Jehan Claude HUTCHEN
Jehan Claude HUTCHEN

Gloria Global am 12. Februar

Erzbischof Zollitsch ist ein lieber Mensch, ein echter Theolog, ein Beispiel ! er tut was damals schon Thomas von Aquin sagte: "das Gewissen soll auch dienen" und das tut er, seine theologie und pastoral besteht nicht nur im wiederholen alter meinungen, sondern spekulativ ist er verheissungsorientiert deswegen haben die, die das denken aufgegeben haben, immer etwas zu murren
Jehan Claude HUTCHEN

Gloria Global am 12. Februar

Elisabethvonthüringen . Bei künstlern,Musiker,Dichter..kleriker sind homosexuelle menschen sehr gut vertreten !
Homosexualität als eine Krankheit zu bezeichnen ist ein greuel !. Wenn die Bibel von homosexualitât spricht, ist es immer in beziehung mit etwas das getan wurde als solcheer ist der homosexuelle mensch nicht verdammt.
Sexualität und Liebe

Wie sehr die Christusgeschichte Maß und Norm …More
Elisabethvonthüringen . Bei künstlern,Musiker,Dichter..kleriker sind homosexuelle menschen sehr gut vertreten !
Homosexualität als eine Krankheit zu bezeichnen ist ein greuel !. Wenn die Bibel von homosexualitât spricht, ist es immer in beziehung mit etwas das getan wurde als solcheer ist der homosexuelle mensch nicht verdammt.
Sexualität und Liebe

Wie sehr die Christusgeschichte Maß und Norm für mitmenschliches Verhalten setzt, wird in vielen Mahnungen der neutestamentlichen Briefliteratur sichtbar. Auch die Mahnungen an die Verheirateten haben darin ihren besonderen christlichen Charakter, daß die in Christus Gestalt gewordene Liebe auch das Verhalten der Ehepartner zueinander und damit auch ihre sexuelle Praxis bestimmen soll. Trotz der üblichen gesellschaftlich vorgegebenen Unterordnung der Frauen unter die Männer wird zur gegenseitigen Unterordnung aufgefordert (Eph. 5, 21). Die Männer sollen ihre Frauen lieben (Kol. 3,19), und die Frauen sollen ihre Männer lieben (Tit. 2,4). Die Männer sollen sich in ihrer Liebe zu ihren Frauen an der Liebe orientieren, die in Christus Gestalt gewonnen hat: eine Liebe, die sich selber hingibt (Eph. 5,25 33). Und die Männer werden ermahnt, ihren Frauen als den (physisch, rechtlich und gesellschaftlich) Schwächeren Ehre zukommen zu lassen (1. Petr. 3,7).

Homosexuelle Liebe

Die Bibel nimmt anlagebedingte und partnerschaftliche Homosexualität und homosexuelle Liebe nicht wahr. Dennoch können die Aussagen über die Sexualität im NT uns Orientierung zur ethischen Beurteilung der homosexuellen Liebe geben. Damit versuchen wir, die Heilige Schrift auf etwas zu beziehen, was in ihr nicht vorkommt, wie z. B. auch Organspenden, Gentechnologie oder Kernenergie. Unsere Auslegungshilfe soll dazu dienen, daß im Gespräch der Gemeinde die lebendige Stimme des Evangeliums zu diesem Problemkreis gehört werden kann.

Für das Neue Testament sind im Hinblick auf die Sexualität geschichtlich bedingt nur zwei Gruppen im Blick: die zu ehelicher Sexualität Begabten und die zur Enthaltsamkeit Begabten. Aber damit sind die Möglichkeiten verantwortlich gelebter Sexualität nicht erschöpfend beschrieben.

