Clicks462
fr.news
1

Cardinal Tobin : La synodalité est un véhicule pour "changer l'Eglise"

Le cardinal Joseph Tobin de Newark estime que l'élection de François a ouvert le reste du monde au "riche ferment théologique" de l'Eglise latino-américaine.

La seule "impulsion théologique" venant d'Amérique latine était la théologie dite de la libération, une ramification du marxisme qui a rapidement disparu après la fin de l'Union soviétique. Cependant, à l'époque, François, pour des raisons de carrière, jouait encore au conservateur et ne voulait rien avoir à faire avec la théologie de la libération.

Tobin a admis lors d'un webinaire du 4 mai que "beaucoup" ont trouvé le changement produit par François "inconfortable." Selon NcrOnline.org, il a identifié l'accent mis par François sur la synodalité comme le véhicule par lequel il espère introduire cette nouvelle orientation.

Il s'agit d'un "modèle d'Église", a expliqué Tobin, qui "exigera des changements dans notre façon de faire et d'être l'Église". Cependant, les "changements de synodalité" mis en œuvre depuis des années ont effectivement conduit à des "changements" - dans le sens de "chute".

Au moins, Tobin a admis que la synodalité est un des "mots à la mode" de François. Selon lui, ceux qui sont "menacés" par le "processus de synodalité" sont ceux qui ont la connaissance la plus fine de "toutes les normes et de tous les canons" - une autre preuve que les libéraux ne respectent aucune loi ou morale lorsqu'il s'agit de faire passer leur idéologie.

#newsLifzxppncl

Etienne bis
On a bien vu que le "processus de synodalité" est complètement bidonné, manipulé, par François Narcisse Jocasse Bergoglio.
Non content de ces (ses) tricheries systématiques, François Narcisse Jocasse est aussi le champion des "motu proprio" (une bonne trentaine...), c'est-à-dire des décisions prises seul.

Dieu veuille le convertir ou nous en libérer, rapidement.