Clicks741
fr.news
2

Une tromperie colossale : Les prélats dictent des règles qu'ils se sentent libres d'effreindre - Viganò

L'archevêque Carlo Maria Viganò voit un point commun entre la liturgie de la Semaine Sainte de Pie XII et le Novus Ordo de Paul VI, entre les gestes œcuméniques de Paul VI, le panthéon d'Assise de Jean-Paul II et la Pachamama de François.

Dans une lettre du 31 janvier à un prêtre anonyme, il explique que ces développements sont devenus possibles après le concile "parce que nous avons obéi aux pasteurs". Bien que certaines de leurs décisions semblent malavisées, "nous ne pouvions pas croire qu'ils nous trompaient".

Viganò parle à ce sujet d'une "tromperie colossale". Elle consiste dans le fait que les prélats modernistes savent que les bons obéiront à leurs mauvais ordres, "Ils savent que nous, pauvres fous, comme ils le pensent, voyons en eux l'autorité du Christ." Ainsi, les prélats dictent des règles "auxquelles nous seuls devons obéir, alors qu'eux-mêmes se sentent libres de les enfreindre".

C'est pourquoi Viganò dit qu'il faut désobéir au pape, dénoncer ses erreurs et lui demander de démissionner "précisément pour défendre la communion hiérarchique avec le pontife romain".

Il suggère également de prier Dieu d'appeler François à lui "le plus tôt possible" si cela peut être bénéfique à l'Eglise.

#newsJluqsnctso

jamacor
AveMaria44
Je dirais même plus colossale tromperie