fr.news
51.6K

Schneider : Il est LICITE pour les hommes d'entrer dans les séminaires FSSPX

La Fraternité sacerdotale Saint-PieX n'est pas schismatique, a déclaré Mgr Athanasius Schneider à la Confraternité de Notre-Dame de Fatima (13 janvier, vidéo ci-dessous).

Il explique que le Vatican a déclaré à plusieurs reprises que la Fraternité n'est pas schismatique mais seulement dans une "situation canonique irrégulière" - comme si le Vatican se souciait du droit canonique.

Le cardinal Ladaria, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a déclaré dans une interview récente que la Fraternité "n'est pas en dehors de l'Eglise." Schneider y voit une "affirmation d'un haut fonctionnaire du Vatican".

Un signe visible de communion est pour lui que la FSSPX nomme François et l'évêque local pendant la messe. Ce n'est qu'en raison de la "crise extrême, extraordinaire" qu'elle ne peut pas se soumettre au contrôle total du Vatican, "Ils n'avaient pas la garantie de vivre pleinement, intégralement la foi et la liturgie catholiques" comme les communautés Ecclesia n'ont maintenant "pas la garantie totale de pouvoir continuer."

La crise s'exprime dans les textes ambigus de Vatican II, dans les pratiques du Saint-Siège comme le dialogue interreligieux et le Novus Ordo lui-même qui sape en partie le caractère sacrificiel de la Messe (par exemple, les prières d'offertoire).

Par conséquent, Schneider considère qu'il est licite qu'un jeune homme entre dans un séminaire de la Fraternité. Il met toutefois en garde contre le danger d'un "ghetto ecclésiastique" et demande à ses membres de "s'ouvrir" et de "développer un amour pour l'Église romaine et le Siège apostolique" - comme si cela était une caractéristique de l'Église conciliaire.

#newsUncdnnrhps

06:45
Ludovic Denim
1/ Il n'y a pas de Saint Bernard de Clairvaux pour se lever, donc en l'absence d'un tel Saint et même à l'époque de ce dernier, on peut être certain que le reste des fidèles - et ce jusqu'à que Saint Bernard se lève au moins - ont continué comme aujourd'hui - à moins de comprendre la crise comme le coup d'état bancaire envers Benoit XVI - à citer le nom du Pape au canon de la messe, même si …More
1/ Il n'y a pas de Saint Bernard de Clairvaux pour se lever, donc en l'absence d'un tel Saint et même à l'époque de ce dernier, on peut être certain que le reste des fidèles - et ce jusqu'à que Saint Bernard se lève au moins - ont continué comme aujourd'hui - à moins de comprendre la crise comme le coup d'état bancaire envers Benoit XVI - à citer le nom du Pape au canon de la messe, même si celui-ci sera déclaré anti-Pape. (déclaration qui n'appartient qu'à l'Eglise Catholique ensuite et déposition de l'anti-Pape qui n'a pas réussi même par Saint Bernard de Clairvaux...)
Aller à la messe tridentine quand on le peut - ou même à la messe actuelle quand on peut la supporter - permet de recevoir des grâces de Dieu. Il est donc meilleur de se mettre en disposition de recevoir des grâces que de s'en priver, de même que bien nous sommes conçus dans le péché (comme le dit le Psalmiste) il n'en reste pas moins qu'il est licite et ordonné à notre fin de commettre le péché de chair quand il s'agit de se reproduire et donc de transmettre la vie.... Or, on ne vit pas que de nourriture terrestre mais aussi de grâces.

2/ Il n'est pas interdit de parler de Mgr Lefebvre qui justement a évoqué le cas d'insuccès arrivé à Saint Bernard de Clairvaux dans son livre « 2 000 ans de complot contre l'Eglise Catholique » et qui a continué à citer le nom des Papes à la messe. Il a sauvé la messe tridentine et c'est pourquoi il est parfaitement normal de parler de lui à ce sujet comme un modèle qui citait le nom des Papes.
Il est cependant décédé avant Benoit XVI qui a fait des concessions à la messe tridentine permettant à plusieurs congrégations de la connaître à nouveau et de la pratiquer, ce qui ne lui donne pas tort du tout vis à vis de la messe qui est le noeud du châtiment en cours (et châtiment de la messe à cause des avortements) et même clairement plutôt raison vu que la situation s'est améliorée.
Ses vrais successeurs et fidèles de l'Eglise Catholique seront ceux qui s'interdiront de citer le nom de François sachant que ce dernier a été élu par la contrainte des banques pour obtenir la démission de Benoit XVI en bloquant les DAB du Vatican, et qui citeront à la place donc celui de Benoit XVI puisqu'il ne peut y avoir deux Papes au Saint Siège (et puisque les 2 prétendus Papes qui se sont opposé au 3ème lors du Grand Schisme d'Occident ont été déclarés anti-Papes...).