In homosexueller Liebe können homosexuell veranlagte Menschen ihrer Berufung entsprechend leben, nämlich: in den ihnen vom Schöpfer gezogenen Grenzen und im Rahmen der ihnen vom Schöpfer verliehenen Möglichkeiten „wie es der Herr ihnen zugemessen hat" (1. Kor. 7,17). Um Mißverständnissen vorzubeugen, sei klargestellt, daß daraus nicht gefolgert werden kann, Homosexualität sei eine Gnadengabe so wenig wie Heterosexualität eine Gnadengabe ist. Sexuelle Prägung ist ein Bedingungsrahmen (wie Jude und Nichtjudesein, Frau und Mannsein, Sklave und Freisein), innerhalb dessen Christinnen und Christen ihre Gnadengaben entdecken, mit denen sie zum Aufbau der Gemeinde und zur Ehre Gottes einander dienen können....
Ich möchte für etwas mehr Denken militieren auch wenn es nicht einfach ist und uns zu "metanioa" herausfordert. und ein letztes: reden sie doch einmal mt einem homosexuellen menschen der kann ihnen am besten auskubnft geben.
Jehan Claude HUTCHEN

Einheit ist etwas ganz Wichtiges

KATHOLIZITÄT

Kennzeichen und die Primäreigenschaft der Kirche, nämlich die Katholizität. Das Wort heißt einfach: allgemein aufs Ganze gehend. Ignatius von Antiochien im 2. Jh. gebraucht zum ersten Mal das Wort für die Kirche: Wo Jesus Christus ist, ist die katholische Kirche (Ad Smyrn. 8,2).
Da dieses Wort „katholisch“ nach der Reformation die monarchische, römische Papstkirche verwendete, …More
KATHOLIZITÄT

Kennzeichen und die Primäreigenschaft der Kirche, nämlich die Katholizität. Das Wort heißt einfach: allgemein aufs Ganze gehend. Ignatius von Antiochien im 2. Jh. gebraucht zum ersten Mal das Wort für die Kirche: Wo Jesus Christus ist, ist die katholische Kirche (Ad Smyrn. 8,2).
Da dieses Wort „katholisch“ nach der Reformation die monarchische, römische Papstkirche verwendete, wurde evangelischerseits das Wort „katholisch“ durch „christlich“ ersetzt. Der Begriff „katholisch“ wurde zu einem geflügelten Wort. „Das ist zum Katholischwerden“ drückt in protestantischen Gegenden die Aussichtslosigkeit einer Situation aus. Im Dänischen bezeichnet ,,catholsk“ ein närrisches Verhalten, und schwedisch wird damit etwas Unrechtes und Verkehrtes bezeichnet, während in Bayern und Österreich der Ausdruck „Es geht nicht katholisch zu“ meint, daß es nicht mit rechten Dingen zugeht.
Im theologischen Sprachgebrauch wird darunter eine raum zeitliche Ausdehnung der Kirche verstanden. Die Kirche muß sich zwar überall auf Erden ausbreiten, aber nicht notwendig zur gleichen Zeit, so daß Länder für die katholische Kirche auch wieder „verloren“ gehen. Andere deuten „katholisch“ quantitativ im Bezug auf die Zahl. Die katholische Kirche muß die Glaubensgemeinschaft mit der größten Anhängerzahl sein. Andere meinen, daß eine „moralische“ Katholizität genügt, nämlich daß sich die Kirche beständig erweitert. Wenn Kirche auf die Welt ausgerichtet ist, zur Veränderung auf das Gute hin beitragen soll, dann meint katholisch den Vollzug aus der Vollmacht Christi für die Menschen, und zwar für alle. Katholisch ist die Kirche dann, wenn sie für alle offen ist. Daher ist die Kirche katholisch, wenn sie niemanden ausschließt. Katholizität ist gegeben, wenn die Kirche für alle Menschen da ist und für alle Menschen als Angebot offensteht. Katholisch heißt keinen Unterschied machen zwischen Arm und Reich, zwischen Weiß und Schwarz.
Alle Menschen umgreift die Gemeinschaft der von Gott Berufenen, denn niemand darf ausgeschlossen werden. Im Geringsten begegnet Christus, und die Kirche würde sich von Christus absondern, wenn sie nicht für jeden Menschen da wäre; das heißt katholisch!
Katholizität hat nichts mit bestimmten institutionellen Formen zu tun. Im Begriff „katholische Kirche“ wird also eine Heilsuniversalität’ angedeutet. Gerade die nota „katholisch“ charakterisiert die Kirche nicht als sich abschließende Kirche und Sekte; sie richtet sich gegen jeden Ausschlußmechanismus. Die Kirche ist bezogen auf den universalen Heilswillen Gottes, bzw. Gott ist dann erfahrbar, wenn jedem Menschen Heilsmöglichkeiten erschlossen werden.
Weil die Kirche also katholisch ist, offene Gemeinschaft, hält sie die universale Hoffnung auf die Befreiung der Völker von Ausbeutung, Not, Elend und Schuld wach. Sie erschließt Freiraum für alle Menschen und ermöglicht die Erfahrung von Freiheit und Humanität. Genau das sollte durch die „apostolische Sendung“ verdeutlicht werden: Geht hinaus in alle Welt!.
Einheit und Uniformität sind zwei paar schuhe !!
Jehan Claude HUTCHEN

