Clicks16

11 septembre - Saint Jean-Gabriel Perboyre

Irapuato
1
Saint Jean-Gabriel Perboyre Prêtre de la Congrégation de la Mission Martyr en Chine (1802-1840) Jean-Gabriel Perboyre naît à Mongesty, près de Cahors, dans la France méridionale, le 6 janvier 1802. …More
Saint Jean-Gabriel Perboyre
Prêtre de la Congrégation de la Mission
Martyr en Chine
(1802-1840)
Jean-Gabriel Perboyre naît à Mongesty, près de Cahors, dans la France méridionale, le 6 janvier 1802. Il est l'aîné d'une famille de paysans assez aisés dont six des huit enfants entreront en religion.
On le destinait à reprendre la ferme, mais il accompagne son frère Louis, âgé de neuf ans, qui doit continuer ses études à Montauban, afin de l'aider à s'acclimater à la vie du pensionnat. L'école avait été fondée et est dirigée par son oncle Jacques, lazariste, qui avait traversé la tourmente révolutionnaire comme prêtre réfractaire. Devant ses aptitudes, on lui demande de rester aussi au pensionnat.
À la fin de ses études, il suit une mission prêchée par un lazariste et il entre dans la Compagnie de la Mission en 1818. Justement son oncle vient de créer un séminaire, car il n'y en avait plus depuis la Révolution ; Jean-Gabriel est son premier élève.
Il prononce ses vœux en 1820 et en 1823, avant même d'être ordonné, il est nommé professeur à Montdidier, près d'Amiens, où il réussit très bien auprès des jeunes, créant un comité de classe, organisant la visite des pauvres.
Il est ordonné prêtre en 1826 à la Rue du Bac. On l'envoie alors à Saint-Flour dans le Cantal comme professeur de théologie, où il réussit si bien que son évêque le demande comme directeur du Séminaire. Notons qu'il avait suivi les idées de La Mennais sur l'éducation, mais quand celui-ci est condamné (1832), il s'incline. Il est nommé en 1832 assistant du Directeur du Séminaire interne de Paris, c'est le noviciat des Lazaristes. C'est l'époque où l'on ramène les reliques du bienheureux François-Régis, martyrisé en Chine. Cela fait naître en lui le désir de le suivre sur cette voie, d'autant plus que son frère Louis est mort avant d'arriver en Chine.
En 1835, on accepte enfin de le laisser partir pour la Chine. (Le médecin qui s'y était opposé revient sur son verdict…après une nuit blanche!). Son long et pénible voyage dure de mars 1835 à la mi-août 1836, où il arrive à son Poste dans la Province du Ho Nan. Il accomplit plusieurs missions sur ce territoire très vaste. L'année suivante il est Curé dans la Province du Hou Péi.
En 1839, il est livré par un catéchumène. Il subit plusieurs séances de torture qui font de lui un être pantelant, mais il refuse de piétiner la croix. Ses bourreaux sont impressionnés par sa politesse et son calme. Condamné, il doit attendre encore longtemps la confirmation du verdict par l'Empereur. Il meurt par strangulation sur un gibet en forme de croix, le vendredi après-midi 11 septembre 1840. Les chrétiens réussissent par un subterfuge à prendre son corps et l'enterrent à côté du bienheureux François-Régis qui avait été martyrisé 20 ans auparavant.
Jean-Gabriel Perboyre a été béatifie le 10 novembre 1889 par le pape Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Pecci, 1878-1903) et canonisé, à Rome, par saint Jean-Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005), le 2 juin 1996.
Pour un approfondissement biographique :

>>> Jean-Gabriel Perboyre
Irapuato
Les Saints du Jour:
Saint Adelphe

troisième abbé de Remiremont (✝ 670)
Saint Almire

ermite manceau (✝ v. 560)
Saint Bodon

évêque de Toul (✝ v. 660)
Bienheureux Bonaventure de Barcelone

Franciscain (✝ 1684)
Saint Daniel

évêque (✝ 554)
Saint Élie

ermite en Calabre (✝ 960)
Saint Emilien

évêque de Verceil en Italie (VIe siècle)
Saint Euphrosynos le cuisinier

ermite orthodoxe (…More
Les Saints du Jour:
Saint Adelphe

troisième abbé de Remiremont (✝ 670)
Saint Almire

ermite manceau (✝ v. 560)
Saint Bodon

évêque de Toul (✝ v. 660)
Bienheureux Bonaventure de Barcelone

Franciscain (✝ 1684)
Saint Daniel

évêque (✝ 554)
Saint Élie

ermite en Calabre (✝ 960)
Saint Emilien

évêque de Verceil en Italie (VIe siècle)
Saint Euphrosynos le cuisinier

ermite orthodoxe (IXe siècle)
Saints Felix et Regula

Martyrs à Zurich (IIIe siècle)
Bienheureux Francesco Giovanni Bonifacio

prêtre italien martyr (✝ 1946)
Bienheureux François Mayaudon

prêtre et martyr sur l'île Madame (✝ 1794)
Bienheureux Gaspard, François et Pierre

martyrs de Nagasaki (✝ 1622)
Saint Glen

saint breton (VIe siècle)
Saint Jean-Gabriel Perboyre

Lazariste, martyr en Chine (✝ 1840)
Vénérable Jeanne Chézard de Matel

mystique - fondatrice de l'Ordre du Verbe Incarné (✝ 1670)
Bienheureux Louis de Thuringe

(✝ 1227)
Saint Marcel

premier apôtre connu du Velay (VIe siècle)
Bienheureuse Marie Céleste Crostarosa

fondatrice des Soeurs du Rédempteur (✝ 1755)
Saint Paphnuce

Evêque en Egypte (✝ 360)
Saint Patient

Evêque de Lyon (✝ v. 480)
Vénérable Paul Smolikowski

prêtre polonais (✝ 1926)
Bienheureux Pierre d'Alcantara et Joseph-Marie Segura Penadès

martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Saint Pierre de Nicée

(✝ 826)
Saints Prote et Hyacinthe

Martyrs à Rome (✝ 257)
Saint Sacerdos

Evêque de Lyon. (✝ 552)
Sainte Spérandie

abbesse bénédictine à Cingoli (✝ 1276)
Sainte Vinciane

vénérée en Belgique (VIIe siècle)