youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

attendez cher Deniserp... vous ne croyez quand même pas réellement en la résurection du Christ ?
Dieu n'a créé personne pour ma part. Nous l'avons simplement "inventé" par peur de l'inconnu. L'enfer et le Paradis ont servi de moteur pour la population de l'époque, réduisant les crimes par crainte qu'un enfer existe vraiment, et comme personne n'a jamais pu le prouver et que les hommes ont …More
attendez cher Deniserp... vous ne croyez quand même pas réellement en la résurection du Christ ?
Dieu n'a créé personne pour ma part. Nous l'avons simplement "inventé" par peur de l'inconnu. L'enfer et le Paradis ont servi de moteur pour la population de l'époque, réduisant les crimes par crainte qu'un enfer existe vraiment, et comme personne n'a jamais pu le prouver et que les hommes ont toujours eu peur de l'inconnu ... nous en sommes arrivez là à débattre un mardi matin.
Personne n'a à juger personne, ni vous, ni moi, ni même un hypothétique Christ ou Dieu !
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

chagrine * Excusez ma légère dyslexie
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

denisper...

Vos propos me chacrine un peu... une masturbation est bien un acte d'abandon clair de paternité, puisque le sperme émis ne féconde rien, mais cependant est un élément essentielle de la fécondité... N'est il pas naturel de se masturber et de découvrir ainsi son corps ?
Je suis dans le regret de vous dire que nous sommes au moins 6 milliards d'être humain à avoir péché.
Qui a-t-il d'…More
denisper...

Vos propos me chacrine un peu... une masturbation est bien un acte d'abandon clair de paternité, puisque le sperme émis ne féconde rien, mais cependant est un élément essentielle de la fécondité... N'est il pas naturel de se masturber et de découvrir ainsi son corps ?
Je suis dans le regret de vous dire que nous sommes au moins 6 milliards d'être humain à avoir péché.
Qui a-t-il d'égoïste de penser parfois à soi et non pas aux autres ? Personne n'est assez altruiste pour faire passé le bonheur de chaque personne avant le sien. Et ne me dite pas Dieu, se serait mentir.
Qui plus est si vos noisettes restaient pleine jusqu'au mariage (excusez mon language) vous auriez de sérieux difficulté de marcher !
Mais quel obsession avec le mariage ! =O alloh on est au XXI ème siècle rare sont les personnes en occident à être encore vierge au mariage !!!
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

"Encore une fois, je ne suis pas croyante * je ne crois pas en votre Dieu" ¨***
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

Cher Yves,
Il y a deux solutions pour vous. Pour moi il n'y a pas lieu de croire à une vie dans la joie et l'amour pertétuels !
Le but de ma vie et de toute vie se résume bien à finir en cendre et mangé par les asticotes. Et je suis au regret de vous dire que vous subirez également ce même sort.
Encore une fois je ne suis pas crois pas en votre Dieu. Et je pense que c'est plutôt en la nature de …More
Cher Yves,
Il y a deux solutions pour vous. Pour moi il n'y a pas lieu de croire à une vie dans la joie et l'amour pertétuels !
Le but de ma vie et de toute vie se résume bien à finir en cendre et mangé par les asticotes. Et je suis au regret de vous dire que vous subirez également ce même sort.
Encore une fois je ne suis pas crois pas en votre Dieu. Et je pense que c'est plutôt en la nature de l'homme qu'il faut croire. Aucun homme n'est dicté par une parole divine, chaques actes de notre vie nous incombes!
Personne ne sera jugé. Jamais et par personne !

