Clicks585
fr.news
2

La "réforme" de François signifie une centralisation radicale

Le brouillon de "Praedicate Evangelium", document de François sur une réforme de la Curie romaine, envisage la centralisation totale du pouvoir au Secrétariat d'Etat.

Cela signifie qu'à l'avenir, l'Église sera dirigée par des diplomates, des hommes politiques et des juristes canoniques, et non par des personnes qui se soucient de la foi.

Le projet dit qu'aucun département curial ne peut plus émettre de décrets sans être "spécifiquement approuvé" par le Pape.

Le chanoine Ed Condon appelle cela sur CatholicNewsAgency.com (2 juillet) une "recentralisation historique du pouvoir romain en la personne du pape".

Une autre proposition du projet est que les laïcs peuvent être à la tête de n'importe lequel des dicastères [alors impuissants] de la Curie romaine.

Image: © Mazur/catholicnews.org.uk, CC BY-NC-SA, #newsIhefypufdt
GChevalier
Soyons clair : la curie est définitivement abolie et l'Antéchrist prend tous les pouvoirs. C’est simple, non ?
Etienne bis
Ce type est un dictateur. Reste à savoir quelle est sa foi. Pas sûr que ce soit la Foi de l'Eglise.