Montfort AJPM and one more user link to this post
Montfort AJPM shares this
196
MOIS du SACRÉ-CŒUR : LA VEILLE, EXERCICE PRÉLIMINAIRE JE VOUS SALUE, CŒUR de mon JÉSUS : SAUVEZ-MOI !
montfortajpm.blogspot.com/2017/05/chez-nous-soyez-Reine.html
avecrux.avemaria
😍 Justement mon cher Gilbert, j'y pense depuis hier. Le mois du Sacré Coeur de Jésus-Christ 🤗 Belles méditations en ce mois et en union de prières.
AJPM
CONCLUSION
JE VOUS SALUE, CŒUR des BÉNÉDICTIONS ÉTERNELLES : APPELEZ-MOI !
Pratique :
Je veux, comme conclusion des exercices de ce beau mois,
me faire apôtre du Cœur de Jésus, en m'enrôlant moi-même
et enrôlant le plus d'âmes possible dans sa sainte Ligue.


Chrétiens compatissants amis du Divin Cœur,
Venez par votre amour, votre reconnaissance,
Consoler dans les rangs de la Garde d'Honn…
More
CONCLUSION
JE VOUS SALUE, CŒUR des BÉNÉDICTIONS ÉTERNELLES : APPELEZ-MOI !
Pratique :
Je veux, comme conclusion des exercices de ce beau mois,
me faire apôtre du Cœur de Jésus, en m'enrôlant moi-même
et enrôlant le plus d'âmes possible dans sa sainte Ligue.


Chrétiens compatissants amis du Divin Cœur,
Venez par votre amour, votre reconnaissance,
Consoler dans les rangs de la Garde d'Honneur
Ce Cœur qu'on paie, hélas ! de tant d'indifférence.


« Ô Cœur très-aimant et très-aimable de mon Jésus,
j'adore votre vie cachée et souverainement active dans le Saint-Sacrement.
C'est là que, depuis dix-huit cents ans, vous vous immolez
et priez sans cesse votre Père céleste pour nous et pour notre salut.
C'est là qu'en ce jour même,
vous êtes en toute vérité l'Hostie de propitiation,
qui s'offre pour nous d'un bout du monde à l'autre.
De là vous nous criez sans cesse :
« Ayez pitié de moi, vous du moins qui êtes mes amis ;
aidez-moi dans cet apostolat
que j'exerce à l'égard des âmes qui se perdent,
afin d'établir en elles le règne de mon amour. »

Ah ! mon doux Jésus ! comment pourrais-je me flatter de vous aimer,
si je demeurais étranger à vos intérêts,
si mes désirs ne s'unissaient pas à vos désirs, et mes prières à vos prières ?
S'il ne faut que cela pour être votre apôtre,
considérez-moi dès ce moment comme enrôlé dans votre apostolat.
Dès ce moment,
je ne veux avoir d'autres intentions ni d'autres intérêts que les vôtres.
Ô Père Éternel, toutes mes actions, mes souffrances, mes prières,
ma vie tout entière, je vous les offre
pour les intentions et par les mérites de votre bien-aimé Fils.
Je veux m'unir dans chacune de mes actions
aux sacrifices que cette divine Victime ne cesse de vous offrir
pour la conversion des pécheurs,
l'avancement des justes et le triomphe de l'Église.
Jetez les yeux sur cet innocent Agneau
qui ne cesse de s'immoler pour votre gloire.
Écoutez les prières que vous offrent, par son entremise,
Marie sa Mère Immaculée,
les Anges, les Bienheureux, les saintes âmes du Purgatoire
et les justes qui combattent encore sur la terre.
Mettez donc fin aux épreuves de l'Église, votre Épouse.
Faites que les princes chrétiens
coopèrent à vos desseins de miséricorde sur leurs peuples ;
que les évêques et le clergé répondent à la sublimité de leur vocation ;
que dans les maisons où s'élève la jeunesse fleurisse la science unie à la vertu ;
que les ordres religieux remplissent fidèlement leur mission ;
que les infidèles, les hérétiques et les schismatiques
reviennent au chemin de la vérité ;
que les pécheurs de toutes les classes et conditions
se convertissent à votre amour ;
que les âmes justes s'unissent plus intimement au Cœur de leur Dieu :
que les pauvres âmes affligées et tentées
cherchent uniquement dans ce Cœur, si riche et si compatissant,
le soulagement à leurs maux ;
que tous ceux dont la vie doit se terminer aujourd'hui meurent saintement.
Enfin, que partout et toujours,
le divin Cœur règne sur tous les cœurs des hommes.
Ainsi-soit-il. »

(Prière des Associés de l'Apostolat ou Ligue du Cœur de Jésus)

Accourez dans l'allégresse,
Fidèles Gardes d'honneur :
Votre Dieu, plein de tendresse,
Ouvre à tous son Divin Cœur !

Nous voulons, Gardes fidèles,
Te faire un rempart d'amour
Contre tes enfants rebelles
Qui t'outragent nuit et jour.

Cache nous dans la tempête,
Ô Cœur, délices du Ciel !
Sois notre aimable retraite,
Notre séjour éternel !

Que la terre
Toute entière
Forme la Garde d'Honneur !
Qu'elle chante,
Triomphante :
Gloire, amour au Sacré-Cœur !

