Clicks1.1K
fr.news
12

Un autre État australien transforme l'écoute des confessions en crime

De plus en plus d'États fédéraux australiens font de l'écoute des confessions un crime potentiel.

Le Queensland a adopté une loi le 8 septembre, menaçant les prêtres de trois ans de prison s'ils ne signalent pas à la police les abus sexuels présumés dont ils ont entendu parler pendant les confessions.

L'Australie-Méridionale, le Victoria, la Tasmanie et le Territoire de la capitale australienne ont déjà adopté des lois haineuses similaires.

L'évêque de Townsville, Tim Harris, a déclaré (Twitter.com, 8 septembre) que les prêtres catholiques ne briseront jamais le sceau de la confession.

De nombreux évêques et prêtres ont déclaré publiquement qu'ils préféreraient aller en prison plutôt que d'obéir à ces lois injustes.

Image: © Mazur, CC BY-NC-SA, #newsMayifmhwin

durdur bis shares this
1.1K
durdur bis
Aube de la Force
Bravo aux évêques courageux qui placent le secret de la Confession au-dessus de toute considération républicaine. Le prêtre n'est pas un fonctionnaire de la république. Encore un procédé sournois pour laiciser le ministère sacré des prêtres. Que César s'occupe de régler ses affaires Lui-même. Entre Dieu et le pénitent, il y a le Ciel. Une belle illustration de la grandeur du prêtre, dans le film…More
Bravo aux évêques courageux qui placent le secret de la Confession au-dessus de toute considération républicaine. Le prêtre n'est pas un fonctionnaire de la république. Encore un procédé sournois pour laiciser le ministère sacré des prêtres. Que César s'occupe de régler ses affaires Lui-même. Entre Dieu et le pénitent, il y a le Ciel. Une belle illustration de la grandeur du prêtre, dans le film d'Hitchcock, "La loi du Silence", de la séparation de la justice divine et de celle des hommes.
Claudius Cartapus
On se croirait en Chine !