fr.news
11555

Cardinal Grech : La guerre civile entre évêques est "synodale"

Le synode sur la synodalité est un "événement sans précédent", a déclaré le cardinal Mario Grech, secrétaire général du synode et homosexualiste, à Christopher Lamb (podcast, 19 mai).

Les synodes précédents étaient préparés par le Vatican, mais celui-ci sera formé par les soumissions des conférences épiscopales, affirme Grech. Il insiste sur le fait que "il n'est pas vrai que rien ne changera. Je peux vous dire qu'il y a déjà un changement".

En ce qui concerne les thèmes habituels et l'ordination des femmes, Grech répond que "rien ne doit être laissé sous le tapis" - comme si le sexe ne pourrissait pas sur le tapis ecclésiastique depuis cinquante ans. Il estime que sans devenir une "Église synodale", il sera plus difficile d'aborder certaines questions.

Grech n'est pas inquiet pour le Synode allemand. Pour lui, la lutte ouverte entre les évêques allemands et catholiques "est synodale". En revanche, Lamb admet que le synode allemand est devenu une "guerre par procuration" autour de la papauté de François et du synode sur les synodes.

Image: Mario Grech © Diocese of Gozo, CC BY-SA, #newsKmaepmgrdx

Xavier Edmond Schaffers
Tout ce mouvement synodal mène à la désintégration totale de l'Eglise conciliaire. Que restera-t-il alors de la catholicité (ou "universalité") dont elle se réclame ?
Virginie Fortin shares this
144
Grech n'est pas inquiet pour le Synode allemand. Pour lui, la lutte ouverte entre les évêques allemands et catholiques "est synodale".