Pour Monsieur Williamson et ses émules

@Tabsimaus le 732 est tandancieux ! mais sans statistiques, je pense que vous avez raison et alors ? justement ! dire que le protestantisme est nazi, cela est un présent ! et là il a fait avant vous son mea culpa ! Mes grands parents allemands ont péri parce qu'ils n'étaient pas nazis !! ni collabos qui n'étaient pas loin de votre chiffre ou de ceux qui volaient au secours de la victoire.
@Benn…More
@Tabsimaus le 732 est tandancieux ! mais sans statistiques, je pense que vous avez raison et alors ? justement ! dire que le protestantisme est nazi, cela est un présent ! et là il a fait avant vous son mea culpa ! Mes grands parents allemands ont péri parce qu'ils n'étaient pas nazis !! ni collabos qui n'étaient pas loin de votre chiffre ou de ceux qui volaient au secours de la victoire.
@Bennor c'est bien ce que j'ai démontré ! merci de votre commentaire il servira au jeune étudiant .
Jehan Claude HUTCHEN

Entretien téléphonique entre Benoît XVI et Angela Merkel

Il suffisiat que le pape sorte de sa bulle pour dire simplement JE ne suis pas d'accord avec M. Williamson et par conséquent il ne peut être en communion avec l'église au milieu de laquelle j'assume le ministère de l'Unité ! au lieu de la componction politico ecclesiastique, le témoignage apostolique !
Jehan Claude HUTCHEN

Credo in unum Deum

Die Musik passt überhaupt nicht zu diesem so reichen text und Gebet ! jedes wort ist eine summe theologisches bekenntnis und leben.
Jehan Claude HUTCHEN

Pour Monsieur Williamson et ses émules

"Tous les chats sont mortels. Or Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat."

C'est un faux syllogisme dans le cas où on ne parle pas d'un chat nommé Socrate mais du philosophe. En effet, ce syllogisme est faux car il oublie qu'il n'y a pas que les chats qui soient mortels, les hommes le sont aussi. Les syllogismes valides, ceux qui fonctionnent, obéissent à des règles très précises d'…More
"Tous les chats sont mortels. Or Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat."

