Clicks1.1K
fr.news
2

Un archevêque reçoit l'absolution du ministre français de l'Intérieur

Le sceau de la confession est "plus fort que les lois de la République", a répondu l'archevêque de Paris, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, à l'affirmation du gouvernement français selon laquelle ce sceau "doit" être violé lorsqu'un prêtre entend parler en confession d'un abus sexuel (FranceInfo, 6 octobre).

En conséquence, Moulins-Beaufort a été convoqué par le ministre français de l'Intérieur Gérald Moussah Darmanin, un "catholique" adultère, à la demande expresse du président français Macron.

Comme on pouvait s'y attendre de la part d'un évêque catholique, Moulins-Beaufort a nié, se jetant à genoux devant Darmanin et qualifiant sa déclaration précédente de "maladroite." Puis, il a effectué quelques rituels de soumission envers les "victimes". Le ministre était ravi.

Phil Lawler se demande comment les prêtres français vont défendre le sceau de la confession, alors que leurs évêques ne sont pas prêts à le maintenir.

Au moins, la porte-parole des évêques français, Karine Dalle, a finalement déclaré (le 13 octobre) que le sceau de la confession est sacro-saint : "On ne peut pas changer le droit canonique pour la France car il est international. Un prêtre qui aujourd'hui violerait le secret de la confession serait excommunié."

Image: © Mazur, CC BY-NC-ND, #newsOtrvlqtuwf

Le Seigneur est mon berger
Darmanin un "catholique" ???????????
De plus, comment pouvez-vous dire que Mgr Moulins-Beaufort a nié, qu'il s'est jeté à genoux devant Darmanin puis qu'il a effectué quelques rituels de soumission envers les victimes ? Vous avez assisté à l'entretien ? Vous nagez en plein délire et proférez des mensonges. C'est du grand n'importe quoi !
Etienne bis
Ils ont un truc radical... 😉 🤔
Ils ne confessent plus 😊😊😊 : aucun secret à garder. 😍😘😲