3/ Il y a des Sédévacantistes qui ont élu leur propre Pape comme rapporté par l'Union Sacerdotale Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney de Campos, au Brésil. Les Sédévacantistes ne peuvent pas déclarer qu'il n'y a pas de Pape s'il y en a un. Au mieux, ceux qui opteraient pour cette position doivent trouver un évêque comme Saint Bernard de Clairvaux qui se lèverait pour essayer de faire déposer le Pape qu'ils contestent.
S'ils se séparent de l'Eglise Catholique en déclarant qu'il n'y a pas de Pape alors qu'il y en a un visible qui est Benoit XVI (article canon 332-2 qui parle de démission invalide lorsque sous contrainte, et contrainte il y a quand on coupe les fonds du Vatican pour obtenir l'annonce de la démission du Pape), ils sont dès lors séparés de l'Eglise Catholique comme les hérétiques qu'ils prétendent combattre et qui eux, en raison de leur (-s) hérésie (-s), n'appartiennent pas à l'Eglise Catholique combien même ils y occupent des positions... L'Eglise Catholique est Une et non pas deux. C'est l'une de ses 4 notes : Une, Sainte, Catholique, Apostolique. Qu'Elle soit éclipsée par des hérétiques ne donne pas le droit de S'en séparer.
AveMaria44
1 "ce n'est pas être en communion avec les hérésies de quelqu'un que de citer son nom à la messe." Oui pour les nominalistes, ce n'est alors qu"un flatus vocis.
Certains prêtres (en particulier dans la Fraternité St Pie X), dans la crise actuelle de l’Église, affirment qu’il faut prier “una cum” au Canon, parce que cela signifie uniquement “prier pour” le Pape. Cela est faux parce que la portée …More
1 "ce n'est pas être en communion avec les hérésies de quelqu'un que de citer son nom à la messe." Oui pour les nominalistes, ce n'est alors qu"un flatus vocis.
Certains prêtres (en particulier dans la Fraternité St Pie X), dans la crise actuelle de l’Église, affirment qu’il faut prier “una cum” au Canon, parce que cela signifie uniquement “prier pour” le Pape. Cela est faux parce que la portée de la citation “una cum…” est bien plus vaste. Deux citations, la première du Pape Benoît XIV, la seconde d’un théologien, suffiront pour éclairer le sujet : « Nous pouvons affirmer que la mention du Pontife Romain pendant la Messe, et les prières offertes dans le sacrifice pour Lui, doivent être considérées comme étant un certain signe qui manifeste reconnaître ce pontife comme Chef de l’Église, Vicaire du Christ, et successeur du bienheureux Pierre, et l’on fait ainsi profession d’esprit et de volonté adhérant fermement à l’unité catholique ». « Tout d’abord le prêtre offre le sacrifice pour l’Église, donc pour le Pape en particulier, en accord avec un très ancien usage des églises, pour signifier l’unité de l’Église, et la communion des membres avec le chef ».
2 On a pas parlé de Mgr L.
3 Personne ne possède de pape propre.
Ludovic Denim
On a déjà expliqué et publié les commentaires notamment des Dominicains d'Avrillé que ce n'est pas être en communion avec les hérésies de quelqu'un que de citer son nom à la messe. Ou bien alors vous déclarez que Mgr Lefebvre était un hérétique et que c'est vous les Sédévacantistes avec vos propres papes qui avez sauvé la messe tridentine....

Quelle blague alors qu'il n'y a vraiment pas de quoi …More
On a déjà expliqué et publié les commentaires notamment des Dominicains d'Avrillé que ce n'est pas être en communion avec les hérésies de quelqu'un que de citer son nom à la messe. Ou bien alors vous déclarez que Mgr Lefebvre était un hérétique et que c'est vous les Sédévacantistes avec vos propres papes qui avez sauvé la messe tridentine....

Quelle blague alors qu'il n'y a vraiment pas de quoi rire...
AveMaria44
Est-il licite d'être en communion avec le profanateur idolâtre philosodomite ?
AveMaria44
Le problème de Schneider est que tout ses ordres sont NOM et qu'Assise/Astana/Pachamama ne semblent pas le gêner. S'il suffit de nommer François au canon de la Sainte Messe.......un hérétique, profanateur, philosodomite......pour être catholique et être dans l’Église, c'est plus qu'effrayant.