Join Gloria’s Christmas Campaign. Donate now!
Clicks1.5K

Credo (film de Jacques Deray 1983)

Rmt
2
Un huis clos de haute volée psychologique et spirituel, entre un professeur chrétien (Jean-Louis Trintignant) et un commissaire politique communiste (Bernard Haller) Une perle rare ! Credo est rest…More
Un huis clos de haute volée psychologique et spirituel, entre un professeur chrétien (Jean-Louis Trintignant) et un commissaire politique communiste (Bernard Haller)

Une perle rare ! Credo est resté inédit depuis sa diffusion à la télévision sur Antenne 2 en 1983. Jamais sorti en DVD, voici la numérisation d'une cassette VHS de magnétoscope enregistrée en directe à l'époque....

Un professeur d'université, Alexandre Lenski, est arrêté par la police soviétique parce qu'il est chrétien. Son interrogatoire porte d'abord sur des accusations de prosélytisme, dont il se défend habilement. Petit à petit, la pression monte et les soutiens sur lesquels il aurait pu s'appuyer lui font défaut l'un après l'autre.

Il en est de même pour tous jusqu'aux gens d'Église (Père Serge et Frère Jean) qui par leur modernisme théologique sont en fait du côté des interrogateurs.

À la fin, le professeur se met à genoux et récite son Credo devant ses tortionnaires, avant d'être emmené en hôpital psychiatrique.

C
est une œuvre assez particulière, théâtrale, dont le tournage n’a duré qu’une semaine car un seul décor a été utilisé. Il s’agit d’une longue conversation politico-théologique d’une heure et demie en huis-clos.

Trintignant y interprète un catholique poussé à l’abjuration en étant soumis à un interrogatoire par les agents d’une dictature communiste, qui le considèrent comme un élément perturbateur de l’ordre socialiste.

C’est une véritable succession de discours et dialogues sur le terrorisme intellectuel, la liberté de conscience et le rapport à Dieu, ce qui en a fait un film culte pour les catholiques avertis.

Inspiré de faits réels, ce fut l'histoire d'un ukrainien Valentin Moroz, arrêté, longuement interrogé et pour finir interné comme fou parce qu'il croyait en Dieu...
ne nous laissez pas succomber and one more user like this.
Guiharan likes this.