Le synode de François : Un "Big Bang" qui fracasse le catholicisme

La semaine dernière, les évêques français ont envoyé à Rome un résumé du résultat de leurs réunions synodales. LeFigaro.fr (17 juin) parle d'une "tempête dans l'Eglise française" et d'un "Big Bang ecclésiastique". IlFoglio.it parle quant à lui d'un axe franco-allemand.

Le document français appelle à l'ordination [invalide] des femmes, aux prêtres mariés, à la gouvernance des laïcs et à plus d'"ouverture"/"écoute", mots de code pour s'opposer à la foi.

Le document décrit la liturgie comme un "lieu de tension" entre la "flexibilité pastorale", "l'attachement aux rituels" [existe-t-il une liturgie sans rituels ?], "l'estime pour la richesse des symboles liturgiques" et "les interrogations sur une langue devenue inintelligible pour beaucoup [parce qu'on ne leur a jamais enseigné la foi]".

Des documents similaires seront produits tout autour du globe. La hiérarchie néerlandaise a créé au début de ce mois un rapport de 132 pages et enverra son propre document en août à Rome. Ils réclament les mêmes hérésies éculées que les évêques allemands et français.

Image: © Mazur/catholicnews.org.uk, CC BY-NC-SA, #newsJsllqcdwgn

Virginie Fortin shares this
678
Le document français appelle à l'ordination [invalide] des femmes, aux prêtres mariés, à la gouvernance des laïcs et à plus d'"ouverture"/"écoute", mots de code pour s'opposer à la foi.
Tous frères
Si big bang il y a, qu'il fasse pschitt.