(chanté en 2 versions, avec 7 autres cantiques au Divin Cœur, ici : montfortajpm.blogspot.ro/2016/07/cd-le-cur-de-jesus.html )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
TRENTE-TROISIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR DIVIN, ORIGINE de tout BONHEUR : FORTIFIEZ-MOI !
Pratique :
Je reconnais mon illusion : le bonheur n'est qu'en vous, ô Jésus !
Désormais toute ma vie sera pour RÉPARER
et mes égarements et ceux du prochain.


Ô Cœur de Dieu, Cœur adorable,
Cœur, objet de tous mes amours !
Ô Cœur infiniment aimable,
Qui m’aimez et m’aimez toujours !

Quoique très …
More
TRENTE-TROISIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR DIVIN, ORIGINE de tout BONHEUR : FORTIFIEZ-MOI !
Pratique :
Je reconnais mon illusion : le bonheur n'est qu'en vous, ô Jésus !
Désormais toute ma vie sera pour RÉPARER
et mes égarements et ceux du prochain.


Ô Cœur de Dieu, Cœur adorable,
Cœur, objet de tous mes amours !
Ô Cœur infiniment aimable,
Qui m’aimez et m’aimez toujours !

Quoique très pauvre et misérable,
Quoique le plus grand des pécheurs,
Je fais une amende honorable
À votre Cœur, à vos grandeurs.

Pardon de mon ingratitude
Après tant de bienfaits reçus,
De mon peu de sollicitude
À vous suivre dans vos vertus.

Ô mon Jésus, miséricorde !
Pour tous les péchés que j’ai faits ;
Si votre Cœur ne me l’accorde,
Je suis perdu pour un jamais.

Par le Sacré-Cœur de Marie,
Honneur au vôtre, mon Jésus,
Écoutez ce Cœur qui vous prie
Et qui vous honore le plus.

Ô Sacré-Cœur, par ses mamelles,
Par son sein qui vous a porté,
Pardonnez à des infidèles
Les excès de leur cruauté.

Charmé de la flamme divine
Dont je vois votre Cœur si plein ;
C’en est fait, j’ouvre ma poitrine :
Divin Cœur, entrez dans mon sein.

Enfin, ma demande est hardie :
Chassez de moi mon cœur pécheur,
Et que je n’aie en cette vie
Point d’autre cœur que votre Cœur !

(chanté : "Cantate" du Sacré-Cœur 2/2 (cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort) ; paroles : montfortajpm.blogspot.ro/…/acte-de-reparat… )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
15 more comments from AJPM
AJPM
TRENTE-DEUXIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR de JÉSUS, MODÈLE de PERFECTION : ÉCLAIREZ-MOI !
Pratique :
Je penserai souvent à ces 80 000 âmes environ,
qui comparaissent chaque jour devant le tribunal de Dieu.
Jésus, à l'heure suprême, soyez leur salut !
montfortajpm.blogspot.ro/…/notre-dame-du-b…


« Âme, as-tu besoin de lumière ?
Mon Cœur est un soleil divin
Où toute âme la plus grossière
More
TRENTE-DEUXIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR de JÉSUS, MODÈLE de PERFECTION : ÉCLAIREZ-MOI !
Pratique :
Je penserai souvent à ces 80 000 âmes environ,
qui comparaissent chaque jour devant le tribunal de Dieu.
Jésus, à l'heure suprême, soyez leur salut !
montfortajpm.blogspot.ro/…/notre-dame-du-b…


« Âme, as-tu besoin de lumière ?
Mon Cœur est un soleil divin
Où toute âme la plus grossière
Verra clair comme un chérubin.

« C’est mon Cœur seul qui fortifie,
Il est puissant en ses attraits ;
C’est mon Cœur seul qui pacifie,
Il est le centre de la paix.

« Vite à mon Cœur, loin des tumultes,
Il est la maison des parfaits ;
Là, point de péchés, point d’insultes,
Le monde ignore ses secrets.

« As-tu l’âme tiède et traînante ?
Ton cœur est-il tout fainéant ?
Mon Cœur fait une âme fervente
Et d’un nain il fait un géant.

« Ton cœur est-il dans la tristesse
Par l’effort de l’esprit malin ?
Mon Cœur n’est plein que d’allégresse,
Il bannit des cœurs tout chagrin.

« As-tu grand soif ? Viens-t’en donc boire
Dans la fontaine du Sauveur
Une liqueur toute de gloire,
Toute de flamme et de ferveur.

« Veux-tu brûler bien à ton aise ?
Jette-toi vite dans mon Cœur,
C’est un feu, c’est une fournaise,
Ou plutôt c’est l’amour vainqueur.

« Si tu désire[s] aimer Marie
Et d’un amour comme infini,
Aime par mon Cœur, je te prie,
Car mon Cœur au sien est uni. »

(chanté : Le Sacré-Cœur (intégral des 7 cantiques manuscrits du Père de Montfort) ; paroles : montfortajpm.blogspot.ro/…/acte-de-reparat… )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
TRENTE-ET-UNIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR tout AIMANT, FOURNAISE ARDENTE : CONSOMMEZ-MOI !
Pratique :
Je m'attacherai à la belle dévotion de l'Heure sainte,
tant recommandée par Notre-Seigneur lui-même
à la Bienheureuse Marguerite-Marie.


Quelle merveille !
Quel excès de l’amour divin !
Fut-il jamais grâce pareille ?
Le Cœur d’un Dieu m’aime sans fin !
Quelle merveille !

