Un néo-cardinal contredit l'idéologie amazonienne de François

Il y a 1 200 catholiques mais dix fois plus de chamans en Mongolie, a déclaré le néo-cardinal Giorgio Marengo, 47 ans, à Ulan Bator (ReligionEnLibertad.com, 14 juin).

Le chamanisme est protégé par la constitution mongole. Marengo, un exorciste, est conscient des liens entre le chamanisme et le satanisme.

Il se souvient "d'expériences courantes de non-chrétiens demandant aux prêtres de les délivrer du diable". Mais la question reste ouverte de savoir comment un exorcisme pourrait fonctionner sur un non-baptisé. Marengo lui-même souligne que la "voie maîtresse" contre le diable est la prière, l'adoration eucharistique et la vénération de la Vierge.

La position de Marengo contre le chamanisme contredit la Querida Amazonian 78 de François : "Ne soyons pas prompts à qualifier de superstition ou de paganisme certaines pratiques religieuses qui surgissent spontanément de la vie des peuples."

Se référant au chamanisme amazonien, François insiste sur le fait que "l'Esprit Saint peut agir au milieu des différences" (106) et que nous devrions accepter "les textes sacrés des autres religions et communautés religieuses" (107).

#newsWglepvkknd

Grosminet
C'est un futur cardinal, ce jeune barbu ???
Ludovic 2Nîm
Dix fois plus de chamans, ça donne une idée de combien les gens sont infestés...