pendant ses quinze années.

3871. - C’est un non-événement !
- C’est bien tout au contraire :
C’est un grand événement
Pour tous les conciliaires !
- Et pourquoi donc, mon vieux ?
- C’est qu’il va canoniser
Avec lui, Vatican II ! »
Et tous les deux de rigoler...

3872- « Attention, Bolivar :
Ne soyons plus bavards,
Et taisons-nous un peu !
- Et pourquoi donc mon vieux ?
- C’est que Mickey catho,
Ennemi de Bergoglio,
Passe avec ses chapelets !
Chut ! Le voilà ! - Ouais-ouais ! »

3873- N’oublie pas ton Chapelet
Non plus que tes Trois Ave.
Les Trois Ave sont indispensables
Pour être à Marie très agréable.
N’oublie pas ton Scapulaire,
Non plus d’ailleurs que ton Rosaire.
Marie, Étoile de la mer,
Te dit : « Récite mon Rosaire ! »

3874- Point ton Chapelet n’abandonne
Et tu auras une couronne.
L’Antéchrist n’aime pas
Les Ave Maria.
Les esclaves de Lucifer
Ont en horreur le saint Rosaire.
Les sectateurs d’Asmodée
Déteste le Chapelet.

3875- Dis ton Chapelet quotidiennement
Et tu te sauveras certainement.
Avec ton Chapelet quotidien,
Tu te sauveras, c’est certain.
Si tu veux aller au divin séjour,
Récite ton Chapelet tous les jours.
Si tu veux aller au Ciel pour jamais,
Récite tous les jours ton Chapelet.

3876- Si tu ne veux pas être réprouvée,
Récite tous les jours ton Chapelet.
Si tu veux éviter l’enfer,
N’abandonne pas ton Rosaire.
Je vais te dire une chose :
Égrène tes cent-cinquante roses.
Dans ces derniers temps de l’humanité,
Son Chapelet il faut bien réciter.

3877- Persévérer dans le Chapelet,
Voilà le secret des secrets !
Négliger son Chapelet quotidien,
C’est rendre son salut incertain.
On ne dira jamais assez,
Du Rosaire l’utilité :
Le Rosaire conduit au Paradis
Et le Scapulaire y conduit aussi.

3778- Si tu veux aller dans l’Empyrée,
Dis tous les jours ton Chapelet.
La plupart aujourd’hui abandonnent
Le Chapelet et donc leur couronne.
Oh ! que bien peu persévèrent
À réciter le Rosaire !
Le Chapelet est essentiel
Pour aujourd’hui aller au Ciel.

3879- Si le Rosaire bien nous le disons,
Nous aurons bien de la consolation.
Croyez-moi, bonnes gens :
Le Rosaire est tout-puissant !
Un grand signe de prédestination,
C’est si le Chapelet nous récitons.
Récite ton Chapelet ou ton Rosaire,
Dis tes Trois Ave, porte ton Scapulaire.

3880- Il te faut tous les jours prier
Et ton Chapelet réciter.
Si le Mois de Marie
Est un mois béni,
Le Mois du saint Rosaire
Est un mois salutaire.
Le Chapelet et le Scapulaire
Sont pour aujourd’hui très nécessaires.

3881- « Ouf ! le voilà passé !
- Non ! Écoute-le divaguer ! »
Tous deux écoutent abasourdis
Ce refrain sans mélodie :
« Je suis le Mickey catho,
Le grand-roi des rigolos,
Qui fait rigoler la galerie
Par toutes ses amuseries. »

3882- Bolivar reprend la parole :
« Mais quel est donc ce guignol ?
- Oh ! ne te casse pas la tête !
Il amuse toute la planète !
Personne ne le prend au sérieux
Puisque ce n’est qu’un rigoleux
Que notre ami Daoudal
A accroché à ses sandales.

3883. - Cela est donc sans intérêt !
- Ce que tu dis est très vrai !
D’ailleurs, notre Xavier Arnaud
Qui est un de nos commensaux,
L’a fichu en l’air du FC,
Son et notre forum bien-aimé,
Et sais-tu la suite de l’histoire ?
- Dis-la-moi donc pour voir !

3884. - C’est que notre très cher Daoudal
Qui est un de nos commensal,
A trouvé un truc très rigolo,
C’est de l’appeler Mickey catho.
- Ce qu’a fait Hervé Daoudal
Est absolument très génial !
- Mais je vais te dire encore
Une chose que tu ignores.

3885. - Tu me mets l’eau à la bouche !
Dis-le-moi vite, accouche !
- C’est que ce petit monsieur
Qui bien sûr est anti-bleu,
Est un vendéen pur-sang
Qui ne se trouve point dans nos rangs
Mais qui bien tout au contraire
Nous mène une féroce guerre.

3886. - Tu veux dire la Marie-Jeanne ?
- Tu as tout bien trouvé, dame !
Il écrit même sur internet,
Mais c’est quelqu’un de pas très net
Qui a fait de la psychiatrie !
Comprends-tu ce que je dis ?
- Oui, et nous avons perdu notre blé
À vouloir l’autre jour l’effacer !

3887. - Ne perdons donc plus notre temps
Avec cet énergumen,
Car nous avons bien mieux à faire
Avec notre chère conciliaire.
- Margallón, tu as bien raison :
Occupons-nous de nos francs-maçons,
Car ceux-là sont des types bien
Comme dirait un Bergoglio certain.

