26:05
jili22
307
Gloire et défense de notre patrimoine. INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE LISTE DE DIFFUSION : MESSAGERIE GAR RESEAU INFOS : | Groupe d'Action Royaliste Le site : Groupe d'Action Royaliste | Notre jour vien…More
Gloire et défense de notre patrimoine.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE LISTE DE DIFFUSION :
MESSAGERIE GAR RESEAU INFOS : | Groupe d'Action Royaliste

Le site : Groupe d'Action Royaliste | Notre jour viendra !
Facebook : Log into Facebook
Twitter : twitter.com/actionroyaliste
Documents PDF : Groupe d'Action Royaliste
Découvrez tous nos discours politiques sur soundcloud : Groupe d'Action Royaliste

Association Dartagnans : dartagnans.fr
Adopte un château : adopteunchateau.com
Union rempart : REMPART | Chantiers de bénévoles pour le patrimoine
Urgence Patrimoine : Accueil | Urgences Patrimoine

Sauver notre patrimoine, c’est :
- Sauver une partie de notre économie touristique.
- Sauver un témoignage matériel de notre histoire, de la vie de nos ancêtres et de leur savoir-faire corporatif.
- Sauvegarder notre paysage tel qu’il fut façonné au fil des siècles : une chapelle par-ci, une forteresse par-là, une Croix au détour d’un chemin, un lavoir… etc.
- Permettre la multiplication des fêtes historiques partout en France, de la Rome Antique à la Renaissance en passant par les fêtes médiévales.
- Se sentir héritier d’une histoire et d’un peuple, favorisant ainsi un meilleur enracinement historique culturel et religieux. (Ce qui s’avère plus qu’utile à l’heure du mondialisme consumériste et apatride)
Défendre le patrimoine, c’est être une courroie de transmission entre les générations passées et les générations futures. C’est être les gardiens des siècles passés pour les siècles futurs !

En France, une prise de conscience de la valeur de nos monuments historiques émergea timidement avec l’abbé conventionnel Henri Grégoire. C’est de ce dernier que nous devons le terme de « Vandalisme » qu’il inventa, en 1794, pour désigner les destructions volontaires qui ravageaient alors le pays. Il le justifiait en ces thermes : « Je créai le mot pour tuer la chose ». Et en pleine période révolutionnaire, le vandalisme, ce n’est pas ce qui manquait. Et pour cause :
« Toutes les révolutions sont iconoclastes ; tous les bouleversements politiques et sociaux sont destructeurs ; et, presque par vocation, ils s’attaquent à l’héritage du régime renversé, de préférence dans ce qu’il avait de meilleur : car il importe d’effacer le témoignage de ce qu’il pouvait avoir engendré de talent, dans la pierre, le marbre ou le bronze. » (René Sédillot « Le coût de la révolution française » Éditeur : Perrin (1986) p125)

C’est notre devoir en tant que Français de défendre notre patrimoine, et d’autant plus en tant que Royalistes, qui avons pour mission première de défendre l’héritage en l’absence de l’héritier. Et cet héritage se trouve aussi dans la pierre…
N’est-il pas triste de voir tous ces châteaux ou manoirs abandonnés avec tous leurs meubles ? Certains petits aventuriers de l’urbex qui visitent frauduleusement ces sites, y trouvent parfois de véritables trésors. Et même des objets insolites. Cela donne l’impression d’évoluer dans des demeures figées dans le temps, victimes de l’indifférence générale…