C'est un faux syllogisme dans le cas où on ne parle pas d'un chat nommé Socrate mais du philosophe. En effet, ce syllogisme est faux car il oublie qu'il n'y a pas que les chats qui soient mortels, les hommes le sont aussi. Les syllogismes valides, ceux qui fonctionnent, obéissent à des règles très précises d'inclusion etc."
Jehan Claude HUTCHEN

Pour Monsieur Williamson et ses émules

Merci à Phil pour ce témoignage vidéo.
Jehan Claude HUTCHEN

Pour Monsieur Williamson et ses émules

N'est-ce pas ici que quelqu'un écrit "mais sur la défense de la liberté de dire ce qu'on veut, y compris de dire une connerie si on en a envie." ? etlà on vaoudrait s'adresser à des juristes pour diffamation ? . Sachez que les exemples ne manquent pas qui peuvent "laisser croire". Je remarque au passage votre problématique cohérence.
Jehan Claude HUTCHEN

Pour Monsieur Williamson et ses émules

Voilà une reflexion d'un dominicain prédicateur à la cathédrale de Strasbourg.
Quelques éléments de clarification
sur la levée des excommunications

Gabriel Nissim

D’abord deux textes majeurs :

A. Une « Note de la Secrétairerie d’Etat » du Saint-Siège du 4 février 09
(Annexe 1)

B. Une « Déclaration du Conseil permanent des évêques de France » du 28 janvier 09
(Annexe 2).

Analyse.

1. Il ne s’…More
Voilà une reflexion d'un dominicain prédicateur à la cathédrale de Strasbourg.
Quelques éléments de clarification
sur la levée des excommunications

Gabriel Nissim

D’abord deux textes majeurs :

A. Une « Note de la Secrétairerie d’Etat » du Saint-Siège du 4 février 09
(Annexe 1)

B. Une « Déclaration du Conseil permanent des évêques de France » du 28 janvier 09
(Annexe 2).

Analyse.

1. Il ne s’agit pas d’une « réintégration » ni d’un rétablissement de la « communion » à l’égard de la Fraternité Sacerdotale S. Pie X (FSSPX) mais d’une sorte de « remise de peine ».

En acceptant sans l’accord du pape d’être ordonnés évêques par Mgr Lefebvre, lui-même en rupture ouverte avec l’Eglise catholique, les 4 évêques actuels de la FSSPX ont encouru cette sanction canonique très grave de l’excommunication. C’est cette sanction qui est levée. Pour prendre une comparaison, c’est un peu comme une libération conditionnelle de prison, quand la peine est suspendue, parce qu’on compte que le coupable change son comportement sur le fond et à condition qu’il le fasse effectivement. A condition aussi qu’il répare les dommages causés à des tiers. Rien de cela n’est acquis a priori. On lui offre seulement de faire la preuve qu’il a effectivement changé.

2. C’est donc une erreur

- de la part des catholiques, de penser que les membres de la FSSPX sont réintégrés dans l’Eglise catholique, sans plus ;

- de la part des membres de cette FSSPX de penser cela eux aussi et de « triompher » (comme beaucoup l’ont fait).

Cette erreur est due à une faute grave de communication et d’explication de la part de Rome (ce n’est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière, hélas !). On ne pouvait demander raisonnablement ni aux catholiques ni aux médias de maîtriser les subtilités du « Droit canon » (le droit qui régit juridiquement l’Eglise catholique).

Il s’agit donc seulement d’un tout premier pas dans une longue procédure qui devrait permettre d’entamer un dialogue avec la FSSPX sur le fond, avant que ne soit – peut-être – reconnue la « communion » des membres de la FSSPX avec l’ensemble de l’Eglise catholique, si les conditions sont remplies pour cela, conditions qui ne sont absolument pas réunies pour l’instant.

3. Devrait donc pouvoir s’engager désormais un processus de discussion entre la FSSPX et l’Eglise catholique sur les raisons du schisme de Mgr Lefebvre, schisme poursuivi par les 4 évêques et les membres de la FSSPX, qui prétendent détenir la vérité authentique de la foi à l’encontre du pape et des textes majeurs du Concile Vatican II.

4. L’enjeu principal de ce débat est de savoir si le Concile Vatican II a réellement innové et donc rompu avec la tradition séculaire de l’Eglise catholique (position de Mgr Lefebvre et de la FSSPX) ou si au contraire il n’a fait que développer et maintenir en l’adaptant la véritable tradition catholique (position de Benoît XVI).

