Clicks588
Montfort AJPM
5

Trois articles à lire sur le sable chaud : bonne lecture sans trop vous faire cuire au soleil ! lol

Article précédent : Jeanne Smits nous parle de sa traduction française du Dictator Pope (2ème édition) d'Henry Sire

* * *

Relisons Humanae Vitae
à la lumière de Casti Connubii


Par : Roberto de Mattei, vaticaniste
Corrispondenza Romana

Le 5 huillet 2015
( Rorate Caeli )

Traduction de l'Italien vers l'Anglais :
Contributrice : Francesca Romana

Au cours des dernières décennies, l'Occident a connu une révolution « anti-familiale » sans précédent dans l'histoire. L'un des principes de ce processus dans la désintégration de l'institution de la famille était la séparation des deux principaux objectifs du mariage, le procréatif et l'unitif. Le but procréatif, séparé de l'union conjugale, a provoqué la fécondation in vitro et l'utérus de substitution. Le but unitif, émancipé de la procréation, a conduit à la glorification de l'amour libre, hétérosexuel et homosexuel. L'un des résultats de ces aberrations est le recours des couples homosexuels à la pratique de l'utérus de substitution afin d'actualiser une caricature grotesque de la famille naturelle.

L'Encyclique Humanae Vitae de Paul VI, qui célèbre son 50e anniversaire le 25 juillet 2018, a le mérite de réitérer l'inséparabilité des visées du mariage et de condamner clairement la contraception artificielle, rendue possible dans les années 1960 par la commercialisation de la pilule du Dr Pinkus. Pourtant, même Humanae Vitae a sa culpabilité : en n'affirmant pas avec la même clarté la hiérarchie des buts, c'est-à-dire la primauté de la procréation sur l'unitif.

Deux principes, ou valeurs, ne sont jamais à un même niveau d'égalité. L'un est toujours subordonné à l'autre. Cela se produit dans les relations entre la foi et la raison, entre la grâce et la nature, entre l'Église et l'État et ainsi de suite. Il s'agit de réalités inséparables mais distinctes, hiérarchisées. Si l'ordre de ces relations n'est pas défini, des tensions et des conflits suivront, entraînant le renversement des principes. À cet égard, le processus de désintégration morale à l'intérieur de l'Église a, entre autres causes, l'absence d'une définition claire du but premier du mariage dans l'Encyclique de Paul VI.

La Doctrine de l'Église sur le mariage a été affirmée comme définitive et contraignante par le Pape Pie XI dans son Encyclique Casti Connubii du 31 décembre 1930. Dans ce document, le Pape appelle l'attention de toute l'Église et de toute la race humaine aux vérités fondamentales sur la nature du mariage, institution non pas des hommes, mais conçue par Dieu lui-même, et des bénédictions et des avantages que la société en tire. Le premier but est la procréation : ce qui ne signifie pas simplement d’amener les enfants dans le monde, mais les éduquer, intellectuellement, moralement et surtout spirituellement, pour les aider à atteindre leur destinée éternelle qui est le Ciel. Le deuxième objectif est l'entraide des époux, qui n'est pas seulement une assistance matérielle, ni seulement une intention sexuelle et sentimentale, mais surtout une assistance et une union spirituelle.

L'Encyclique contient une condamnation claire et vigoureuse des méthodes contraceptives, définies comme des « actions honteuses et intrinsèquement malhonnêtes » Ainsi : « Tout usage du mariage, quel qu'il soit, dans l'exercice duquel l'acte est privé, par l'artifice des hommes, de sa puissance naturelle de procréer la vie, offense la loi de Dieu et la loi naturelle, et que ceux qui auront commis quelque chose de pareil se sont souillés d'une faute grave ». [56]

Pie XII a confirmé l'enseignement de son prédécesseur dans de nombreux discours. Le schéma original sur la famille et le mariage à Vatican II, approuvé par Jean XXIII en juillet 1962, mais rejeté au début des travaux par les Pères du Concile, a réitéré cette doctrine, condamnant explicitement « les théories selon lesquelles, inversant le bon ordre de valeurs, mettent le but premier du mariage dans l'ombre par rapport aux valeurs biologiques et personnelles des époux et, dans le même ordre objectif, suggèrent l'amour conjugal comme objectif principal » (n ° 14).

