Clicks535

La belle histoire de la Médaille Miraculeuse

shazam
45
Disséminés dans le monde entier, des millions de personnes portent autour du cou la Médaille Miraculeuse. Signe lumineux de Marie pour communiquer son cœur à tous les hommes et révéler ainsi l'amour…More
Disséminés dans le monde entier, des millions de personnes portent autour du cou la Médaille Miraculeuse. Signe lumineux de Marie pour communiquer son cœur à tous les hommes et révéler ainsi l'amour de Dieu pour eux, la Médaille est le message dont Catherine Labouré fut, comme on le sait, la première destinataire.

Un message toujours actuel puisqu'il est celui de l'Évangile. Certes, ce programme captivant tourné en grande partie rue du Bac, à Paris, nous raconte la belle histoire de la Médaille Miraculeuse mais, bien au-delà, il nous convie également à la mieux connaître en détaillant avec précision ses différents symboles.

Un programme fascinant qui se regarde avec passion et qui nous convainc que si la Foi est le divin privilège de certains, l'Amour, lui, est bien l'affaire de tous.
Réalisateurs : Armand ISNARD Producteurs : CAT PRODUCTIONS
-

Veuillez noter : Le documentaire est en 2 parties : I) La belle histoire de... et après le générique, à la 26°mn : 2) La belle histoire continue...
-


« Lorsqu’il y a quelques années de cela, réalisant un documentaire sur Catherine Labouré, je découvris la maison mère des Filles de la Charité au 140 rue du Bac, je fut frappé par cette stupéfiante marée humaine – qui, dès l’ouverture des portes – s’engouffra dans la cour qui mène à la chapelle. Unis dans une dévotion fervente, tous marchait en silence.

Me vînt alors à l’esprit le mot du sage : « Heureux ceux qui ne parlent pas, car ils s’entendent... » :-)))
Bouleversé, je tentais alors d’en savoir plus et questionnais autour de moi.
Ce qu’on me répondit confirmait les propos de saint Augustin : « Crois, et tu comprendras, la foi précède, l’intelligence suit ».
Psaume 62 and one more user like this.
Psaume 62 likes this.
Turenne likes this.
Merci @shazam
shazam
@paxetlumine
Je vous en prie. :)
Psaume 62 and one more user like this.
Psaume 62 likes this.
shazam likes this.
Jean de Roquefort and 2 more users like this.
Jean de Roquefort likes this.
anneguillemette likes this.
shazam
Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse (extrait du site officiel)

Du bon usage d’une médaille…

Porter une médaille n’est donc pas de la superstition. Au Concile de Trente, en 1563, l’Eglise a fixé le bon usage des images, statues, médailles, scapulaires, rappelant aux chrétiens que, bien entendu, quand nous vénérons des images du Christ, de la Vierge et des Saints, nous ne mettons pas …More
Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse (extrait du site officiel)

Du bon usage d’une médaille…

Porter une médaille n’est donc pas de la superstition. Au Concile de Trente, en 1563, l’Eglise a fixé le bon usage des images, statues, médailles, scapulaires, rappelant aux chrétiens que, bien entendu, quand nous vénérons des images du Christ, de la Vierge et des Saints, nous ne mettons pas notre confiance dans les images. L’honneur que nous leur rendons se rapporte à la personne qu’elles représentent.
Chose bien différente de la superstition, laquelle attribue à un objet un effet occulte, automatique mais vain.

La médaille, née de l’apparition de la Sainte Vierge à Catherine en cette chapelle, n’est qu’une petite pièce de métal. Elle ne doit pas être considérée par nous comme un talisman ou une amulette au pouvoir magique, ce qui serait de notre part vaine crédulité.

Petit mémorial de l’amour de la Vierge, elle nous aide à le garder vivant dans notre cœur et dans notre esprit, car nous avons la mémoire courte et la volonté défaillante ! La médaille, rappel de la foi qui nous est donnée, nous stimule à montrer notre reconnaissance par une conduite digne d’un enfant de la Vierge Marie.

L’Eglise d’ailleurs bénit ces objets de piété, en rappelant qu’ils ont pour rôle de nous rappeler l’amour de Jésus-Christ et d’augmenter notre confiance dans l’aide de sa Mère, qui est aussi notre Mère.