Cher Youyouk !
mais que de belles paroles avez vous là ! La masturbation masculine est clairement un acte d'abandon de partenité. Donc à proprement dit un génocide, si nous poussons à l'extréme. L'église interdit-il également l'interdiction de masturbation avant le mariage ?
A quand une vidéo contre "la masturbation, le nouveau génocide" ?
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

En effet Canissi,

Si je suis venue ici, ce n'est pas le fruit du hasard, mais bien le fait que par une absence j'ai raté la diffusion de "La Bible se dévoile" lors de mon cours de Sciences Religieuses. Et je ne suis ici pour rien de plus, j'ai seulement été interpellée par le sublime titre "L'avortement, le nouvel holocauste". Je ne suis pas venu ici pour que des fanatiques de Dieu et de la …More
En effet Canissi,

Si je suis venue ici, ce n'est pas le fruit du hasard, mais bien le fait que par une absence j'ai raté la diffusion de "La Bible se dévoile" lors de mon cours de Sciences Religieuses. Et je ne suis ici pour rien de plus, j'ai seulement été interpellée par le sublime titre "L'avortement, le nouvel holocauste". Je ne suis pas venu ici pour que des fanatiques de Dieu et de la Bible me poussent à une quelconque conversion.

Pour moi les textes de la Bible ont un sens plus profond qui ne se résume pas à aimer Dieu et à faire ses "volontés". La Bible est un subtil mélange de phrase imagée, une sorte de guide pour certains travers de la vie, une sorte de philosophie, qui ne doit pas systématiquement se rattacher au tout puissant.

Yves,

Votre argument sur l'amour éternel tient la route, cependant quelque chose continue à me chiffonner. Comment peut-on continuer à croire en quelque chose que l’on n’a jamais vu ? Qui n'est attesté que par l'écrit ? Doit-on alors faire confiance, les yeux fermés, à un livre ? C'est bien se qu'est la Bible, un LIVRE ! Remplis, d'histoire, de personnes réelles ou inventées...

Mon amour pour mon fiancé s'accroit continuellement et est suffisamment fort - dans l'hypothèse d'un autre monde - pour survivre à tous. L’Amour, le vrai est au dessus de tout, même de la mort. S’il y a vraiment quelque chose après la vie, je ne pense pas que se soit un Paradis ou un Enfer, personne n’a le droit de juger les actions d’autrui, même pas Dieu…

Il n'y a aucun phénomène surnaturelle, le monde est ce qu'il est et la vie aussi, c'est-à-dire un perpétuel recommencement. On naît, on grandi, on donne la vie et on meurt... la vie ne se résume à rien de plus.

Si Dieu protégé réellement des souffrances, est-ce qu'un jour j'aurai pu imaginer être sexuellement abusée ?? Dieu n'est-il pas sensé protéger ses enfants ??? Dieu est un mythe, une légende pour moi. Et rien ni personne ne revient jamais à la vie ! Ni Jésus Christ, ni la petite fille que j'étais! Et ça c’est scientifiquement impossible…
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

Cher Canisii et Yves,
Merci pour votre concidération à mon égard, mais je suis au regret de vous dire qu'effectivement je ne crois pas en Dieu. J'ai perdu la foi, j'y ai cru il y a bien longtemps, désespérant qu'un être "supérieur" pouvait nous protéger des souffrances les plus immences - naïveté enfantine - et rien n'y personne ne la refera jamais revenir et je n'en veux plus!

Canisii, Evangile…More
Cher Canisii et Yves,
Merci pour votre concidération à mon égard, mais je suis au regret de vous dire qu'effectivement je ne crois pas en Dieu. J'ai perdu la foi, j'y ai cru il y a bien longtemps, désespérant qu'un être "supérieur" pouvait nous protéger des souffrances les plus immences - naïveté enfantine - et rien n'y personne ne la refera jamais revenir et je n'en veux plus!

Canisii, Evangile selon Matthieu si je ne m'abuse ?
Mais faut il encore croire à l'enfer, non ? Pourquoi reffuser qui on est ? Ce que l'on fait? et ce que l'on pense? pour se repentir ? et obéir à des règles qui ne sont plus toutes jeunes.
Enlevons le caractère religieux a cette phrase de Matthieu et nous obtenons un joli point sur le quel philosopher.

