Clicks4K

Enfants placés : les sacrifiés de la République

Guiharan
63
Pièces à conviction du 16 janvier 2019 (TV France3). "Dans chaque département, et je dis bien dans chaque département, je peux citer un foyer qui dysfonctionne"... Le journaliste Sylvain Louvet a …More
Pièces à conviction du 16 janvier 2019 (TV France3).

"Dans chaque département, et je dis bien dans chaque département, je peux citer un foyer qui dysfonctionne"...

Le journaliste Sylvain Louvet a réalisé une enquête choc dans le cadre de l'émission "Pièces à conviction". Il dénonce des dysfonctionnements majeurs de la protection de l'enfance en France.

Un journaliste de l'équipe s'est infiltré dans un foyer d'un CDEF. Ces Centres publiques sont l'ultime recours des Département (en charge de l'Aide Sociale à l'enfance). Sans possibilité de renvoi, si ce n'est un unité psychiatrique... Le constat est glaçant.

En caméra cachée, le documentaire montre des scènes d'une extrême violence : des animateurs qui se défoulent sur certains enfants, des familles d'accueil condamnées pour maltraitance qui reçoivent toujours des pensionnaires, des mineurs agressés sexuellement qui continuent de vivre avec leurs "bourreaux".

"Ce ne sont pas des dysfonctionnements anecdotiques" Le titre, "les Sacrifiés de la République", est important pour le réalisateur. D'abord, c'était l'intitulé de la lettre ouverte des éducateurs qui a inspiré l'enquête. "C’est également, pour moi, ce qui englobe l’intégralité du sujet", poursuit-il. Car selon lui, il ne s'agit pas d'anomalies isolées, mais bien d'un dysfonctionnement global, institutionnel. "On ne peut pas me dire que les dysfonctionnements que l’on a montrés dans le film sont anecdotiques. Ça ne l’est pas."Dans chaque département, et je dis bien dans chaque département, je peux citer un foyer qui dysfonctionne.
....."parce que les enfants placés, ils ne manifestent pas, ils ne sont pas dans les rues, ils ne défilent pas, ils ne cassent pas tout, ils sont... c'est une MALTRAITANCE A BAS BRUIT !".... dixit Mme Françoise LABORDE.
Guiharan likes this.
avecrux.avemaria likes this.
Si le cocon familial était doux et saint ,il n'en était pas de même dans la société dans les années 1940 et plus et là personne ,aujourd'hui on dirais qu'ils vous faut redoré votre blason vu les lois de dépravations sexuelles que vous porter ,tan-mieux pour les enfants mais Dieu vous jugera .
Guiharan
C'est en effet bouleversant, que faire pour tant d'enfants en souffrance ?

Et puis il y a le constat effarant de voir tant de bonne volonté dans "Assistance publique" chez les familles d'acceuil, les Educateurs spécialisés, ou même à certains échelons de l'administration de l'état... paralysé par l'idéologie de fonctionnaires !
Guiharan
Pour ceux qui s'intéressent vraiment au sujet (c'est à dire à la protection de l'enfance, plus qu'à l'exploitation polémique) il faut prendre le temps d'écouter aussi le débat à la fin.
Et en savoir plus sur la loi Rossignol dont ils parlent souvent : www.20minutes.fr/societe/1668791-2015081…
natale07 likes this.
Oui, on parle souvent des scandales dans l’Église ou des institutions catholiques, mais pour mieux occulter ceux de la "vertueuse" république.
natale07 and 2 more users like this.
natale07 likes this.
Ludovic Denim likes this.
Don Reto Nay likes this.
natale07
On a pas le droit de laisser ces enfants dans cet état!
www.guygilbert.net/…/projet_ecole_de…
Guiharan likes this.