Ô feux ! Ô …
More
TRENTE-ET-UNIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR tout AIMANT, FOURNAISE ARDENTE : CONSOMMEZ-MOI !
Pratique :
Je m'attacherai à la belle dévotion de l'Heure sainte,
tant recommandée par Notre-Seigneur lui-même
à la Bienheureuse Marguerite-Marie.


Quelle merveille !
Quel excès de l’amour divin !
Fut-il jamais grâce pareille ?
Le Cœur d’un Dieu m’aime sans fin !
Quelle merveille !

Ô feux ! Ô flammes !
Qui l’embrasez de vos ardeurs,
Pénétrez, enflammez nos âmes,
Brûlez et consumez nos cœurs,
Ô feux ! Ô flammes !

Fournaise ardente,
Brasier sacré, feu consumant,
Votre ardeur douce et violente
Me cause un amoureux tourment,
Fournaise ardente !

Que je vous aime,
Divin Cœur de mon Bien-Aimé !
Pour vous ma tendresse est extrême,
Jamais je n’ai rien tant aimé :
Que je vous aime !

(chanté : Au Sacré-Cœur (cantique attribué à St L-M Grignion de Montfort) ; paroles & toutes les versions : montfortajpm.blogspot.ro/…/au-Sacre-Coeur-… )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
TRENTIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, SOULAGEMENT des AFFLIGÉS : CONSOLEZ-MOI !
Pratique :
À l'heure de la tentation ou de l'épreuve,
je recourrai avec confiance à Marie,
Mère de Jésus, et Reine de son divin Cœur :
n'est-elle pas la ressource suprême de ceux qui n'en ont plus ?


« Mon Dieu, qui avez voulu
pour le triomphe de votre miséricorde et le salut de nos âmes,
donner à Marie, Vierge Immacu…
More
TRENTIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, SOULAGEMENT des AFFLIGÉS : CONSOLEZ-MOI !
Pratique :
À l'heure de la tentation ou de l'épreuve,
je recourrai avec confiance à Marie,
Mère de Jésus, et Reine de son divin Cœur :
n'est-elle pas la ressource suprême de ceux qui n'en ont plus ?


« Mon Dieu, qui avez voulu
pour le triomphe de votre miséricorde et le salut de nos âmes,
donner à Marie, Vierge Immaculée,
une souveraine puissance sur le Cœur de Jésus,
accordez-nous, par ses prières et son intercession,
la grâce de vivre et de mourir dans votre saint Amour.
Nous vous le demandons par le même Jésus-Christ Notre-Seigneur.
Priez pour nous, ô puissante et invincible Dame du Sacré-Cœur,
afin que par vous, ô sublime Espérance des désespérés !
nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ votre Fils.
Ainsi soit-il. »

(Prière à Notre-Dame du Sacré-Cœur, d'Issoudun ;
ses Litanies & Souvenez-Vous : montfortajpm.blogspot.ro/…/fin-des-dernier… )

Ô Cœur bénin, Cœur admirable,
Cœur tout amour, Roi de mon cœur,
À vos enfants, Cœur tout aimable,
Faites sentir votre douceur.

C’est en l’amour un grand miracle,
Des yeux d’un Dieu digne spectacle,
Cœur triomphant du Dieu des cœurs,
Le fort asile des pécheurs.

Ce Cœur tout bon, tout pitoyable,
Se donne à moi tout misérable,
Voulant être mon directeur,
Mon ciel, mon soleil et mon cœur.

Impétrez-moi, grande Princesse,
De ne vivre qu’à mon Sauveur ;
Mourant à tout, criant sans cesse :
Vive Jésus, Dieu de mon cœur !

Défendez-nous, digne Marie,
Des embûches du tentateur ;
Que l’amour seul du Rédempteur
Soit notre mort et notre vie.

Ô toute bonne et toute aimable,
Gardez nos cœurs dans votre Cœur ;
Et que Jésus tout désirable
Les embrase de son ardeur.

Oh ! quand serai-je consumé
Dans ce feu de mon Bien-Aimé ?
Dardez dans le fond de nos âmes,
Mère d’amour, vos belles flammes.

Divin Amour, Cœur du grand Dieu,
Le Cœur unique de Marie,
Vous seul toujours et en tout lieu,
Réglez nos cœurs et notre vie.

Que désormais ces deux beaux Cœurs
Du bon Jésus et de sa Mère,
Qui ne sont qu’un, soient l’exemplaire
De notre vie et de nos mœurs.

Ô Dieu d’amour, tout feu, tout flamme,
Des cœurs aimants la sainte ardeur,
Du virginal le Cœur et l’âme,
Vivez, régnez dans notre cœur.

(extraits choisis des 4 Hymnes de St Jean Eudes : montfortajpm.blogspot.ro/…/4-hymnes-du-tre… )


« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-NEUVIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR BÉNI, MÉDECIN et REMÈDE à nos MAUX : GUÉRISSEZ-MOI !
Pratique :
Est-ce que je reconnais mon mal ?
Est-ce que je veux guérir ?
Est-ce que j'appelle vraiment le médecin ?
Jésus, venez : dites un mot, guérissez moi.


En secret le Seigneur m'appelle
Et me dit : « Donne-moi ton cœur ! »
Ô mon Dieu, vous voilà vainqueur :
Je vous serai toujours fidèle !
More
VINGT-NEUVIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR BÉNI, MÉDECIN et REMÈDE à nos MAUX : GUÉRISSEZ-MOI !
Pratique :
Est-ce que je reconnais mon mal ?
Est-ce que je veux guérir ?
Est-ce que j'appelle vraiment le médecin ?
Jésus, venez : dites un mot, guérissez moi.