Yves, je suis entièrement d'accord que l'amour ne se résume pas au sexe, je remets en doute l'efficacité réel quant à la datation précise des périodes fécondes et infécondes d'une femme. Et je me refuse à prendre des risques.
Nous ne sommes pas de la "même écoles" vous et moi, et j'ai l'impression que nous ne vivons pas dans le même époque. Peut-être du à une différence d'âge ? je vous vois parfaitement dans la trentaine. Cette impression est peut-être aussi du à une éducation différente. Je respects vos idées, mais celles-ci ne sont en rien pour moi.
je ne vois toujours pas en quoi le fait d'être "sous l'Amour du Christ" changera quelque chose à la longévité d'un couple. Ce n'est pas une force divine qui maintient l'amour, mais bien la discussion qui règne entre les deux personnes, l'armonie, l'affection et la confiance mutuelle. L'amour est un abandon complet à l'autre.
Le mariage n'empêche pas le divorce, même pour les plus pures chrétiens.
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

cher Yves,
Excusez moi je me suis mal exprimée quant aux gens atteints de trismonies.. J'ai par ailleurs un membre de ma famille qui en souffre. Ce n'est pas ici l'enfant atteint de trisomie dont je parle à proprement dit, mais bien des parents. C'est une lourde responsabilité, avec beaucoup de contrainte autant pour les parents que les enfants. C'est un chalenge de tout les jours. Si un couple …More
cher Yves,
Excusez moi je me suis mal exprimée quant aux gens atteints de trismonies.. J'ai par ailleurs un membre de ma famille qui en souffre. Ce n'est pas ici l'enfant atteint de trisomie dont je parle à proprement dit, mais bien des parents. C'est une lourde responsabilité, avec beaucoup de contrainte autant pour les parents que les enfants. C'est un chalenge de tout les jours. Si un couple ne se sent pas capable de faire face, je trouve ça domage de l'élever et puis au moment où cela devient trop dure de l'abandonner à un centre médicale, ect. ...
Un enfant atteint de trismonie est tout à fait "normal" (même si je n'aime pas ce mot, qui peut réellement dire se qui est ou n'est pas normal de nos jours?). Ce membre de ma famille, même éloigné, travail, à une maison, une femme, etc. Je ne voulais en rien que mon commentaire vous paraisse raciste. Ce n'était pas le but ici.
Bien que la conversation dévie un peu sur le sujet premier qui était "l'avortement, le nouvel holocauste", je souffre effectivement d'une maladie qui m'a obligée à me rendre plusieurs semaines à l'hôpital, à avoir des "maladies" à répétition et à suivre plusieur examen chaque année. Mon fiancé m'y a toujours accompagné et "soutenue" (si l'on peut vraiment parler d'un soutien?) dans cette "épreuve".
Je ne comprends pas clairement en quoi la prise d'un médicament qui certe est cancérigène (bien que l'on pourrait également débattre à se sujet) soit un facteur de rupture chez un couple marié ou non.
J'ai beaucoup souffert étant jeune d'un problème personnel (que nous n'aborderons pas ici) qui m'a beaucoup marqué et dont j'ai gardé beaucoup de séquelles... Il est toujours là quand ça ne va pas, quand j'ai mes sautes d'hummeur et mes chagrins.
Donc je pense que oui se n'est pas un amour de jeunesse, ni même une amourette... Nous officialicerons notre amour devant Dieu bien entendu, mais non pas parce que je rechercher une bénédiction quelconque mais bien parce que je veux lui prouver à lui que je ne veux personne d'autre.
Je ne pense pas que l'amour peut être perverti par un moyen de contraception, c'est bien l'acte de l'amour et non les relations affectives entre deux personnes qui sont "touchées". Pour ma part que se soit préservatif et pillule, et même les deux combinait ensemble, je suis convaincue que ça reste un moyen de prévenir d'une grossesse surtout chez les jeunes. Il y a des moments pour tout dans la vie, pour se marier, pour avoir un enfant, une maison.
Et je ne me vois pas personnellement même si j'en rêve devenir maman à mon âge, je suis encore aux études, sans avenir futur d'un travail qui me permettra d'assumer mon rôle de mère et subvenir au besoin de l'enfant, je n'ai pas de logement m'appartenement à proprement dit, un kot (logement estudientin) n'est pas un endroit pour un enfant.
Je ne comprend pas votre répulsion non plus pour les préservatifs ... prenons le simple exemple de personnes atteintes du Sida ou de MST, et je ne parle pas ici d'aventure à droite et à gauche. Mais d'une personne saine en couple avec quelqu'un porteur d'un virus (mortel !). par respect pour la vie du ou de la partenaire le préservatif est primordial ! Non seulement par soucis de préserver la vie d'autrui mais également pour éviter que ce virus "prolifère". Si vous n'acceptez pas la pillule, et je comprend votre point de vue, même si celui-ci n'est pas le mien, je ne peux pas encore comprendre votre non-acceptation du préservatif.

