sourcefb
3455
27:09
Parcours biblique 60 - Jésus Fils de l'homme. Parcours biblique 60 - Jésus Fils de l'homme Par Françoise Breynaert, docteur en théologie. Pour ceux qui désirent s'inscrire au cours de formation : More
Parcours biblique 60 - Jésus Fils de l'homme.
Parcours biblique 60 - Jésus Fils de l'homme
Par Françoise Breynaert, docteur en théologie.
Pour ceux qui désirent s'inscrire au cours de formation :
docteurangelique.free.fr/fichiers/Parcoursbibliqu…
En restant simplement sur gloria tv : http://@sourcefb
vidéos précédentes sur : @sourcefb
sourcefb
Dans le livre de Daniel, « en tant que tel, le Fils de l’homme (de Daniel 7) ne symbolise pas une figure individuelle, mais il est la représentation du royaume dans lequel le monde parviendra à son but. »[1]
Ce dernier point nous indique que la mère de Jésus le Fils de l’homme est de manière indissociable la mère de Jésus (figure individuelle) et la mère de son royaume, l’Eglise.
Benoît …More
Dans le livre de Daniel, « en tant que tel, le Fils de l’homme (de Daniel 7) ne symbolise pas une figure individuelle, mais il est la représentation du royaume dans lequel le monde parviendra à son but. »[1]

Ce dernier point nous indique que la mère de Jésus le Fils de l’homme est de manière indissociable la mère de Jésus (figure individuelle) et la mère de son royaume, l’Eglise.

Benoît XVI, dans son double livre « Jésus de Nazareth », en revalorisant l’appellation que Jésus se donne à lui-même « le fils de l’homme » offre indirectement un nouveau fondement scripturaire à la mariologie conciliaire qui situe Marie d’une manière indissociable « dans le mystère du Christ et de l’Eglise »[2].

[1] JOSEPH RATZINGER, BENOIT XVI, Jésus de Nazareth, Flammarion, Paris 2007, p. 354-355

[2] Extrait du titre du chapitre VIII de la Constitution dogmatique Lumen gentium.
sourcefb
« Fils de l’homme » est une appellation que Jésus s’est donné lui-même dans un contexte où il veut affirmer sa divinité. Par exemple quand il dit « Le fils de l’homme est maître du Shabbat » (Mc 2, 27-28 ; Mt 12, 8 ; Lc 6, 5). Ou par exemple quand avec ce titre il se présente comme le Juge eschatologique (Lc 12, 8-9). Les Juifs ont bien compris la prétention divine associée au titre « Fils de …More
« Fils de l’homme » est une appellation que Jésus s’est donné lui-même dans un contexte où il veut affirmer sa divinité. Par exemple quand il dit « Le fils de l’homme est maître du Shabbat » (Mc 2, 27-28 ; Mt 12, 8 ; Lc 6, 5). Ou par exemple quand avec ce titre il se présente comme le Juge eschatologique (Lc 12, 8-9). Les Juifs ont bien compris la prétention divine associée au titre « Fils de l’homme », et c’est pourquoi le procès contre Jésus va se condenser sur ce titre (Mt 26, 63-65).

Jésus annonce sa Passion avec cette appellation « Fils de l’homme », on lit par exemple : « Et il commença de leur enseigner : Le Fils de l’homme doit beaucoup souffrir, être rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, être tué et, après trois jours, ressusciter » (Mc 8, 31).

Jésus annonce aussi la fin des temps, on lit par exemple : « et l’on verra le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire. Et il enverra ses anges avec une trompette sonore, pour rassembler ses élus des quatre vents, des extrémités des cieux à leurs extrémités. » (Mt 24, 30.31)
One more comment from sourcefb
sourcefb
Le titre « Fils de l’homme » est très riche de sens, retenons simplement qu’il suggère que Jésus est né d’une femme et que Jésus s’unit les croyants et les incorpore en lui comme en un royaume.