Le but procréatif, objectif et enraciné dans la nature, ne cesse jamais. Le but unitif, subjectif et fondé sur la volonté des époux, peut s'éteindre. La primauté du but procréateur sauve le mariage ; la primauté du but unitif l'expose à de graves risques.

En outre, nous ne devons pas oublier que les buts du mariage ne sont pas deux, mais trois, parce qu'il y a aussi — le subordonné — le remède contre la concupiscence. Personne ne parle de ce troisième but puisque nous avons perdu le sens de la notion de concupiscence, souvent confondue avec le péché, au sens Luthérien. La concupiscence, présente en chaque personne, sauf la Très Sainte Vierge, immunisée contre le péché originel, nous rappelle que cette vie sur terre est une lutte incessante, comme le dit Saint Jean : « Voici ce qui appartient au monde : la volonté de satisfaire ses propres désirs ou de posséder ce que l'on voit, ainsi que l'orgueil fondé sur les biens terrestres ». (1 Jean 2, 16). L'exaltation des instincts sexuels, inoculée dans la culture dominante par le Freudisme Marxiste, n'est rien d'autre que la glorification de la concupiscence et, par conséquent, du péché originel.

L'inversion des rôles à l'intérieur de l'union conjugale accompagne l'inversion des buts. Le bien-être physique et psychologique de la femme remplace sa mission de mère. La naissance d'un enfant est vue comme un élément qui peut perturber la communion intime de l'amour du couple. L'enfant peut être considéré comme un agresseur injuste de l'équilibre de la famille, qui doit être protégé par la contraception et, dans les cas extrêmes, par l'avortement.

L'interprétation que nous avons donnée aux paroles du Cardinal Suenens n'est pas une partie de l'imagination. Conformément à ce discours, le Primat Cardinal de Belgique, en 1968, a dirigé la révolte des Évêques et des théologiens contre Humanae Vitae. La déclaration de l'Épiscopat Belge, du 30 août 1968, contre l'Encyclique de Paul VI, fut, avec celle de l'Épiscopat Allemand, l'une des premières élaborées par une Conférence Épiscopale et servit de modèle de protestation pour d'autres Épiscopats.

Nous répondons donc avec fermeté aux héritiers de cette contestation, qui proposent la réinterprétation de Humanae Vitae à la lumière d'Amoris Laetitia, que nous continuerons à lire l'Encyclique de Paul VI à la lumière de Casti Connubii et du Magistère pérenne de l’Église.

Source : dieuetmoilenul.blogspot.com/…/de-mattei-relis…

>>> "CASTI CONNUBII"

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Un ancien chef de la Banque du Vatican
Les auteurs de l'effondrement démographique
du Nouvel Ordre Mondial influent sur le Vatican


par : Diane Montagna

ROME, le 7 juillet 2018 ( Life Site News ) — L'effondrement démographique de l'Occident au cours des dernières décennies a été planifié afin de créer les conditions nécessaires à l'avènement d'un Nouvel Ordre Mondial, et les auteurs de cet effondrement influencent maintenant le Vatican aux plus hauts niveaux, a déclaré l'ancien président de la banque du Vatican.

Lors de la première conférence internationale de l'Académie Jean-Paul II pour la Vie humaine et la Famille, l'économiste et banquier Italien Ettore Gotti Tedeschi a déclaré que les efforts déployés pour réduire la population mondiale par les élites Mondialistes ont déclenché une série de catastrophes économiques, géo-politiques et sociales destinées à « persuader » les Peuples du monde entier d'accepter une « vision politique » globale qui éliminerait la souveraineté nationale et instituerait « l'écologisme gnostique » en tant que « religion universelle ».

Les thèmes récurrents de la Papauté actuelle sont la pauvreté, l'immigration et l'environnement, et nous sommes amenés à croire que ceux-ci sont causés par « la cupidité des banquiers », la guerre et l'homme, le « cancer de la nature ». Mais c'est une « fausse nouvelle » [ Fake News ] selon Gotti Tedeschi. Pour lui, la cause derrière tous ces fléaux est « l'effondrement des naissances ».