Cher Deniserp,
J'apprécie tout le mal que vous vous donnez affin d'essayer de répondre à mes questions.
Il y a un bonne accès à la contraception mais une mauvaise "information" chez les jeunes. Le problème récide bien dans l'information véhiculer... J'ai été par ailleurs étrêmement choquée il y a quelque semaine en regardant une émission sur MTV : "Le sexe... mes parents...et moi". Le principe de cette émission consite, sous la demande du jeune ou des parents, à consulter un psychologue-sexologue affin de mieux comprendre la séxualité et d'en parler librement. Un jeune homme de 17-18 ans pensé réellement que le fait de fumer de la marijuanna avant d'avoir un rapport sexuelle avec sa partenaire, réduirai ainsi la concentration de son sperme, ce qui éviterai une grossesse non désirer pour la jeune fille. Et cette émission n'est qu'une suite interminable de jeune mal informé sur les moyens de contraception et sur la sexualité en générale.
Simple exemple, je me souviens d'une de mes amies il y a 3-4 ans de celà, qui était persuader de ne JAMAIS pouvoir tomber enceinte à ça première relation séxuelle avec un garçon.
Une autre toujours dans la même émission précédante, demandait au psychologue si elle risquait de tomber enceinte parce qu'elle avait caressé le sexe de son petit ami.
Je pense qu'il y a une mauvaise information ou peu suffisante sur la contraception et la sexualitté en générale, renforcée bien souvent par le non-dit et un climat de "Tabou" dans les familles.
Toute fois, il y a un réel progrès entre les jeunes et la contraception cependant il semble encore insuffisant. Le gros problème avec l'avortement et sa légalisation et c'est se qui pour ma part fait qu'il est en perpétuelle accroissement, est qu'une jeune fille va se dire : "la contraception ? pourquoi faire? si je tombe enceinte je me ferais avortée". Je pense qu'en restant objectif, nous pourions sensibilisser les jeunes sur la contraception et sur l'avortement (en présentant ici, les conséquence psychologique sur celle qui subit un avortement, se que devient "l'avorté" et les pratiques d'avortement).
Effectivement je suis belge, je poursuis actuellement mes études unniversitaires sur Namur. Oui, j'ai déjà entendu parler de la Love Génération et j'ai par ailleurs consulté les sites internets que vous avez mis à ma disposition. Merci

Bonne journnée, ensoleillé à Yves et Deniserp.
Bien à vous Nathalie.
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

cher Yves,
Ne jugait pas l'amour des autres sans connaître... L'amour et le fait d'aimer est différent pour chaque personne. On peu s'aimer toute sa vie sans pour autant se marier. Ce n'est pas le mariage qui changera quelque chose à l'amour. L'amour est au dessus de tout. Je rejoins par ailleurs votre "idée" comme quoi le sexe ne doit pas être banalisé. Et je ne le banalise pas ! Mais je vous …More
cher Yves,
Ne jugait pas l'amour des autres sans connaître... L'amour et le fait d'aimer est différent pour chaque personne. On peu s'aimer toute sa vie sans pour autant se marier. Ce n'est pas le mariage qui changera quelque chose à l'amour. L'amour est au dessus de tout. Je rejoins par ailleurs votre "idée" comme quoi le sexe ne doit pas être banalisé. Et je ne le banalise pas ! Mais je vous parle ici du fait de faire l'amour pour la première fois avec l'être avec qui vous voulez et qui veut également passer le restant de ses jours à vos côtés (et non pas du sexe à droite ou à gauche pour assouvir ses pulsions). C'est pourquoi je ne pense pas que le fait d'attendre le mariage est très "important".
C'est ici que je rejoins votre idée sur le fait qu'il ne faut pas aller à droite à gauche. Une première fois est quelque chose d'unique et il faut être sur d'aimer suffisament l'être avec qui on veut le partager. Faire l'amour doit être un acte murement réfléchi.
Je ne suis pas en total accord avec le fait de faire l'amour avec plusieurs personnes au cour de sa vie. j'entends ici dans le "plusieurs", plus de deux partennaires sexuelles.
Le prononcement des voeux de fidélité devant Dieu, n'empéche pas les travers de la vie. On peut aimer quelqu'un, se marier, et finir par se quitter ou se détester, en arriver au divorce dans beaucoup de cas.
Le mariage n'est pas une protection divine qui vous gardera à l'abri des soucis de la vie, voir même affectif. Dieu ne vous guidera en rien dans les problèmes quotidien.

