Clics469

La preuve de l’existence de Dieu. Ou presque...

shazam
33
Dans un sermon très théâtral prononcé devant la cour, l’Abbé de Vilecourt (Bernard Giraudeau) fait la preuve de l’existence de Dieu. Son discours mélange arguments et concepts philosophiques sans …Plus
Dans un sermon très théâtral prononcé devant la cour, l’Abbé de Vilecourt (Bernard Giraudeau) fait la preuve de l’existence de Dieu. Son discours mélange arguments et concepts philosophiques sans grande rigueur intellectuelle, mais il est applaudi chaudement !
Du moins, jusqu’à ce qu’il propose de démontrer l’inverse…
-

VILECOURT : « Je suis tout ce qui est, tout ce qui a été, tout ce qui sera. » Les égyptiens qui gravèrent ces mots sur le fronton de leur temple croyait qu’il n’y a qu’un effet dont on puisse demander qu’elle est sa cause.
Or, l’univers ne se présentait à ces païens que sous l’aspect d’une cause très puissante. La cause première de toute chose doit être absolue, nécessaire, parfaite !
Donc il ne peut y avoir deux êtres infiniment parfait, car deux ne ferait pas plus qu’un.
L’être parfait ne peut être divisé. Celui qui est par lui-même ne peut changer or le temps est la mesure du changement.
L’infiniment parfait ne change pas : Unité, Immutabilité, Éternité, c’est… (en hurlant) C’est lui ! C’est Dieu ! Causa sui ! Sa propre cause !

LOUIS XVI : Bravo Vilecourt, c’est lumineux ! (La cour applaudit.)

VILECOURT : Ce n’est rien. J’ai démontré ce soir l’existence de Dieu. Mais… je pourrais tout aussi bien démontrer le contraire… quand il plaira à sa Majesté !

Le Roi est outré. Il quitte la salle, et toute la cour le suit en silence.

CARDINAL : Tu finiras à la Bastille, j’y veillerai, Philosophe !

VILECOURT : Majesté… ça n’était qu’un trait d’esprit…

-
(compagnieaffable.com) La Compagnie Affable est née en 2014 d’une envie partagée de rendre accessibles au grand public les « classiques » du théâtre et de la littérature universels. Elle a pour but de rassembler des comédiens autour de ce projet.

L’extrait de film : Un monologue, tiré du film Ridicule de Patrice Leconte (1996).
-

"Sophistes" (maîtres de sagesse) : professeurs d'éloquence, maîtres en rhétorique et en philosophie, qui vont de ville en ville pour enseigner l'art de parler en public et les moyens de l'emporter sur son adversaire dans une discussion, un art bien utile dans le contexte des démocraties grecques qui impliquait une participation directe des citoyens.

Enseignant la parole dans la ville, les Sophistes donnent à Athènes l'éducation de l'esprit et du verbe nécessaire à un état démocratique où les charges étaient dévolues à ceux qui savaient le mieux convaincre. La persuasion étant une donnée fondamentale du jeu politique, il s'agit d'apprendre à organiser la joute oratoire et à soutenir thèse et antithèse avec un égal brio.

Pour un prix convenu, ces Sophistes, empruntant aux Eléates la méthode de la dialectique, apprenaient donc à soutenir n'importe quelle thèse, mettant en relief les multiples points de vue qui s’offrent dans une affaire. Si l'on peut prouver une chose et son contraire, alors rien n’est stable ; ainsi les Sophistes ébranlent-ils les vérités traditionnelles tant morales que religieuses. La porte est ouverte au relativisme, au scepticisme, voire au nihilisme : si tout est vrai, alors rien n'est vrai.

www.sagesse-marseille.com/…/socrate-et-les-…
perceo3 aime ça.
paxetlumine
nul.....
Legio Patria Nostra aime ça.

Humour à part, il est quand même possible de démontrer rationnellement et sérieusement l'existence de Dieu : salve-regina.com/index.php Reste que l'une des objections principales à l'existence de Dieu, invoquée en général par les athées, est le scandale de la souffrance des enfants innocents, objection à laquelle a répondu indirectement sur la Croix à l'encre de Son sang l'Agneau de …Plus

Humour à part, il est quand même possible de démontrer rationnellement et sérieusement l'existence de Dieu : salve-regina.com/index.php Reste que l'une des objections principales à l'existence de Dieu, invoquée en général par les athées, est le scandale de la souffrance des enfants innocents, objection à laquelle a répondu indirectement sur la Croix à l'encre de Son sang l'Agneau de Dieu innocent.
shazam
@La louange de mes lèvres

Extrait : « ...Il faut donc conclure à l'existence d'un premier moteur, qui lui-même n'est pas mû par un moteur supérieur, et qu'on appelle Dieu. »

Le moteur de la pluie, c’est qu’il y aurait un pleuveur ?

J’aurai plutôt tendance à croire que Dieu (et la foi) s’éprouve plutôt qu’Il se prouve, mais qu’Il se déduit aussi de par Ses Manifestations : puisque Dieu m’a …Plus
@La louange de mes lèvres

Extrait : « ...Il faut donc conclure à l'existence d'un premier moteur, qui lui-même n'est pas mû par un moteur supérieur, et qu'on appelle Dieu. »

Le moteur de la pluie, c’est qu’il y aurait un pleuveur ?

J’aurai plutôt tendance à croire que Dieu (et la foi) s’éprouve plutôt qu’Il se prouve, mais qu’Il se déduit aussi de par Ses Manifestations : puisque Dieu m’a donné la foi...

Que des personnes puisse prouver l’existence de Dieu ou bien prouver sa non-existence m’a toujours laissé perplexe, comme si la preuve est dans les mots. Trouve t-on Dieu – et le prouve t-on - dans la dialectique et la rhétorique ? Si c’était le cas, alors il n’y aurait pas grand monde qui resterait athée.

C’est le fait des théologiens que de prouver l’existence de Dieu, et c’est tant mieux. C’est le fait des théologiens de se disputer aussi (disputatio)...

Je préfère me tourner vers les mystiques plutôt que vers les théologiens, car là ou les théologiens se disputent, les mystiques eux se comprennent.
Je crois que la question de « la preuve de l’existence de Dieu » ne se pose pas ou plus pour eux. Et ce dont ils témoignent, question preuves, dépasse allègrement parfois toutes les logiques terrestres, et pourtant…

Ma raison écoute les théologiens, mon cœur entend les mystiques.

Merci cher Emmanuel pour cet article, que je vais garder, et tenter de me familiariser à cette façon d'écrire et à cette lecture. :))
La louange de mes lèvres aime ça.
shazam aime ça.
La louange de mes lèvres aime ça.