Clicks292

Le Jugement de Dieu (1952)

shazam
1
Au moyen-âge, en 1433, le prince Albert de Bavière et Agnès Bernauer une roturière, tombent amoureux. Faisant fi des conventions et des mises en garde, ils se marient secrètement. Mis en demeure …More
Au moyen-âge, en 1433, le prince Albert de Bavière et Agnès Bernauer une roturière, tombent amoureux. Faisant fi des conventions et des mises en garde, ils se marient secrètement.
Mis en demeure par son père de renoncer à son amour ou au trône, le prince tient à conserver les deux, et père et fils entrent en conflit.

Le vieux duc de Bavière a pour allié un moine fanatique qui met tout en œuvre pour que la princesse soit accusée de sorcellerie et condamnée comme sorcière et exécutée le 12 octobre 1435.

Le Prince arrive au secours de sa femme. Trop tard. Il se jette dans le fleuve où ses bourreaux l'ont noyée et disparaît avec elle.
shazam
Ce film méconnu et inspiré d’une histoire vrai, raconte l'amour tragique d'Agnès Bernauer et du prince Albert de Bavière au Moyen Age.
L'intrigue avance jusqu'à ce que, dans une séquence romantique (la ballade à cheval dans une forêt), le film se charge d’étrangeté ! Une bouffée de réel menaçant dans une ballade légère, mais au charme indéniable, dont les arbres de cette forêt ressemblent à un …More
Ce film méconnu et inspiré d’une histoire vrai, raconte l'amour tragique d'Agnès Bernauer et du prince Albert de Bavière au Moyen Age.
L'intrigue avance jusqu'à ce que, dans une séquence romantique (la ballade à cheval dans une forêt), le film se charge d’étrangeté ! Une bouffée de réel menaçant dans une ballade légère, mais au charme indéniable, dont les arbres de cette forêt ressemblent à un passage vers un autre monde.
Et puis il y a la danse sans musique qui sent le soufre, de sorte que cela provoque le tournis par ses mouvements de caméra.
C'est un peu long à démarrer. Les décors et les costumes sont là. C'est un beau film historique qui devient plus passionné dans sa deuxième partie. Émouvante et héroïque même. De beaux dialogues.
(allociné)
-
Ps : Perplexité ! C'est ce film, tout de même dramatique, que Louis à choisi pour se faire arracher une dent chez le barbier ! (à 12mn20)
-

Le film est inspiré d’une histoire vrai, la véritable histoire est un peu différente en ce qui concerne la fin du film.

Culture Danube :
www.danube-culture.org/agnes-bernauer-…

Agnès Bernauer, le Danube et la raison d’État… (extrait)

À travers l’histoire tragique de la belle et pure Agnès Bernauer s’exprime la barbarie de ceux qui veulent régner sans partage et déguisent leur obsession du pouvoir pathologique et leur mégalomanie sous la raison d’État. Et là même où celle-ci semble, avec l’aide des ténèbres, définitivement triompher, apparaît la clarté des Lumières.


Agnès Bernauer eut le grand malheur de plaire puis d’épouser secrètement le noble Albert (1401-1460), fils du duc Ernest de Bavière (1373-1438). Son père ne supporta pas cette mésalliance qui, selon lui, mettait en péril non seulement sa volonté dynastique mais chamboulait aussi l’ordre social de son royaume. Aussi, pour sauver celui-ci, s’arrangea-t-il avec le juge Emmeram Rusperger pour faire inculper sa belle-fille de sorcellerie. Elle fut condamnée et noyée dans le Danube le 12 octobre 1435.

La belle et courtoise Agnès mourut sans renier son mari, en conflit avec son père. Le Duc Ernest de Bavière, peut-être pris de remords ou admirant sa fidélité jusque dans l’au-delà, lui fit édifier une chapelle et une sépulture dans le cimetière de Saint Pierre à Straubing et se retira dans un cloître où il mourut trois ans plus tard.

Albert se réconcilia avec son père avant sa mort, contracta un nouveau mariage peu de temps après, toujours au nom de la raison d’État, et lui succéda en 1438.