04:35
Clicks438
Ludovic Denim
1
Sœur André, 117 ans : «Le bon Dieu tarde à venir, il m’a oubliée» Elle était adolescente pendant la Première Guerre mondiale. À 117 ans, Sœur André, doyenne des Français, revient sur sa vie aux …More
Sœur André, 117 ans : «Le bon Dieu tarde à venir, il m’a oubliée»

Elle était adolescente pendant la Première Guerre mondiale. À 117 ans, Sœur André, doyenne des Français, revient sur sa vie aux côtés d’enfants, notamment des orphelins dès 1945.

Spéciale dédicace aux Francophobes pro-russes...

twitter.com/le_figaro/status/1464975436828618752
Ludovic Denim
Le bon Dieu n'oublie personne néanmoins et contrairement à ce qu'elle croit.