En secret le Seigneur m'appelle
Et me dit : « Donne-moi ton cœur ! »
Ô mon Dieu, vous voilà vainqueur :
Je vous serai toujours fidèle !
Ô mon Dieu, vous voilà vainqueur,
Le monde n'est qu'un perfide, un trompeur !

Tout finit, tout nous abandonne,
Les plaisirs s’en vont et les jeux.
Vous, Seigneur, n’êtes pas comme eux :
Prenez mon cœur, je vous le donne !
Vous, Seigneur, n’êtes pas comme eux.
Pour vous seront désormais tous mes vœux !

Vous fixez notre inquiétude :
Vous pouvez seul nous contenter !
Votre joug est doux à porter,
Celui du monde est bien plus rude ;
Votre joug est doux à porter,
À peu de frais le ciel peut s’acheter.

Ancienne, mais toujours nouvelle,
Ancienne et nouvelle Beauté,
Je vous ai longtemps résisté,
J’étais un ingrat, un rebelle ;
Je vous ai longtemps résisté,
Enfin, mon Dieu, vous l’avez emporté.

(Cantique montfortain : montfortajpm.blogspot.ro/…/tous-les-saints… )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-HUITIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR très SAINT et PROFITABLE : MEILLEUREZ-MOI !
Pratique :
Oh ! si je savais m'oublier, m'abandonner, me laisser faire !
quelles merveilles de sainteté le Cœur de Jésus opérerait dans mon cœur !


Ô mortels qui désirez connaître
Le chemin qui mène au vrai bonheur,
Comme dit cet adorable Maître,
Soyez doux, soyez humbles de cœur.

Accourez, volez, peuple …
More
VINGT-HUITIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR très SAINT et PROFITABLE : MEILLEUREZ-MOI !
Pratique :
Oh ! si je savais m'oublier, m'abandonner, me laisser faire !
quelles merveilles de sainteté le Cœur de Jésus opérerait dans mon cœur !


Ô mortels qui désirez connaître
Le chemin qui mène au vrai bonheur,
Comme dit cet adorable Maître,
Soyez doux, soyez humbles de cœur.

Accourez, volez, peuple fidèle,
Vers ce Cœur où réside la paix ;
Formez-vous sur ce parfait modèle,
Avec soin gravez-en tous les traits.

Trop longtemps le monde a su vous plaire ;
Renoncez à ses biens superflus.
Vous aurez l’unique nécessaire
Dans le Cœur de l’aimable Jésus.

(chanté : CANTIQUE du CŒUR de JÉSUS ; montfortajpm.blogspot.ro/…/cantique-du-Coe… )

Amour du Cœur de Jésus,
Embrasez mon cœur.
Charité du Cœur de Jésus,
Éclatez en mon cœur.
Force du Cœur de Jésus,
Soutenez mon cœur.
Miséricorde du Cœur de Jésus,
Pardonnez à mon cœur.
Science du Cœur de Jésus,
Instruisez mon cœur.
Volonté du Cœur de Jésus,
Disposez de mon cœur.
Zèle du Cœur de Jésus,
Dévorez mon cœur.

Vierge Immaculée, priez pour nous le Cœur de Jésus.
Adorable Trinité, nous vous remercions de toutes les faveurs
dont vous avez comblé votre servante, sainte Marguerite-Marie,
et nous vous demandons, par son intercession,
la grâce de toujours mieux connaître, aimer et imiter ce divin Cœur,
qu'elle eut mission de manifester au monde. Ainsi soit-il.

(Variante d'une des prières de la NEUVAINE aux SACRÉS-CŒURS pour les Premiers Vendredi et Samedi du mois, qui commence aujourd'hui)

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-SEPTIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR SACRÉ, BAUME PRÉCIEUX : CONSERVEZ-MOI !
Pratique :
Je dépose mon cœur dans le Cœur de Marie
et par là même dans le Cœur de Jésus :
asile sacré où nul ennemi ne pourra m'atteindre,
tombeau glorieux plein de résurrection et de vie !


C’est dans la sainte Eucharistie
Où j’ai trouvé mon vrai trésor :
Jésus pour m’y donner la vie
S’y tient dans un état …
More
VINGT-SEPTIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR SACRÉ, BAUME PRÉCIEUX : CONSERVEZ-MOI !
Pratique :
Je dépose mon cœur dans le Cœur de Marie
et par là même dans le Cœur de Jésus :
asile sacré où nul ennemi ne pourra m'atteindre,
tombeau glorieux plein de résurrection et de vie !


C’est dans la sainte Eucharistie
Où j’ai trouvé mon vrai trésor :
Jésus pour m’y donner la vie
S’y tient dans un état de mort.

C’est à l’ombre de cette Hostie
Qu’il a blessé mon pauvre cœur,
Pour lui communiquer sa vie
Et s’en rendre à jamais vainqueur.

Il est une fournaise ardente,
Qui brûle sans se consommer ;
Hélas ! que je serais contente
De m’y pouvoir toute abîmer !

L’âme pure y trouve la vie,
La méchante y trouve la mort ;
Toutes deux dans la même Hostie
Rencontrent un différent sort.

