fr.news
11.1K

L'esprit de François : les évêques slovènes veulent "interdire entièrement la messe tridentine !"

"Le rite préconciliaire devrait être entièrement interdit", a écrit le secrétaire général de la commission épiscopale slovène sur la liturgie, le rigide père Slavko Krajnc - un prêtre qui s'habille comme un témoin de Jehova - dans une lettre adressée au groupe de la messe tridentine de Saint-Joseph à Ljublijana (Rorate-caeli.Blogspot.com, 14 janvier).

L'ecclésiastique accable les simples fidèles de nombreuses accusations : "fatigue et incompréhension de la liturgie postconciliaire ", "désobéissance ", " apostasie ", création d'une "Église parallèle". Cependant, il doit admettre qu'"un nombre croissant de jeunes" sont attirés par ce qu'il appelle "l'indépendance liturgique", ce qui pourrait donner naissance à une confusion encore plus grande dans le travail pastoral futur."

Krajnc se réjouit du légaliste et impitoyable François qui "a finalement pris des mesures décisives et a clairement indiqué qu'il souhaitait abolir "l'Église parallèle et les liturgies parallèles"."

Contexte : Malgré de nombreuses demandes de prêtres et de laïcs, les évêques slovènes ont désobéi au Summorum Pontificum de Benoît XVI et n'ont autorisé qu'une messe romaine par mois. Après Traditionis custodes, le célébrant a été remplacé par un prêtre cistercien qui n'a pas élevé le calice après la consécration et a déposé la communion dans les mains des gens, etc. Le résultat : en trois mois, la fréquentation est passée de plus de 300 à cinq personnes.

Image: AdDominum.si, #newsSsndxfxupo

Joséphine Cyr shares this
2345
L'ecclésiastique accable les simples fidèles de nombreuses accusations : "fatigue et incompréhension de la liturgie postconciliaire ", "désobéissance ", " apostasie ", création d'une "Église parallèle". Cependant, il doit admettre qu'"un nombre croissant de jeunes" sont attirés par ce qu'il appelle "l'indépendance liturgique", ce qui pourrait donner naissance à une confusion encore plus grande …More
L'ecclésiastique accable les simples fidèles de nombreuses accusations : "fatigue et incompréhension de la liturgie postconciliaire ", "désobéissance ", " apostasie ", création d'une "Église parallèle". Cependant, il doit admettre qu'"un nombre croissant de jeunes" sont attirés par ce qu'il appelle "l'indépendance liturgique", ce qui pourrait donner naissance à une confusion encore plus grande dans le travail pastoral futur."
AveMaria44
Dieu veut être honoré par le culte qu'il a institué et communiquer sa grâce par les sacrements qu'il a aussi institué.
blanche52
Le Bon Dieu ne le permettra pas.