Les gens qui poussent cette fausse nouvelle sont des « prophètes gnostiques » tels que Paul Ehrlich, Jeffrey Sachs et Ban Ki-moon, qui, rejetant la loi naturelle et l'ordre divin de la création, cherchent à faire du prosélytisme avec leur « Gnose anti-catholique ».

Selon Gotti Tedeschi, le « plus grand ennemi » du Nouvel Ordre Mondial est la famille parce qu'elle assure « l'éducation, l'autonomie et l'indépendance » envers l'État. Son deuxième ennemi est l'Église Catholique, a-t-il dit, et pourtant ces prophètes gnostiques « réécrivent la genèse dans les salles du Vatican ».

« C'était prévu »

« L'effondrement démographique a été planifié sans aucun doute » a déclaré Gotti Tedeschi. « Il est impensable que les décideurs aux États-Unis et dans le monde entier ne savaient pas ce qu'ils auraient créé en refusant la vie [ avortement ] et la loi naturelle [ homosexualité ] ».

Le financier Italien a déclaré que l'effondrement économique a été causé par un « effondrement des naissances », non pas parce que les couples n'ont pas d'enfants, mais parce qu'ils n'en ont pas assez pour assurer la croissance économique. « La croissance zéro est deux enfants pour un couple » a-t-il dit. « La croissance zéro est une substitution » avec pour conséquence que « le PIB [ Produit Intérieur Brut ] cesse de croître ». Les gouvernements ont « résolu » ce problème en « augmentant le consumérisme » et en externalisant la production, principalement en Asie.

Mais comme l'effondrement démographique entraîne une population vieillissante de plus en plus importante, les gouvernements doivent augmenter les impôts pour absorber les coûts de ceux qui vivent à la retraite, a-t-il expliqué, entraînant un effet paralysant sur le PIB et les économies nationales. « Cela peut sembler être en croissance, mais c'est un gros bluff inventé au cours des 30 dernières années » a-t-il déclaré.

Gotti Tedeschi estime que rien de tout cela n'est arrivé par hasard, et que la diminution de la population était nécessaire pour provoquer une crise dans l'économie mondiale et faciliter ainsi l'instauration d'un Nouvel Ordre Mondial. « L'économie est un formidable moyen de persuasion » a-t-il déclaré. « C'est la meilleure excuse pour inciter les gens du monde entier à accepter une conclusion ».

Il s’est référé au « Rapport Kissinger », qu'il disait être en partie une tentative d '« homogénéiser la culture » en relativisant la religion et « si possible en créant un syncrétisme religieux ». Cet objectif est aidé par l'immigration, menant à un mélange potentiellement dangereux de dogmes religieux qui pourrait « causer la guerre ».

Le mouvement de contrôle de la population aux États-Unis remonte à la fondatrice pro-nazie et pro-eugénique de Planned Parenthood, Margaret Sanger. En 1969, le Président Richard Nixon critiqua la croissance de la population dans le tiers monde, un problème abordé plus tard par la Commission sur la Croissance Démographique et l'Avenir Américain en 1972, dirigé par J.D. Rockefeller III. À l'époque, les géo-stratèges Américains pensaient que la croissance démographique dans le tiers monde constituait une menace pour les intérêts internationaux Américains.

Cela a mené au Mémorandum d'Étude sur la Sécurité Nationale 200 ( NSSM 200 ), publié par Henry Kissinger deux ans plus tard, en 1974. Le rapport de 200 pages indique spécifiquement que la croissance démographique dans le tiers monde est une menace pour les intérêts internationaux Américains parce cette population en croissance a besoin de trop de ressources et le système industriel Occidental, par exemple, a besoin des ressources de l'Afrique. Le rapport a également appelé à un financement accru de Planned Parenthood.

« Tout a été planifié » estime Gotti Tedeschi, déplorant que des documents tels que le rapport Kissinger n'aient pas été lus.