Le cœur souillé semble la boue,
Divin Soleil, à vos ardeurs ;
Mais le cœur aimant qui vous loue
Semble un parterre plein de fleurs.

Amour du ciel et de la terre,
Venez et régnez dans mon cœur,
Et me rendez ce beau parterre
Tout rempli de fruits et de fleurs.

(chanté : CANTIQUE en l'HONNEUR du SAINT-SACREMENT ; montfortajpm.blogspot.ro/…/cantique-du-Sac… )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-SIXIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR ILLUSTRE et PARFAIT : ENNOBLISSEZ-MOI !
Pratique :
Ne chercher que Dieu,
n'aimer que Dieu,
ne vivre que pour Dieu :
quelle noblesse !
Comme on est au-dessus de tout ce qui passe !
C'est l'idéal de la perfection :
à moi d'y tendre en déracinant de mon cœur toute vaine ou profane affection.

« Prenez, Seigneur, et recevez toute ma liberté,
ma mémoire, …
More
VINGT-SIXIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR ILLUSTRE et PARFAIT : ENNOBLISSEZ-MOI !
Pratique :
Ne chercher que Dieu,
n'aimer que Dieu,
ne vivre que pour Dieu :
quelle noblesse !
Comme on est au-dessus de tout ce qui passe !
C'est l'idéal de la perfection :
à moi d'y tendre en déracinant de mon cœur toute vaine ou profane affection.

« Prenez, Seigneur, et recevez toute ma liberté,
ma mémoire, mon entendement, ma volonté tout entière,
tout ce que j'ai et tout ce que je possède.
Vous m'avez tout donné : à vous, Seigneur, je rends tout.
Tout est à vous : disposez de tout selon votre bon plaisir.
Donnez-moi seulement votre amour et votre grâce : cela me suffit. Ainsi soit-il. »
(Prière de St Ignace de Loyola)


Cœur de Jésus, doux charme de ma vie,
Je t'aimerai d'un amour éternel ;
Mon cœur brûlant dans son transport s'écrie :
T'aimer ici, t'aimer un jour au ciel !


Cœur de Jésus, je te livre mon âme ;
Cœur de Jésus, je te lègue mon cœur ;
Viens l'embraser de ta divine flamme,
Et sois toujours son généreux vainqueur.

Oui, désormais il t'aime sans partage,
De ton amour il est ambitieux :
Eh ! n'es-tu pas son très riche héritage ?
Quoi de plus grand, quoi de plus précieux ?
...
Tandis que le monde proclame
L'oubli du Dieu de Majesté,
Dans tous nos cœurs l'amour acclame,
Seigneur Jésus, ta Royauté.

Parle, commande, règne :
Nous sommes tous à Toi !
Jésus étends Ton règne :
De l'univers, sois Roi !

(chanté : montfortajpm.blogspot.ro/2016/07/cd-le-cur-de-jesus.html )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-CINQUIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR DÉSIRABLE et très BEAU : RAVISSEZ-MOI !
Pratique :
Je dois me haïr, me renoncer, m'oublier :
c'est la condition indispensable pour aspirer au parfait amour de Jésus.
En dehors de cette voie, il n'y a que sensibilité, imagination, illusion.

...Que mon cœur se dégage de tout égoïsme,
de toute affection étrangère et n'aime que vous : rendez-le pur !
More
VINGT-CINQUIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR DÉSIRABLE et très BEAU : RAVISSEZ-MOI !
Pratique :
Je dois me haïr, me renoncer, m'oublier :
c'est la condition indispensable pour aspirer au parfait amour de Jésus.
En dehors de cette voie, il n'y a que sensibilité, imagination, illusion.

...Que mon cœur se dégage de tout égoïsme,
de toute affection étrangère et n'aime que vous : rendez-le pur !
Qu'il sache pour vous se dévouer jusqu'à la mort : rendez-le fort !
Qu'il soit prêt à tout donner et à se donner lui-même
pour les intérêts de votre gloire et des âmes : rendez-le bon !
Et afin que cette transfiguration s'opère complètement,
ô Jésus, attirez mon cœur ; ravissez-le d'admiration et d'amour ;
engloutissez-le dans le Vôtre. Amen !


Ô Cœur de mon divin Sauveur,
Le plus beau Cœur du monde,
En qui seul tout notre bonheur
Uniquement se fonde :
Trône d’amour dressé pour nous,
Principe de la grâce,
Malheur à ce cœur qui pour vous
Se sent être de glace !

Vous êtes un Cœur tout charmant,
Il faut que l’on vous aime ;
Nous vous aimons trop faiblement :
En faites-vous de même ?
Hélas ! l’on sait que votre amour
N’eut jamais de semblable ;
N’aurai-je jamais de retour
Pour un Cœur si aimable ?

(Cantique de Ste Marguerite-Marie : "Ô CŒUR de mon DIVIN SAUVEUR" ; montfortajpm.blogspot.ro/…/au-Sacre-Coeur-…)

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-QUATRIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR PACIFIQUE : CALMEZ-MOI !
Pratique :
D'où viennent mes troubles et mes inquiétudes ?
De mon peu de conformité au bon plaisir de Dieu.
Par amour pour Jésus et en union avec son Cœur,
je veux désormais dire toujours et partout : Fiat ! Fiat !