Débat piégé dès l’abord, car le propre d’une tradition vivante est précisément de dire les mêmes choses d’une autre façon quand le contexte a changé et en fonction de ce nouveau contexte. De même qu’un être humain évolue au long de sa vie et se transforme tout en gardant son identité de fond, de même une « tradition » vivante ne peut se maintenir qu’en se transformant. Pour être fidèle à son passé, il lui faut formuler les valeurs qui sont les siennes autrement, dans la mesure où le contexte social et culturel a changé. Vouloir « copier » servilement ce qui a été fait à d’autres époques et en d’autres lieux revient nécessairement à trahir ces valeurs.

Ainsi par exemple, Benoît XVI, en accordant aux catholiques de célébrer la messe selon le rite en usage avant Vatican II dit qu’il n’y a pas de différence réelle entre ce rite ancien et le rite actuel de la messe (latin ou pas, ce n’est pas la question). Et donc il dit : « Si vous tenez à célébrer selon le rite ancien, je vous l’accorde à titre exceptionnel, pour vous aider à prier comme cela vous convient, mais cette forme n’est ni plus ni moins valable que la forme actuelle du rite de la messe mise en place par Vatican II – les deux reviennent au même. La forme actuelle est d’ailleurs plus fidèle à la tradition de l’Eglise, d’une part parce qu’elle retrouve des éléments qui avaient disparu au cours des siècles (par exemple le fait de célébrer la messe dans la langue vivante des gens), et d’autre part parce qu’elle présente de façon adaptée aux gens d’aujourd’hui les éléments fondamentaux de la messe ».
Au contraire, la plupart des membres de la FSSPX pensent que seule la « messe de toujours » (qui en fait est assez récente au regard des siècles) est authentique et que le rite actuel est une trahison de la tradition catholique.

5. En revanche, quoi qu’en dise Benoît XVI, il y a au moins trois points sur lesquels le Concile Vatican II a marqué pour le moins une évolution forte par rapport aux Conciles précédents :

- La liberté religieuse et la liberté de conscience.
Même si par exemple St Thomas d’Aquin insistait déjà au XIII° siècle sur le primat de la conscience personnelle, l’Eglise catholique n’a vraiment reconnu cette liberté de conscience qu’à Vatican II, dans un texte qui a d’ailleurs eu du mal à être accepté. C’est en fait parce que des catholiques étaient persécutés ici ou là qu’on a reconnu et demandé la liberté religieuse. La FSSPX est très réticente sur ce point.

- Le rapport avec les autres religions tel qu’il est décrit dans le décret « Nostra Aetate ».
C’est un rapport considéré positivement, qui insiste sur le dialogue utile et nécessaire avec ces religions, non dans l’idée de dire que toutes les religions se valent, mais qu’il y a dans toutes les religions des éléments positifs, qui viennent de Dieu lui-même. On considère le dialogue comme un chemin non de perte d’identité de chacun, mais au contraire d’approfondissement de cette identité en même temps que de meilleure compréhension réciproque, grâce à ce dialogue. On envisage aussi des actions communes à partir de là sur ce qui nous réunit.

- Le regard porté sur le judaïsme et sur les Juifs.
L’attitude de Mgr Williamson montre bien que c’est surtout là que le bât blesse pour la FSSPX. La majorité de ses membres ne sont sûrement pas négationnistes, mais très probablement plus ou moins antisémites (même si Mgr Fellay, le supérieur de la FSSPX s’est clairement démarqué de tout antisémitisme) ; ils refusent en tout cas le changement extraordinaire qui s’est produit dans les rapports entre l’Eglise catholique et les juifs, changement que Jean Paul II a mis en place à la suite justement de « Nostra Aetate ».

6. Benoît XVI n’était pas informé des positions négationnistes de l’évêque Williamson quand il a autorisé la publication de la levée de l’excommunication. Cela veut dire qu’on le lui a délibérément caché !