Deniserp... j'entends bien votre raisonnement, et je suis en partie d'accord avec vous, bien que je ne place pas au même moment le fait qu'un embrion soit un être humain. L'avortement n'est pas une chose qui doit se banaliser mais je pense, qu'il doit être légale est autorisé dans certaine circonstance. Comme quand une jeune fille ou même une femme tombe enceinte après un viol. Quand l'enfant est diagnostiqué comme étant trisomique, ou porteur d'une maladie déformatrice, etc. ... C'est une lourde est parfois douloureuse responsabilité de s'occuper d'un enfant dans ces conditions. Et je pense que c'est un acte de compation que de ne pas vouloir lui infliger un vie aussi dure et contraignante.
Je ne pense pas non plus bien que certaine s'en sorte très bien, qu'une mère de 15-16 ans (qui pour moi est entre l'enfance et l'adolescence) soit apte à s'en occuper corectement. Bien que dans ce cas précis il faut assumer les responsabilité de ses actes. Ce n'est qu'un avis personnel bien évidement, mais je maintiens à dire (même si cela ne plait pas à Yves) que le problème sous-jacent est bien celui de la contraception.

Je vous souhaite une agréable journée, et vous remercie de prendre le temps de répondre comme vous le faites à mes commentaires.
Bien à vous Nathalie.
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

C'est parceque je suis libre que je prend la decision de me "soumettre" à la pillule, étant aux études je ne peux pas prendre le risue de tomber enceinte. Elle ne détruit en rien ma nature féminine. pourquoi un médicament changerait-il la nature d'une femme ? Comme tout médicament, il comporte des avantages commes de inconvénient.
Pour ça revenons à des choses naturelles tel que la marijuanna :)
More
C'est parceque je suis libre que je prend la decision de me "soumettre" à la pillule, étant aux études je ne peux pas prendre le risue de tomber enceinte. Elle ne détruit en rien ma nature féminine. pourquoi un médicament changerait-il la nature d'une femme ? Comme tout médicament, il comporte des avantages commes de inconvénient.
Pour ça revenons à des choses naturelles tel que la marijuanna :)
La science à fait de nombreux progrès, pourquoi ne pas les utilisées à fait d'améliorer les conitions de notre société ?
Avoir des relation sexuelle à mes 18 ans ne me rend pas malheureuse pour autant :) et je ne le rengrette en rien.
c'est un amour de longue date et pas une amourette de quelques mois, il m'aime et est pour le moment particulière choqué de votre commentaire. notre amour est au dessus de la ceinture, je ne suis pas entrain de vous dire que nous nous voyons uniquement pour le plaisir charnel, mais celui-ci fait partie intégrante d'un couple. évidement qu'il s'estompe avec le temps, comme toutes choses.
je ne suis pas obsédée par le sexe, bien que j'aime ça, comme tout à chacun; j'essaye s'implement de vous faire comprendre que le sexe est une chose intégrante à l'homme, à l'être humain que nous sommes !
concrétement qu'est ce que ça change et qu'est se qu'il y a de mal d'avoir eut chacun ( j'ai bien dit chacun) sa première fois, avec l'être que l'on aime, celui avec qui on passera le restant de ses jours ? ce n'est pas l'officialisation de notre amour, par le mariage qui changera quelque chose à notre decision murement réfléchie et qui aurait pu nous empecher de partager un moment intime, car c'est bien s'offrir à l'autre :)
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