« Si nous désirons plaire entièrement au Cœur de Dieu,
tâchons non seulement de nous conformer en tout à sa …
More
VINGT-QUATRIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR PACIFIQUE : CALMEZ-MOI !
Pratique :
D'où viennent mes troubles et mes inquiétudes ?
De mon peu de conformité au bon plaisir de Dieu.
Par amour pour Jésus et en union avec son Cœur,
je veux désormais dire toujours et partout : Fiat ! Fiat !

« Si nous désirons plaire entièrement au Cœur de Dieu,
tâchons non seulement de nous conformer en tout à sa sainte Volonté,
c'est-à-dire de diriger notre volonté comme celle de Dieu,
mais encore de nous y uniformer,
c'est-à-dire des deux volontés n'en faire qu'une,
tellement que nous ne voulions que ce que Dieu veut,
ou mieux, que la Volonté de Dieu reste seule et soit nôtre.
C'est là le sommet de la perfection ! »

montfortajpm.blogspot.ro/…/le-sommet-de-la…
(Saint Alphonse de Liguori)


Ton bon plaisir, ô Dieu ! c’est ce que j’aime ;
En lui seul je veux m’abîmer.
Qu’il est doux de vouloir ce que tu veux toi-même !
Ô Volonté de Dieu ! quel bonheur de t’aimer !

Dans ton ardeur, exigeante et jalouse,
Seule toujours tu veux charmer ;
Puis tu deviens si douce à l’âme qui t’épouse !
Ô Volonté de Dieu ! quel bonheur de t’aimer !

Tu rends parfait, et ton feu purifie
L’amour que tu viens allumer ;
Et s’élançant vers toi, l’âme ardente s’écrie :
Ô Volonté de Dieu ! quel bonheur de t’aimer !

Par toi la peine en plaisir est changée,
Et la mort ne peut alarmer ;
De craintes, de douleurs, notre âme est dégagée.
Ô Volonté de Dieu ! quel bonheur de t’aimer !

Je te consacre, ô Jésus ! tout moi-même ;
Prends mon cœur pour le consumer :
Ton Cœur seul, désormais, est mon amour suprême.
Ô Volonté de Dieu ! quel bonheur de t’aimer !

(chanté : COMBIEN la VOLONTÉ de DIEU est AIMABLE ! -1- (mélodie : Jean-Myriam Chevalier)
& COMBIEN la VOLONTÉ de DIEU est AIMABLE ! -2- (mélodie : Gilbert Chevalier) )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-TROISIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR ADMIRABLE et très DIGNE : BÉNISSEZ MOI !
Pratique :
C'est par l'ami de Jésus, par l'évangéliste de la charité,
que je veux me faire initier aux merveilles du divin Cœur :
c'est en reposant comme lui sur ce Cœur adorable
que l'on participe à toutes ses bénédictions.

« Ô disciple bien-aimé, trop heureux saint Jean,
vous qui avez reposé à la dernière …
More
VINGT-TROISIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR ADMIRABLE et très DIGNE : BÉNISSEZ MOI !
Pratique :
C'est par l'ami de Jésus, par l'évangéliste de la charité,
que je veux me faire initier aux merveilles du divin Cœur :
c'est en reposant comme lui sur ce Cœur adorable
que l'on participe à toutes ses bénédictions.

« Ô disciple bien-aimé, trop heureux saint Jean,
vous qui avez reposé à la dernière Cène sur la poitrine de Jésus,
daignez faire goûter à vos humbles serviteurs
quelque chose de la douceur et des délices de ce Cœur adorable.
Donnez-nous de mépriser tous les plaisirs du monde
et de mettre tout notre bonheur
dans le pur amour de Notre Seigneur Jésus-Christ. »

montfortajpm.blogspot.ro/…/saint-jean-27-d…
(Prière qui se récitait au Noviciat de Saint-André, à Rome)


Que la terre
Toute entière
Forme la Garde d'Honneur !
Qu'elle chante,
Triomphante :
Gloire, amour au Sacré-Cœur !


De sa profonde blessure
S'échappent des flots d'amour ;
Jésus donne sans mesure
Ses trésors en ce beau jour.

Ô doux Cœur de notre Maître,
Que nos cœurs vivent pour toi ;
Apprends-nous à te connaître,
À jamais sois notre Roi !

Délaissé du Sanctuaire,
Qui n'attend que des douleurs !
Ton Cœur par toute la terre
Cherche des consolateurs.

Accepte notre humble hommage :
Ô Jésus, viens le bénir !
Ton Cœur est notre héritage,
L'aimer est notre désir !

(chanté : La GARDE d'HONNEUR (cantique au Sacré-Cœur de Jésus) ;
toutes les paroles avec les 7 autres cantiques de ce CD au Divin Cœur,
ici : montfortajpm.blogspot.ro/2016/07/cd-le-cur-de-jesus.html
)