3888. - Justement à ce propos,
Il faut que je te dise un mot
De cette réunion de trucs
Qui se tient chez ce monsieur Truc
Que toi et moi nous connaissons
Comme le plus grand des maçons.
Je veux parler de qui tu sais
Puisque mercredi on est.

3889. - Oui, tu parles de Bergole,
De son synode qui rigole.
- C’est bien cela, vieux trois-points,
Et c’est ce qui nous plaît bien
Puisqu’il annonce les couleurs
Qui doivent être publiées
Et qui seront exécutées
Par ce grand Exterminateur.

3890. - Ne le sont-elles pas déjà
Avec Amoris Laetitia ?
- Oui, mais il ira plus loin,
Jusqu’à ce qu’il expire enfin !
Car le temps est venu d’espérer
Qu’on en soit débarrassé,
Car si ce n’est pas le cas,
Il nous mettra tous au pas.

3891. - Pourtant c’est le meilleur de tous !
- Mais aussi le pire de tous !
Car si ce gars-là réussit,
Je t’assure, nous sommes cuits !
- Comment ça ? Explique-moi !
- C’est pourtant simple ! Le François
Qui est le plus grand des francs-maçons
Peut détruire aussi les francs-maçons.

3892. - Détruire la franc-maçonnerie,
C’est impossible, je te le dis !
- Tu te trompes encore une fois,
Car si l’Antéchrist est François,
Lorsqu’il aura tout détruit,
Il nous détruira nous aussi
Afin qu’il règne en solitaire
Sur la face de l’univers.

3893. - C’est donc un homme dangereux ?
- C’est le fruit de Vatican II !
Mais pour lors il nous sert, dame,
Car il va nous donner des femmes !
- Et quand ça, Margallone ?
- Au synode Amazone !
Il est vrai qu’il est bien certain
Que nous en avons grand besoin...

3894. - Oui, que des hommes, y’en a marre !
- Tu ne dis que trop vrai, Bolivar !
Nos séminaires, on a beau écumer,
Y’en a marre d’être LGBT !
Des femmes dans nos séminaires
Ça ferait bien nos affaires.
D’être éphébos, ça suffit :
On veut des petites amies !

3895. - Pourtant, on est des prêtres tous les deux !
- Oui, mais des prêtres de Vatican II !
Et ceci explique bien cela !
Puis nous sommes des maçons, n’est-ce pas ?
- C’est pour cela que nous sommes gays !
- C’est d’ailleurs ce qui nous égaie :
On parle beaucoup de nous en ce moment,
Mais on avait bien prévu ce temps !

3896. - Dans les loges on prévoit tout !
- C’est que nous sommes prévoyants :
On sait quand viendra le Loup,
Et on arrange tout forcément.
Regarde ce synode d’aujourd’hui !
On sait ce qu’il en sera sorti,
Mais on les fait discutailler,
Et on les tire par le nez.

3897. - Mais pour les emmener où ?
- En enfer au bout des bouts,
Comme le diable du Vézelay
Et son double sourire niais
Lorsqu’il emporte sur son dos
Notre saint frère Judas
Pour le balancer tout en bas
Comme un vulgaire sac-à-dos.

3898. - Mais l’autre dit que c’est Jésus !
- C’est faux, c’est le diable cornu !
Si Bergoglio dit cette ânerie,
C’est pour amuser la galerie,
Car il sait bien qu’on le croira,
Et on l’a cru en effet.
- Et que démontre ce fait ?
- Que l’Antéchrist c’est François !

3899- Ceci est corroboré
Par la férule qu’il a portée
À la messe d’introduction
De notre synode bidon,
Car ce synode est bien nôtre :
Il n’a rien de saint Pierre Apôtre !
Cette férule, l’as-tu vue ?
- Oui oui, je l’ai aperçue.

3900. - Et qu’en as-tu donc pensé ?
- Elle a tout de notre Asmodée.
- Dis plutôt tout de Wicca !
Comprends-tu que le François
Se fait guérir par la sorcière,
Comme lui-même l’a dit un jour ?
- Cela est clair comme le jour.
- Ce bâton est magique, mon compère.

Gilbert Chevalier,
l'Aveugle-Vendéen

>>> POÈME-DES-POÈMES 18
>>> POÈME-DES-POÈMES 20

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU

Album POÈMES

>>> BERGOGLIO = 666 !!! Troublant, non ?


>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez.
GChevalier
Tout y est bien enveloppé
D'un beau papier super-doré
Qui va aveugler les tradis,
Et par cela ils seront pris,
Et ils tomberont dans les bras
De notre grand-maître François.
Le vénérable de la rue Cadet
N'arrive point même à ses jarrets.
AJPM
- Ouellet vient de le démontrer !
- Et il a bien réussi son coup :
On le croira, c'est assuré,
Personne n'y voyant rien du tout
Qui puisse faire un obstacle
Au sacro-saint divin oracle
Qu'est la parole de François !
Vraiment, c'est un coup de choix.
Sur la terre, on aime tout et on s'attache à tout, excepté à Celui qui devrait avoir notre affection ;
On a bien raison d'agir ainsi, remarque Antéchrist, car la terre, c'est tout !