Médaille miraculeuse

La médaille miraculeuse présente quatre spécificités. D’abord elle a été comme « dessinée » par la Vierge elle-même ! Celle-ci en effet en a montré la forme ovale, l’invocation à graver, son effigie à poser sur une face et au revers les motifs symboliques.

De ce fait, la Vierge en a donné le contenu ; le message, explicite et implicite, de sa propre identité, sa Conception Immaculée, de sa coopération au salut donné par son divin Fils, et de sa maternité universelle.
Ensuite la Sainte Vierge en a donné le mode d’emploi : « Ceux qui la porteront avec confiance », on trouve là comme un écho des paroles de Jésus à la femme guérie après avoir touché son manteau : « Va, ta foi t’a sauvée ».

Enfin, la Vierge en assigne le but : recevoir de grandes grâces, nous rappelant ainsi la miséricorde de Dieu et la primauté de la vie spirituelle.
La Sainte Vierge attribue à sa médaille une efficacité particulière. L’Eglise a d’ailleurs toujours admis que l’on attribue à des reliques, à des statues, à des médailles, à des scapulaires, des miracles. Sainte Jeanne de Chantal n’a-t-elle pas été guérie miraculeusement en 1618 par l’imposition des reliques de saint Charles Borromée par les mains de saint François de Sales ? Saint Maximilien Kolbe, en 1912, n’a-t-il pas sauvé son pouce droit de l’amputation par l’application d’eau de Lourdes ?
Certes c’est Dieu qui fait les miracles mais Il veut les faire, quelquefois, au moyen d’objets de piété bien matériels, par l’intercession de ses fidèles serviteurs, les saints, et sa Mère en premier ! Le message de la médaille est un appel à la confiance en l’intercession de la Sainte Vierge. Acceptons humblement de demander des grâces par ses mains !

Une fulgurante diffusion

Après les apparitions, Catherine connaît sa mission : faire frapper une médaille. Elle la confie au Père Aladel, lazariste. Pas d’écho. Nommée à Reuilly, un quartier pauvre de Paris, sœur Catherine se trouve au service des vieillards de l’hospice d’Enghien. Comme la voix intérieure continue d’insister, Catherine, un jour s’enhardit : « La Sainte Vierge est mécontente car vous ne l’écoutez pas » dit-elle à M. Aladel. Saisi par cette admonestation, ce dernier se décide à agir et, avec l’accord de son supérieur, se rend en haut lieu. Surprise ! L’Archevêque de Paris, Mgr de Quélen, ne voit nul inconvénient à faire frapper la médaille demandée par la Vierge Marie. Il exprime aussi le désir de recevoir l’une des premières.
En février 1832 éclate à Paris une terrible épidémie de choléra, qui fera plus de 20.000 morts. En juin, les premières médailles réalisées par l’orfèvre Vachette sont distribuées par les Filles de la Charité. Aussitôt guérisons, conversions, protections se multiplient. C’est un raz-de-marée. Le peuple de Paris appelle la médaille de l’Immaculée la « médaille miraculeuse ».

Les miracles provoquent des questions sur l’origine de la médaille. Une première brochure est publiée début 1834 par l’abbé Le Guillou, conseiller de l’archevêque de Paris. Enfin, M. Aladel se décide à écrire : La Notice paraît en août 1834. Tirée à 10 000 exemplaires, elle s’épuise en moins de deux mois, la deuxième édition d’octobre disparaît plus vite encore, et la troisième…

En même temps se répandent des relations des miracles obtenus, des peintures, des gravures et des images qui illustrent l’événement.
Mais sainte Catherine reste dans l’ombre et continue son service incognito.
A sa mort en 1876, on compte plus d’un milliard de médailles.

www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com/…/histoire-de-la-…

-
Sainte Catherine Labouré en Arabe
www.youtube.com/watch

Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse
www.youtube.com/watch
Psaume 62 likes this.
dvdenise
Le message de la médaille est un appel à la confiance en l’intercession de la Sainte Vierge. Acceptons humblement de demander des grâces par ses mains !
shazam likes this.