désolé de vous contredire très cher Yves mais je ne suis en rien soumise au pulsion de mon fiancé et non de mon mari. Je suis entièrement libre de dire non à une relation sexuelle ou même à ses envies !
En quoi aimer faire l'amour, avoir une relation intime avec celui qu'on aime est-il de la soumission ?
je n'ai que 18 ans et je ne suis aucunement honteuse d'avoir eut des rapports avec mon compag…More
désolé de vous contredire très cher Yves mais je ne suis en rien soumise au pulsion de mon fiancé et non de mon mari. Je suis entièrement libre de dire non à une relation sexuelle ou même à ses envies !
En quoi aimer faire l'amour, avoir une relation intime avec celui qu'on aime est-il de la soumission ?
je n'ai que 18 ans et je ne suis aucunement honteuse d'avoir eut des rapports avec mon compagnon ! à partir du moment où la première fois n'est pas gachée, je ne vois pas le problème de "pureté" avant le mariage, qui escusez moi, son des pratique digne du Moyen-Age.
Vivez et comprenez mieux votre temps au lieu de vivre avec un livre vieux de plus d'une 100 d'années :)
Se convertir à quoi ? à une sorte de secte ? qui vous dis quoi faire ou non ?
non merci, se genre de vie SOUMISE n'est pas pour moi ! je suis libre de mes actes à partir du moment où je n'entrave pas à la liberté d'autrui ! Je n'ai pas à être jugée par qui que se soit.
J'apprécie par ailleur les commentaires de "Geniserp" qui sont , je le reconnais bourré de bon sens. Il exprime son opinion tout comme moi, sans agressivité, ni jugement, ni même envie de convertion.
Par ailleur pour revenir à votre précédant commentaire cher Yves, l'homme est bien un annimal, avec ses pulsion autant sexuelle que meutrière.
Et comme mot de la fin, jen'ai qu'une chose à dire... SEXE SEXE SEXE (la chose la plus naturelle au monde, qui perpétue l'espèce et qui l'a fait évoluer. Contrairement à certains qui n'ont pas encore pris conscience de la nature de l'homme et les problème aux quels ils sont quotidiennement exposés, la sexualité est bien une réalité de NOTRE temps, et non plus celui de l'époque où votre cher Bible [livre très intérésant, que j'étudie à l'unniversité] a été rédigée)
Bien à vous l'abrutie non vierge :)
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

Il faut aussi vivre avec son temps! la sexualité chez les jeunes est bien une réalité. si l'on demande aux jeunes filles comme vous le dites si bien, de rester "pure" jusqu'au mariage, quand est t'il des garçons ?
Qui plus est la prise de la pillule est un choix personnel qui n'est pas imposé par l'homme ! Nous sommes au XXIème siècle ! réveillez-vous, la femme est "libre" bien qu'il existe …More
Il faut aussi vivre avec son temps! la sexualité chez les jeunes est bien une réalité. si l'on demande aux jeunes filles comme vous le dites si bien, de rester "pure" jusqu'au mariage, quand est t'il des garçons ?
Qui plus est la prise de la pillule est un choix personnel qui n'est pas imposé par l'homme ! Nous sommes au XXIème siècle ! réveillez-vous, la femme est "libre" bien qu'il existe encore des inégalités. Si elle veut prendre la pillule c'est son choix pas celui du partenaire ! Et pour être bien dans son corps ! Faire l'amour c'est partager quelque chose avec quelqu'un et ça ne devrait pas être un peur de tomber enceinte.
Qui plus est si l'agente masculine, se chargait en partie de la contraception, spermiside, ou préservatif, la prise de la pillule ne serait pas obligatoire.
Si une femme n'a pas envie de se retrouver enceinte tout les ans, la prise de pillule est quand même mieux, que de coloniser la planète comme des lapins. Non?
Et si l'homme n'avait pas si souvent envie, la pillule n'existerai probablement pas !
Quelle honte y a-t-il d'avoir des relation sexuelle avant le mariage ?!
Je ne peux pas vous comprendre... je ne comprend pas votre répulsion envers la sexualité chez les jeunes et je n'arrive pas a concevoir, même si votre cause est noble, que vous preferiez parler de l'avortement plutôt justement de la contraception qui est à la base du problème ?
Je n'en attendais pas moins d'un homme,... après tout ça vous est égale non ? vous n'étes pas concerné.
Maintenant entre nous, je suis ici pour discuter, essayer de comprendre quel son vos motivations, et le grand POURQUOI de cette cause. Je ne suis pas là pour me faire agresser, ni insulter. Alors encore une fois un peu plus de RESPECT s'il vous plait :)
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