Un certain nombre de gens à Rome qui, eux, le savaient très bien, ont donc trahi la confiance du pape. Celui-ci devrait se demander comment être mieux informé dans les questions délicates. Mais une fois qu’il a été au courant il s’est démarqué complètement de toute position négationniste et antisémite. C’est quand même un raté monumental et catastrophique – Mais au moins à quelque chose malheur est bon : un certain nombre de membres de la FSSPX (et pas seulement Williamson) ont jeté le masque et Benoît XVI ne peut plus l’ignorer.

7. Peut-être l’une des raisons profondes de Benoît XVI dans cette affaire est-elle de chercher à ramener les « extrémistes » catholiques dans le giron de l’Eglise et de les aider à surmonter leur extrémisme. S’il en est effectivement ainsi, ce serait une bonne chose de faire en sorte que la religion en général et le catholicisme en particulier ne soit plus une source d’extrémisme, d’ostracisme ni d’affirmation identitaire exacerbée et excluante, comme c’est actuellement souvent le cas (pas seulement pour un certain nombre de catholiques mais pour beaucoup de groupes religieux ou autres) dans le contexte de la mondialisation !

8. Cette affaire est sans doute aussi l’occasion de réfléchir sur la Shoah et sur les positions négationnistes. Le négationnisme est une stupidité intellectuelle, qui ne peut s’expliquer que parce que, pour des « raisons » multiples d’ordre « affectif », psychologique, d’antipathie, d’hostilité (comme l’Iran), on cherche des justifications « objectives » à ces positions irrationnelles et qui nient l’évidence.

Mais c’est extrêmement grave, parce que, ce faisant, on nie la souffrance inhumaine et l’œuvre de déshumanisation qui a atteint des millions de personnes. N’y en aurait-il eu qu’une seule, c’est une de trop, mais quand l’entreprise de déshumanisation atteint l’ampleur d’un génocide, il y a là quelque chose qui relève de l’horreur. Chaque fois qu’on dénie ainsi les génocides et la souffrance des êtres humains, on refuse de voir le mal dont l’humanité est capable, on refuse d’en apprendre les leçons et on ouvre la porte à ce que cela recommence. Au contraire, c’est par une mémoire forte de ces génocides, quels qu’ils soient (Esclavage, Shoah, Rwanda, etc.), qu’on peut espérer se prémunir contre leur retour.
Et en tant que croyants, nous devons absolument nous souvenir que le sang des victimes crie vers Dieu, que Dieu entend ce cri et qu’il nous dit : « Où est ton frère ? Qu’as-tu fait de ton frère ? »
Jehan Claude HUTCHEN

AMIENS - Septuagésime, sermon de l'abbé Lorber

Ce rite n'a pas été célébré depuis plus de 15 siècles il faut être plus rigoureux dans l'enseignement que l'on donne
Jehan Claude HUTCHEN

Amiens - Messe sous un vent glacial

JHS Cette expression que vous utiisez mal est très bien commantée dans un livre de Bernard SESBOUÉ je vous le conseille. DE plus le dogme dont vous parlez n'existe pas. Consultez svp le Dentzinger. Tout cela pour votre pénitence vous en avez besoin !!
Jehan Claude HUTCHEN

Symposium Pascendi 11-2007 conference partie 2

JHS Décidément vous n'avez pas d'arguments ni de pensée,que vos insultes ne sauraient remplacer. Avec toute ma compassion.
Jehan Claude HUTCHEN

Amiens - Messe sous un vent glacial

JHS C'était de l'ironie ! que les catholiques soient peuple de Dieu OK mais Dieu est plus grand ! il y a beaucoup de demeures dans sa maison et vous n'êtes hélas pas seuls!
Jehan Claude HUTCHEN

