Victoire Guinier
En effet, Bergoglio se décrit parfaitement : dur et inflexible avec les autres. Mais il ne semble pas en avoir conscience...