Clicks752

De Congar à Bergoglio, genèse et actualité de la religion « conciliaire » (Adrien Abauzit)

Paul1977 likes this.
Attention cependant, la magie d'internet ne fait pas qu'un avocat devienne l'église enseignante. On connait tout cela, le problème est comment en sortir....
cristiada.cristeros likes this.
"L’archidiocèse confirme son engagement pour le respect et l’écoute des autres fois et traditions religieuses, en vertu de ce qui est enseigné par le concile Vatican II (sic !!!), en rappelant la centralité de la liberté religieuse, fondement de tout autre droit et de toute autre liberté"... >>> Ah ! Si même eux, les "Archevêques", comme celui de Florence, le reconnaissent et le …More
"L’archidiocèse confirme son engagement pour le respect et l’écoute des autres fois et traditions religieuses, en vertu de ce qui est enseigné par le concile Vatican II (sic !!!), en rappelant la centralité de la liberté religieuse, fondement de tout autre droit et de toute autre liberté"... >>> Ah ! Si même eux, les "Archevêques", comme celui de Florence, le reconnaissent et le disent, que Vatican II est la source de leurs dingueries de plus en plus criantes ! Et l'autre idiot de "la louange de mes lèvres" qui passe son temps à essayer de nous faire avaler que le Concile Vatican II est irréprochable, sans faute ni hérésie, que l'on est tenu d'y adhérer sous peine de "schisme", de sectarisme ou d'"hérésie", que Vatican II est le "saint Concile", mais que c'est après le Concile que tout a déraillé par la faute de catholiques qui sont "allés trop loin" et ont plus ou moins déraillé et bla, bla, bla... Faudrait vous mettre d'accord, les cocos, les concons, les conciliaires  !
"...Dès avant le concile, l'Abbé de Nantes se dressait comme défenseur cette Vérité, fondement de notre vie chrétienne. En 1950, il dénonça à Rome son contradicteur le plus notoire, le père Congar. (…) Il est mort en 1995, comblé d’honneurs, après avoir été nommé cardinal par le pape Jean-Paul II. Obstiné dans cette religion de l’Homme inventée par lui. (…) Depuis l’encyclique Ecclesiam suam …More
"...Dès avant le concile, l'Abbé de Nantes se dressait comme défenseur cette Vérité, fondement de notre vie chrétienne. En 1950, il dénonça à Rome son contradicteur le plus notoire, le père Congar. (…) Il est mort en 1995, comblé d’honneurs, après avoir été nommé cardinal par le pape Jean-Paul II. Obstiné dans cette religion de l’Homme inventée par lui. (…) Depuis l’encyclique Ecclesiam suam qui révéla au monde que le pape Paul VI était acquis au réformisme congarien, le parti réformiste l’emporta irrésistiblement, et il n’a plus cessé, depuis lors, de dominer, ne laissant pas le droit de parler, encore moins celui de gouverner, au «petit reste» (Is IV, 3) qu’ils persécutent, comme aux derniers temps de l’Ancien Testament, lorsque pharisiens et sadducéens opprimaient les «pauvres de Yahweh" (note de C & F : voir sommairement anawim).(...)
La démonstration de la "Lettre à Mes Amis" n° 212 est si claire et si indubitable qu’elle donne à la position de l’Abbé de Nantes son allure de forteresse inexpugnable. En 1968, le Saint-Office, qui a pourtant examiné l’ensemble des écrits de l'abbé lors de son procès, ne l’a jamais mise en cause. En 1973 et en 1983, elle s’est une nouvelle fois imposée à l’Autorité romaine qui n’a pu invoquer l’infaillibilité du Concile pour refuser les deux Libelles d’accusation contre Paul VI et Jean-Paul II.
Remarquons aussi que l’attitude du Saint-Siège vis-à-vis des prélats qui n’ont pas accepté tous les Actes de Vatican II, corrobore les conclusions de l’Abbé de Nantes que nous venons d’exposer. Ils ont pu continuer à exercer leur épiscopat dans leur diocèse, alors que les évêques opposants des précédents conciles étaient sommés de se soumettre ou de se démettre puisqu’ils refusaient des décisions infaillibles.
L’abbé de Nantes lors du débat public avec le Père Congar. La démonstration de l’Abbé de Nantes s’est aussi imposée dans une occasion mémorable : un débat public entre lui et le Père Congar, le 8 février 1977 à Annecy. Citons-en le passage le plus important :
Abbé de Nantes : Voulez-vous me dire maintenant si au Concile Vatican II et cela intéresse tout le monde au Concile Vatican II, il y a un seul dogme qui ait été défini avec la même solennité ?
Père Congar : Non !
Abbé de Nantes : Je suis heureux de vous l’entendre dire. J’espère que le magnétophone
Père Congar : Je le dis… je le dis… Le Saint-Père l’a dit. Et c’est connu du public. Je le dis très franchement !"...
durdur bis shares this.
durdur bis
Comme cab sa coupe , mais j'ais été le rechercher sur Youtbe et j'ais tout pu entendre , il serais bon que nos coureur après les "papes" l'écoute sa leur ferai du bien .
C'est très simple tous les théologiens condamnés par Pie XII, ceux de la nouvelle théologie, furent nommés experts du concile et, pour les plus tordus, faits cardinaux Congar, de Lubac..
Mgr Lefebvre avait dit qu'il serait intéressant de publier les schémas préparatoires du concile, curieusement personne ne l'a fait. Il avait aussi dénoncé la nouvelle religion, fondé pour des principes non-…More
C'est très simple tous les théologiens condamnés par Pie XII, ceux de la nouvelle théologie, furent nommés experts du concile et, pour les plus tordus, faits cardinaux Congar, de Lubac..
Mgr Lefebvre avait dit qu'il serait intéressant de publier les schémas préparatoires du concile, curieusement personne ne l'a fait. Il avait aussi dénoncé la nouvelle religion, fondé pour des principes non-catholiques, mais il a continué a donné du Très Saint Père et être una cum........
Au-delà de la doctrine qui n'est plus catholique, il y a la destruction de tous les canaux de la grâce, la Sainte Messe et les sacrements.......
Il y a aussi ce gros problème du silence de ce qui devrait être l’Église enseignante
DDFG5 likes this.
jili22
1000 fois merci !... à écouter sans modération.