Symposium Pascendi 11-2007 conference partie 2

JHS Vous êtes haineux envers B16 il a été élu conformément au CIC. Que cela ne vous plaise pas je comprends mais ça ne vous autorise en rien vos invectives au demeurant peu chrétiennes. J'ajoute que vous vous sentez sans doute dans la vérité de l'Église de toujours ( qui n'a jamais existé) mais cela n'a rien à voir avec l'Église de Jésus Christ, confondre les deux peut générer l'idolatrie et l'…More
JHS Vous êtes haineux envers B16 il a été élu conformément au CIC. Que cela ne vous plaise pas je comprends mais ça ne vous autorise en rien vos invectives au demeurant peu chrétiennes. J'ajoute que vous vous sentez sans doute dans la vérité de l'Église de toujours ( qui n'a jamais existé) mais cela n'a rien à voir avec l'Église de Jésus Christ, confondre les deux peut générer l'idolatrie et l'autocélébration. Jésus dans le NT nous apprend bien autre chose .
Jehan Claude HUTCHEN

Amiens - Messe sous un vent glacial

Quelle joie d'être chrétien ! c'est ce qu'on découvre ici. En lisant ces propos on a vraiment envie de devenir chrétien et même catholique
introibo ad altare Dei qui laetificat jeventutem...
Quoi que l'on pense des querelles ecclesiastiques, les personnes présentes, courageuses et fidèles sont le peuple de Dieu ! les laisser à la rue c'est grave et une mauvaise entrée en matière pour se …More
Quelle joie d'être chrétien ! c'est ce qu'on découvre ici. En lisant ces propos on a vraiment envie de devenir chrétien et même catholique
introibo ad altare Dei qui laetificat jeventutem...
Quoi que l'on pense des querelles ecclesiastiques, les personnes présentes, courageuses et fidèles sont le peuple de Dieu ! les laisser à la rue c'est grave et une mauvaise entrée en matière pour se réconcilier.
Jehan Claude HUTCHEN

Hauchen

Dass man sich empört wenn man die revidierte lutherübersetzung benutzt ! spricht für sich, eine solche engstirnigkeit ! obendrein ist sie von den besten übersetzungen
Jehan Claude HUTCHEN

Gloria TV News on the Feast of Servant of God Brother Juniper

tabsimaus732 Vous êtes de la même engeance !! il n'y a pas de grand Sanhedrin. Ce prélat ne s'est pas vraiment excusé de ce qu'il avait dit, simplement du stresse occasionné au pape, qui d'ailleurs ne devait pas être au courant de sa dernière déclaration. Mgr Williamson, est un coutumier de ce genre de déclaration, preuve que le discernement de Mgr Lefebvre n'était pas inspiré.
Votre remarque …More
tabsimaus732 Vous êtes de la même engeance !! il n'y a pas de grand Sanhedrin. Ce prélat ne s'est pas vraiment excusé de ce qu'il avait dit, simplement du stresse occasionné au pape, qui d'ailleurs ne devait pas être au courant de sa dernière déclaration. Mgr Williamson, est un coutumier de ce genre de déclaration, preuve que le discernement de Mgr Lefebvre n'était pas inspiré.
Votre remarque sent l'antisémitisme par conséquent vous n'êtes pas chrétien. Vale
Jehan Claude HUTCHEN

Gibt es Fehlentwicklungen oder Polarisierung in der Diözese Linz?

Ist Bischof Schwartz geschlagen ? deprimiert ?
"Ich komme " sagt der Pfarrer, miti ihm beginnt die Kirche nicht ! er kommt nicht ! sondern wird gerufen !
Jehan Claude HUTCHEN

Sakrileg

die dürfen alles ! auch eine Kirche entweihen ! ich möchte nur sehen wie sie reagieren würden wenn wir das in einer Moschee tun würden !! und in frankreich darf man die christen verpönen aber o weh wenn man ein Kritik gegen muslime wagt, so weit sind wir aber keine Angst "dominus providebit"