L'enfer ? il faut déjà croire à l'enfer pour ça !
Pourquoi se repentir ? pourquoi ne pas accepter tout simplement qui nous sommes et ce en quoi nous croyons ? j'ai mes idées différentes des vôtres, elles ne sont pas meilleurs, ni pire, il n'y a pas de vérité absolue.

"Guiharan" selon le philosophie de (son nom m'échappe, je te dirai ça se soir) un être humain se caractérise et se différencie …More
L'enfer ? il faut déjà croire à l'enfer pour ça !
Pourquoi se repentir ? pourquoi ne pas accepter tout simplement qui nous sommes et ce en quoi nous croyons ? j'ai mes idées différentes des vôtres, elles ne sont pas meilleurs, ni pire, il n'y a pas de vérité absolue.

"Guiharan" selon le philosophie de (son nom m'échappe, je te dirai ça se soir) un être humain se caractérise et se différencie des animaux par le fait de pouvoir saisir des choses, le fait de se servir de ses mains, ainsi que ça capacité à créer des choses inutiles. Un embrion n'a pas encore cette capacité, même au cours du développement intérieur dans le corps de sa mère il à bien à un moment des mains palmées. Pour ma part un enfant peut-être considéré comme un être à partir du moment où son coeur est dévellopé, et là effectivement à ce stade, sauf cas exeptionnel, je suis contre l'avortement !

bien à vous la jeune abrutie qui ne crois pas à l'enfer :)
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

Il n'y a aucune raison de s'emporter, ni même d'être insultant !
Si à partir du moment où nous n'avons pas les mêmes idées, je suis une abrutie, je vous en retourne le compliment. Merci d'être à l'avenir un peu Plus respectueux des autres et de leurs opinions.
Nous sommes ici pour discuter calmemant de nos opinions divergeant
Au moment de l'avortement qui ne se déroule, sauf cas expetionnel, …More
Il n'y a aucune raison de s'emporter, ni même d'être insultant !
Si à partir du moment où nous n'avons pas les mêmes idées, je suis une abrutie, je vous en retourne le compliment. Merci d'être à l'avenir un peu Plus respectueux des autres et de leurs opinions.
Nous sommes ici pour discuter calmemant de nos opinions divergeant
Au moment de l'avortement qui ne se déroule, sauf cas expetionnel, avant les 15 semaines de grossesse, l'enfant n'est pas développé, ce n'est pas un enfant à proprement dit, mais bien un être, une chose en création, sans sentiments.
Je trouve simplement que dans certaines situations, l'avortement est plus favorable autant pour la mère que pour l'enfant.
Qui plus est peut-on réellement parler de "masacre" ? Nous ne parlons pas ici du génocide Rwandais, ni du masacre des juifs.
Je n'accepte simplement pas le fait qu'une grossesse non désirée devrait être un emprisonnement pour la mère. On devrait avoir le choix. Il faut une certaine maturité pour élever un enfant, pour ma part je ne trouve pas qu'une jeune maman de 15-16 ans pourait apporter tout le bien être à un enfant.
Je n'accepte pas totalement l'avortement, l'adoption est une autre solution, mais dans certain cas je pense que c'est inévitable.
Au lieu de crier votre colère contre l'avortement, pourquoi ne pas plutôt se sensibiliser sur les moyens de contraception qui en réduirai considérablement le nombre ?
Bien à vous, l'abrutie..
youyoutetloulou

Avortement, le nouvel holocauste

la liberté d'expression on ne connait pas ça ici ? pour des gens qui se disent tolérant...