AJPM
1- www.youtube.com/watch
2- www.youtube.com/watch

LES ROIS :
1- Ô grands rois, voyez-vous un bel astre des cieux ?
Qu’il est nouveau, qu’il est mystérieux !
Il avertit qu’un Sauveur vient de naître,
Allons, allons adorer ce grand Maître.

2- Marchons et quittons tout sans tarder un moment,
Sans raisonner sur cet événement.
Sentez-vous pas une douceur nouvelle ?
C’est là la voix de Dieu …
More
1- www.youtube.com/watch
2- www.youtube.com/watch

LES ROIS :
1- Ô grands rois, voyez-vous un bel astre des cieux ?
Qu’il est nouveau, qu’il est mystérieux !
Il avertit qu’un Sauveur vient de naître,
Allons, allons adorer ce grand Maître.

2- Marchons et quittons tout sans tarder un moment,
Sans raisonner sur cet événement.
Sentez-vous pas une douceur nouvelle ?
C’est là la voix de Dieu qui nous appelle.

3- Suivons en sûreté ce céleste flambeau,
À sa clarté cherchons l’Enfant nouveau.
Il vient de loin pour montrer qu’il nous aime,
Allons bien loin, pour lui rendre le même.

4- L’astre s’arrête ici. Quoi ! dans ce pauvre lieu ?
Serait-ce ici qu’est né notre vrai Dieu ?
Cela n’est pas, cela n’est pas croyable.
Quoi qu’il en soit, entrons en cette étable.

5- En vérité, voici celui que nous cherchons :
C’est notre Dieu ; descendons, arrêtons,
Prosternons-nous aux pieds de son enfance,
Dans le respect, l’amour et le silence.

6- Amis, que voyons-nous ? Ô prodige étonnant !
Voici, voici notre Dieu tout-puissant.
Dans le respect, l’amour et le silence,
Prosternons-nous aux pieds de son enfance.

JÉSUS ENFANT :
7- Vous avez pris, ô rois, bien des peines pour moi,
Je ne puis trop admirer votre foi.
Relevez-vous, approchez-vous de grâce,
Venez à moi pour que je vous embrasse.

LES ROIS :
8- Bonjour, ô cher Enfant, ô puissant Roi des rois,
Nous venons pour nous soumettre à vos lois,
Nous adorons votre toute-puissance
Au travers de cette vile apparence.

9- Daignez prendre cet or comme un Roi tout-puissant,
Comme vrai Dieu recevez cet encens,
Comme mortel recevez cette myrrhe,
Nos sceptres sont soumis à votre empire.

JÉSUS ENFANT :
10- J’accepte ces présents, je reçois ces honneurs ;
Je veux aussi vous combler de faveurs,
Pour vous seront mes plus grandes largesses,
Vous goûterez mes plus tendres caresses.

LES ROIS :
11- Amis, ressentez-vous l’ineffable douceur
Qu’on goûte ici près de ce doux Sauveur ?
Nos palais n’ont point de plaisir semblable
À celui qu’on ressent dans cette étable.

12- Adorons, adorons ce débonnaire Agneau,
Tombons, tombons au pied de son berceau ;
Il est enfant, mais il est adorable,
Il est abject, mais il est tout aimable.

13- Mère du bel amour, qu’on vous loue en tout lieu
De nous avoir donné cet Enfant-Dieu,
D’avoir donné le jour à la lumière,
L’être au vrai Dieu, la vie à notre Père.

14- Votre exemple, ô Jésus, nous montre évidemment
Que la grandeur est dans l’abaissement,
Que le bonheur consiste en la souffrance,
Que le vrai bien se trouve en l’indigence.

15- Vous enlevez nos cœurs par votre humilité,
Vous les gagnez par votre pauvreté,
Ayez sur eux une victoire entière,
Bénissez-les par votre Sainte Mère.

16- Puisque nous ne pouvons rester ici longtemps
Pour contempler vos attraits si charmants,
Avant partir, bénissez-nous de grâce,
Et pour jamais en nos cœurs prenez place.

17- Digne Mère de Dieu, mille remerciements
De nous avoir donné ce bel Enfant.
Il faut partir, ô notre unique joie :
Bénissez-nous, bénissez notre voie.

JÉSUS ENFANT :
18- Amis, allez en paix sous ma protection,
Prêchez partout la gloire de mon nom,
Croyez en moi, portez chacun à croire,
Et vous serez de grands rois dans ma gloire.


* AM18. Le Chapelet récité