Langue
Statut du message
L’église fut commencée en 1703, sur les plans de l’architecte François Huguet, héritier du « clan » Corbineau. Elle fut mise en service en 1719 (chœur et transept). Mais l’incendie de 1720 retarda la construction de la nef. La façade, due à l’architecte Le Forestier, fut mise en chantier vers 1755, et le voûtement de pierre s’acheva seulement vers 1760.
La façade de Le Forestier, très sobre, n’a pas la magnificence qu’avait souhaité François Huguet. Celui-ci avait prévu des colonnes devant les pilastres encadrant la grande porte.
L’église bénéficie d’une implantation mairieprestigieuse et s’ouvre sur la ville du XVIIIe s. La nouvelle église fut tournée vers l’occident, dans la foulée de celle des Augustins, ce qui la mis en bonne position lors de la reconstruction de la ville après 1720.
Le flanc sud de l’église fait équerre avec hôtel de Blossacl’hôtel de Blossac. La hauteur des murs s’explique par le voûtement de pierre, surmonté d’une charpente.
Le campanile au-dessus du carré de transept fut dessiné par l’architecte Chocat de Grandmaison, et réalisé en 1741.
Un mobilier d’exception
A Saint-Sauveur, que vous regardiez vers le fond du chœur, le fond de la nef, ou le fond des chapelles du transept, vous avez face à vous un mobilier d’exception porté à chaque fois par quatre colonnes de marbre rose.
Au centre du chœur, le maître-autel à autelbaldaquin fut inauguré seulement en 1768. Bien sûr ce n’était pas le premier autel : de celui-ci subsistent quelques éléments au fond du chœur. L’autel lui-même, en marbre blanc, a été refait en 1827.
Les deux autels du transept montrent nos autel de la Viergeplus beaux retables de tuffeau et marbre du XVIIIe siècle. Celui de la Vierge est cité en 1735, celui de St Joseph en 1738. Les autels proprement dits et les statues furent refaits vers 1870.
L'orgue, acheté en 1791, est un héritage de l'abbaye Saint-Georges qui régenta Saint-Sauveur jusqu'à la Révolution. Il a une histoire complexe qui commence au XVIIe siècle.
Membre depuis
Site internet
cathedralerennes.catholique.fr/
Ville natale
 Indre-et-Loire
Langue
 français
Religion
Bretagne
Date de naissance