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-DEUXIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR très FIDÈLE : PAYEZ pour MOI !
Pratique :
Soyons inébranlablement fidèles à l'Église et à son auguste Chef :
nous sommes sûrs que les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre Pierre.
...
« Très-doux Jésus, notre divin Maître !
qui avez toujours déjoué les criminels artifices
dont les Pharisiens cherchaient à vous envelopper :
dissipez les projets de …
More
VINGT-DEUXIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR très FIDÈLE : PAYEZ pour MOI !
Pratique :
Soyons inébranlablement fidèles à l'Église et à son auguste Chef :
nous sommes sûrs que les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre Pierre.
...
« Très-doux Jésus, notre divin Maître !
qui avez toujours déjoué les criminels artifices
dont les Pharisiens cherchaient à vous envelopper :
dissipez les projets de tous ces impies
qui dans leur fol orgueil s'efforcent,
par des raisonnements trompeurs,
de séduire et d'égarer votre peuple.
Nous tous vos disciples,
nous vous prions de nous éclairer de la lumière de votre grâce,
de peur que, déçus par l'astuce des sages de ce siècle
et par les dangereux sophismes qu'ils répandent,
nous ne soyons aussi entraînés dans l'erreur.
Accordez-nous si abondamment les clartés de la foi,
que nous sachions découvrir les pièges des impies,
croire et professer fermement les dogmes de votre sainte Église,
et rejeter avec une constante vigueur
leurs subtiles et pernicieuses maximes.
Ainsi soit-il. »

montfortajpm.blogspot.ro/…/la-chaire-de-sa…
(Prière de Pie IX ; 100 jours d'indulgence chaque fois)

Dieu de clémence,
Ô Dieu vainqueur !
Sauvez Rome et la France,
Par votre Sacré-Cœur !


Pitié, mon Dieu ! sur un nouveau Calvaire,
Gémit le Chef de votre Église en pleurs :
Glorifiez le Successeur de Pierre
Par un triomphe égal à ses douleurs.

Pitié, mon Dieu ! Quand, à votre servante
De votre Cœur vous dévoiliez l’amour,
Vous avez vu la France pénitente
À ce trésor venant puiser un jour.

Pitié, mon Dieu ! Si votre main châtie
Un peuple ingrat qui semble la braver,
Elle commande à la mort, à la vie :
Par un miracle elle peut nous sauver.

Pitié, mon Dieu ! Que votre règne arrive !
Que votre Nom soit partout respecté :
Que sur la terre à vos lois attentive
Tout obéisse à votre Volonté !

(chanté : "Pitié, mon Dieu !" : chanté & instrumental )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGT-ET-UNIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR très PATIENT : SUPPORTEZ-MOI !
Pratique :
Quand Jésus me supporte avec toutes mes iniquités
et celles de tous les hommes,
quelle folie, à moi, de ne pas savoir
me supporter moi-même ni le prochain !


Il nous dit comme à ses apôtres :
« On m’abandonne, mes amis !
Voulez-vous me quitter vous autres,
Et vous joindre à mes ennemis ?

« Ah ! je souffrirai…
More
VINGT-ET-UNIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR très PATIENT : SUPPORTEZ-MOI !
Pratique :
Quand Jésus me supporte avec toutes mes iniquités
et celles de tous les hommes,
quelle folie, à moi, de ne pas savoir
me supporter moi-même ni le prochain !


Il nous dit comme à ses apôtres :
« On m’abandonne, mes amis !
Voulez-vous me quitter vous autres,
Et vous joindre à mes ennemis ?

« Ah ! je souffrirais ces injures
De mes ennemis déclarés ;
Mais ceux que j’aime sans mesures
M’outrageraient ! amis, pleurez...

« Ah ! mon Cœur est à l’agonie,
On m’attaque dans ma maison !
On m’y trahit ! on m’y renie !
On change mon Sang en poison !

« Mon Cœur crie en son amertume,
Il est accablé du péché !
Aurez-vous tous des cœurs d’enclume ?
Aucun n’en sera-t-il touché ?

« Si vous m’abandonnez, fidèles,
Je suis abandonné de tous !
Irai-je chez les infidèles ?
Ils me connaissent moins que vous !

« Mon Cœur vous aime et vous désire,
C’est pour vous qu’il est transpercé !
Après votre cœur il soupire,
Eh quoi ! serai-je délaissé ? »

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort : 47. Les outrages faits au Cœur de Jésus ; PAROLES ici : montfortajpm.blogspot.ro/…/acte-de-reparat… )

...Oh ! patience et pardon ! Je ne mérite que votre indignation ;
mais ne me rejetez pas de votre présence ;
ne me retirez pas votre secours ;
laissez-moi le temps, donnez-moi le moyen de réparer,
par ma ferveur et mon courage, de trop longues et trop coupables erreurs !
Et Jésus me répond : Soit, je veux bien te supporter encore ;
à deux conditions pourtant :
l'une, que tu supporteras toi-même généreusement
les peines de la vie, tous les sacrifices de la vertu et de la perfection ;
l'autre, que tu supporteras charitablement les défauts et les torts de tes frères.
- C'est dit, Seigneur : je le ferai. Amen.


« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
VINGTIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR très HUMBLE : REPOSEZ en MOI !
Pratique :
Je veux être humble par amour pour mon Jésus humilié :
qui oserait s'élever quand il s'abaisse à ce point ?
Je l'aime, j'entends lui ressembler.


Jésus, doux et humble de Cœur,
Rendez mon cœur semblable au Vôtre !
Jésus, doux et humble de Cœur,
À vous mon cœur : qu’il reste Vôtre !


L’amour de l’humilité
L’attire …
More
VINGTIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR très HUMBLE : REPOSEZ en MOI !
Pratique :
Je veux être humble par amour pour mon Jésus humilié :
qui oserait s'élever quand il s'abaisse à ce point ?
Je l'aime, j'entends lui ressembler.


Jésus, doux et humble de Cœur,
Rendez mon cœur semblable au Vôtre !
Jésus, doux et humble de Cœur,
À vous mon cœur : qu’il reste Vôtre !