Il a dit que la menace de la catastrophe environnementale, qu'il appelle une « fausse nouvelle », est maintenant utilisée pour pousser à une réduction de l'écart de population entre l'Est et l'Ouest. Non seulement cela, mais le fossé grandissant entre « trop de riches et de gens âgés » et « trop de jeunes chômeurs qui sont sans emploi » est utilisé pour « créer l'esprit d'acceptation de l'euthanasie ». Une telle mentalité est « criminelle » a-t-il dit alors qu’il a rappelé qu’un Premier Ministre Italien ( il n'a pas dit lequel ) lui avait dit qu'on pourrait réduire le coût des dépenses du gouvernement « en une seconde » par l'euthanasie qui « couperait 25% de la population de plus de 60 ans ».

Gotti Tedeschi a également attiré l'attention sur la tension actuelle entre le mondialisme et le nationalisme : à savoir ceux qui souhaitent une Europe qui aide les pays individuels à se développer versus les Mondialistes qui préfèrent une Europe qui gouverne tous les pays et élimine la souveraineté nationale.

Alors, que peut faire l'Église ? « L'Église entrera en collision ou sera isolée » a-t-il dit. Mais « il s'est passé quelque chose qui devrait inquiéter beaucoup de gens » a-t-il ajouté, se référant aux actions récentes prises, en particulier, par l'Académie Pontificale des Sciences [ du Vatican ].

Ceux qui conseillent actuellement le « sommet de l'Église » a-t-il observé, sont des défenseurs du contrôle de la population tels que Paul Ehrlich, Jeffrey Sachs et l'ancien Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki-moon, qu'il appelle des « prophètes gnostiques ».

Transformer la « genèse divine en une genèse gnostique » et le faire à l'Académie Pontificale du Vatican serait leur « chef-d'œuvre » a-t-il dit.

« Nous sommes proches » de cet événement, a-t-il ajouté. « Cela devrait inquiéter tout le monde ».

Source : dieuetmoilenul.blogspot.com/…/un-ancien-chef-…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Le Pape François et la fraude de l'immigration

Jetez un coup d’œil
sur les photographies suivantes,
qui représentent des immigrants illégaux d'Afrique,
dépeints par les médias libéraux
comme des « réfugiés » ou des « migrants »
qui inondaient l'Italie jusqu'aux dernières élections parlementaires :


par Christopher A. Ferrara
(
Le Centre de Fatima )
Le 10 juillet 2018


Les exemples pourraient être multipliés — cherchez dans Google vous-mêmes pour des images de « migrants » ou de « réfugiés » d'Afrique — mais le point est fait : ils sont tous des hommes en pleine forme, pas de femmes ni d’enfants sans défense comme le décrivent sans cesse le Pape et ses partisans des frontières ouvertes qui affirment qu’elles sont les victimes de la politique d'immigration « sans cœur » de l'Italie.

Comme le rapporte Bloomberg, l'Afrique fait partie des pays qui « n'ont pratiquement pas envoyé de femmes » sur la Méditerranée en tant que « réfugiées » tandis que « dans l'ensemble, les hommes réfugiés sont deux fois plus nombreux que les femmes réfugiées ». C'est étrange : si ces immigrés clandestins sont vraiment des « réfugiés », pourquoi y en a-t-il si peu parmi eux qui sont des femmes et des enfants dont on s'attendrait à ce qu'ils soient les plus susceptibles de chercher à échapper à des conditions supposément intolérables ?

La revue The Economist ( citant un politologue ) rapporte que « les rapports de masculinité entre les migrants sont à sens unique ... qu'ils pourraient radicalement changer l'équilibre entre les sexes dans les pays Européens dans certaines cohortes d'âge — en particulier chez les jeunes ».

Pourtant, maintenant que le gouvernement Italien nouvellement formé a mis fin à la folie civile de permettre la migration illégale massive de jeunes hommes, presque tous des Musulmans, ayant traversé la Méditerranée en territoire Italien, où ils exigent rapidement des prestations gouvernementales et provoquent un pic de criminalité, nous lisons des titres aussi criants que celui-ci sur le site du Sunday Express et Daily Express : « L'Italie a provoqué un EFFONDREMENT : 700 000 migrants en attente de traverser l'Europe en provenance de la Libye ».

La vérité, cependant, est que l'Italie a évité un effondrement de ce qui reste de son infrastructure sociale en empêchant ces 700 000 personnes, et qui sait combien de centaines de milliers d'autres, qui ont été empêchés d'envahir illégalement le pays.

