Un évêque nicaraguayen assigné à résidence

La police nicaraguayenne a ouvert le 5 août une enquête criminelle contre l'évêque de Matagalpa Rolando Álvarez qui s'oppose au gouvernement.

Les accusations sont vagues. Álvarez est accusé d'avoir tenté d'inciter les fidèles à la violence, d'avoir commis des "actes de haine contre la population" et d'avoir troublé la paix et l'harmonie.

Il a été confiné à son domicile jeudi. La police l'a empêché de quitter la maison pour présider l'Eucharistie. Des fidèles se sont rassemblés autour de sa maison.

L'évêque est sorti pour affronter la police et bénir les gens (vidéo ci-dessous). Il se promenait, chantait et priait avec eux.

À un moment donné, il s'est agenouillé sur un trottoir, les mains en l'air, à côté de policiers qui ne sont pas intervenus, produisant des images qui ont fait le tour du monde.

Le 6 août, Álvarez a célébré une eucharistie à domicile diffusée en direct. L'enquête à son encontre concerne également six prêtres et laïcs.

Le nonce nicaraguayen Sommertag a été expulsé du pays en mars après que les forces de sécurité ont mis sur écoute son soutien à un complot visant à renverser le gouvernement.

#newsDxgxswapkn




02:04