Clicks1.4K

Léoni Martin la « sainte » des parcours tourmentés : Conférence de Fabiola Duez

fredsinam
Source : : Conférence de Fabiola Duez www.exultet.net/…/fabiola-duez-li… Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux a , annoncé officiellement l’ouverture du procès en béatification de sœur …More
Source : : Conférence de Fabiola Duez
www.exultet.net/…/fabiola-duez-li…

Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux a , annoncé officiellement l’ouverture du procès en béatification de sœur Françoise-Thérèse, plus connue sous le nom de Léonie le samedi 24 janvier 2015 , à Caen, au cours de la messe qu’il célébrera en la chapelle du monastère de la Visitation.

En quoi a consisté sa sainteté ?

« Elle a su accueillir ce qu’elle était. Elle était plus démunie de qualités humaines que ses sœurs (moins intelligente, moins belle, etc.). Elle a accueilli toutes ses limites avec foi et abandon en la volonté de Dieu. Léonie est restée simple et humble, contente de ce qu’elle était. Nous souvent, nous disons : « Je voudrais être…, je ne suis pas…, je souffre d’être comme cela, etc. » Léonie n’a pas réagi comme cela. Elle n’a pas jalousé ses sœurs. Son exemple signifie qu’avec ce que nous avons chacun reçu de la nature et de nos parents, un chemin de sainteté est possible pour nous. Autrement dit, être saint ne requiert pas des qualités naturelles spéciales. La sainteté consiste à aimer et à accepter la volonté de Dieu. C’est ce qu’a vécu Léonie. Elle a aimé ses limites. Elle a vécu des moments difficiles, y compris en famille. On avait d’ailleurs l’habitude de la désigner comme « la pauvre Léonie ». Elle a surmonté toutes ses difficultés par la foi. Elle doit beaucoup à l’éducation qu’elle a reçue et aussi à Thérèse, qui l’a toujours beaucoup soutenue et lui a montré sa petite voie d’enfance qu’elle a suivie merveilleusement. Mais Léonie a su se laisser guider, tout en restant elle-même. »