Clicks205
jili22
117 Mirages conciliaires et discours abscons. Dans une pièce vide traversée par un son, l’absence de contenu est propice à la propagation d’une sorte de résonance, dont l’intensité dépend du matériau…More
117 Mirages conciliaires et discours abscons.

Dans une pièce vide traversée par un son, l’absence de contenu est propice à la propagation d’une sorte de résonance, dont l’intensité dépend du matériau qui constitue le contenant. Il se produit un peu le même genre de phénomène lorsque les mots charmeurs d’un orateur pénètrent un esprit, et suscitent en lui une réaction viscérale échappant à tout contrôle. Moins l’auditeur sera vigilant ou formé, plus certains mots pourront causer en lui des réflexes « pavloviens » irrationnels. Cette « vibration » causée par des phrases vides de sens véridique, mais composées de mots fortement connotés, peut s’insinuer dans les âmes comme un cheval de Troie, dont l’ennemi rusé se sert pour mettre à bas la citadelle du libre arbitre.
Le début de la constitution pastorale Gaudium et Spes, illustre le grand pouvoir que peut avoir la vacuité de propos apparemment insipides et sans danger.