L’amour de l’humilité
L’attire de la gloire,
Pour cacher sa majesté
Dans un pauvre ciboire ;
C’est là qu’il nous fait à tous
Sa leçon ordinaire :
« Apprenez que je suis humble et doux,
Un Agneau débonnaire. »

C’est là qu’il est en tout temps
Mort aux choses du monde,
Sans usage de ses sens,
Dans une paix profonde.
Son Cœur est plein de douceur,
C’est sa vertu très chère,
Supportant le pécheur sans aigreur,
Sans se mettre en colère.

Ô Jésus, éclairez-nous,
Ô Lumière infinie !
On ne peut trouver qu’en vous
Les paroles de vie.
Formez en nous vos vertus
Et votre vive image :
Notre cœur ne résistera plus
À ce divin ouvrage !

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort : www.youtube.com/watch )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
DIX-NEUVIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR MISÉRICORDIEUX : RÉPONDEZ pour MOI !
Pratique :
Je suis toujours prêt à répondre pour moi-même ;
mais que je réponds mal !
Désormais je veux n'avoir d'autre caution
que le Cœur miséricordieux de mon Jésus.

…La France entière et l'Église redisent ce cri de la Bretagne catholique :

Cœur très-miséricordieux de Jésus, ayez pitié de nous !

Cœur transperc…
More
DIX-NEUVIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR MISÉRICORDIEUX : RÉPONDEZ pour MOI !
Pratique :
Je suis toujours prêt à répondre pour moi-même ;
mais que je réponds mal !
Désormais je veux n'avoir d'autre caution
que le Cœur miséricordieux de mon Jésus.

…La France entière et l'Église redisent ce cri de la Bretagne catholique :

Cœur très-miséricordieux de Jésus, ayez pitié de nous !

Cœur transpercé pour nous, des crimes de la terre
Ne vous souvenez plus ;
Du cri qui retentit jadis sur le Calvaire,
Souvenez-vous, souvenez-vous, Jésus !
Souvenez-vous, souvenez-vous toujours, ô mon Jésus !
Cor Jesu Sacratissimum,
Miserere, miserere nobis.


De l'insensé qui veut corrompre la famille,
Ne vous souvenez plus ;
Du pudique foyer où l'innocence brille,
Souvenez-vous, souvenez-vous, Jésus !
Souvenez-vous, souvenez-vous toujours, ô mon Jésus !

Des chrétiens effaçant le sceau de leur Baptême,
Ne vous souvenez plus ;
Des chrétiens éprouvés et fidèles quand même,
Souvenez-vous, souvenez-vous, Jésus !
Souvenez-vous, souvenez-vous toujours, ô mon Jésus !
Cœur Sacré du Divin Sauveur,
Pardonnez, pardonnez au pécheur.

(7ème cantique au Sacré-Cœur : montfortajpm.blogspot.ro/2016/07/cd-le-cur-de-jesus.html )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)
AJPM
DIX-HUITIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR CHARITABLE : OPÉREZ en MOI !
Pratique :
La grâce m'est prodiguée : suis-je fidèle à ses inspirations ?
Quel compte terrible à rendre !


…Ô Jésus, je m'abandonne à l'aimable empire de votre grâce.
Arrachez et détruisez, plantez et bâtissez.
Purifiez-moi , éclairez-moi, sanctifiez-moi ;
faites que vos opérations surnaturelles ne rencontrent en moi aucune …
More
DIX-HUITIÈME JOUR
JE VOUS SALUE, CŒUR CHARITABLE : OPÉREZ en MOI !
Pratique :
La grâce m'est prodiguée : suis-je fidèle à ses inspirations ?
Quel compte terrible à rendre !


…Ô Jésus, je m'abandonne à l'aimable empire de votre grâce.
Arrachez et détruisez, plantez et bâtissez.
Purifiez-moi , éclairez-moi, sanctifiez-moi ;
faites que vos opérations surnaturelles ne rencontrent en moi aucune résistance,
et que l'œuvre de ma perfection s'accomplisse au gré de votre Cœur. Amen.


Quoi ! vous me commandez, Seigneur,
De vous aimer de tout mon cœur :
Quel doux plaisir, quel grand honneur
Dans ce seul nécessaire !
Mais aussi quel plus grand malheur
Que de ne le pas faire !

Quand on aime Dieu purement,
On souffre tout joyeusement.
On reçoit la Croix pour paiement,
Pour prix et pour victoire
Et pour joyeux avènement
À la grâce et la gloire.

Ô Mère de l’Amour divin !
Percez mon cœur, brûlez mon sein
D’une flèche de séraphin,
Qui ne me laisse en vie
Que pour aimer mon Dieu sans fin :
C’est mon unique envie !

Amour, amour, embrase-moi !
Je ne fais que languir sans toi :
Comme mon vainqueur et mon roi,
Taille, tranche, extermine,
En tout ce qui s'oppose à toi,
Afin que Dieu domine !

(cantique montfortain : montfortajpm.blogspot.ro/…/sainte-therese-… )

« Mon aimable Jésus,
pour vous témoigner ma reconnaissance
et pour réparer mes infidélités, moi...,
je vous donne mon cœur,
je me consacre entièrement à vous
et je me propose, avec votre secours,
de ne plus vous offenser. »

(Courte consécration de soi-même à réciter devant une image du Sacré-Cœur,
Indulgence plénière chaque mois aux conditions ordinaires)