En fait, ce que l'Italie a fait est de mettre fin à une entreprise criminelle massive en cours. Comme le note l'article, ces « migrants » ne sont pas censés être « secourus » par des ONG ( organisations non gouvernementales ), puis transportés à travers la Méditerranée à moins qu'ils ne parviennent à atteindre un point de l'océan situé à au moins 12 milles de la côte de la Libye, la nation qui est le point de départ habituel pour les vagues d'illégaux. Mais les trafiquants d'êtres humains les abandonnent régulièrement dans de fragiles embarcations qui tombent en panne d’essence beaucoup plus près de la côte et les ONG se rapprochent obligeamment pour les « sauver » par transfert de bateau à bateau puis les emmènent en Italie.

Comme indiqué dans le même article, Tom Dowdall, responsable de la National Crime Agency en Grande-Bretagne ( version Britannique du FBI ), a déclaré que les trafiquants font collectivement jusqu'à 6 milliards de livres sterling par an en facturant les migrants potentiels.

Le Pape François a-t-il fait un effort pour se familiariser avec ces faits en se prononçant, encore et encore, sur des questions de politique d'immigration qui ne relèvent pas de la compétence de la fonction papale ? Dans l'affirmative, pourquoi n'accorde-t-il pas au gouvernement de l'Italie le mérite de sa prudence en mettant un terme à la migration massive d'hommes à prédominance Musulmane menée par une entreprise criminelle de façon continue ? Pourquoi n'appelle-t-il pas plutôt à la fin de l'entreprise criminelle et n’exhorte-t-il pas ces vagues de jeunes hommes à rester dans leur pays d'origine avec les femmes et les enfants qu'ils ont laissés derrière eux ?

Quand un Pape se prononce sur des questions qui ne relèvent pas de sa compétence, nous ne pouvons avoir aucune garantie que ce qu'il dit est plus fiable que les opinions de l'homme de la rue. Dans ce cas, comme l'ont montré les récentes élections Italiennes, les opinions de François sont moins fiables que celles de l'électorat qu'il fustige pour avoir mis un terme à l'immigration clandestine alors qu'il vit en sécurité dans une enclave fortifiée défendue par une petite armée.

Le village de Fatima est nommé en mémoire de la princesse Musulmane qui s’est convertie après que le Portugal fut libéré de la domination Musulmane lors de la reconquista qui fut finalement achevée en 1249. Aujourd'hui nous avons un Pape qui semble vouloir faciliter une reconquista Musulmane de l'Italie et du reste de l'Europe. Telle est la crise annoncée dans cette partie du Message de Fatima que nous connaissons comme le Troisième Secret.

Source : dieuetmoilenul.blogspot.com/…/le-pape-francoi…

* * * * * * * * * * * * *
Album ACTU


>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : si François l'est, concluez
Ne nous laissez pas sucomber
Triste est ce Vatican Triste est ses sociétés plongées dans leurs cloaques.
AJPM
Comme Caïphe il a prophétisé
En deux-mille-treize, en février,
Et à Nantes s'il vous plaît :
Ce qu'il a dit, il l'a fait,
Car il a préparé le terrain
Afin que son successeur
Vogue main dans la main
Avec l'Exterminateur.
montfort.kingeshop.com
Deux-mille-dix-huit, 11 juillet !
Un coup de maître de Satan !
Pour personne, ce n'est un secret,
Quoiqu'expliqué bien différemment !
La prophétie de Bernard Fellay
Va maintenant se réaliser,
Savoir que la Frat coulerait
Si l'Antéchrist est arrivé.
GChevalier
Vatican II a tout inversé,
Vatican II a tout renversé !
Ne le constatons-nous pas maintenant ?
À moins d'être dans l'aveuglement,
Tout le monde peut vérifier
Que tout a été anéanti
Comme cela a été prédit :
C'est l’œuvre de l'Homme de péché !
Montfort AJPM
Il ne faut pas rechercher témérairement les grâces du Bon Dieu ;
Il faut oser la rencontre, dit Antéchrist, et tout risquer en se salissant les mains, c'est-à-dire en péchant toujours plus !