Clicks6.4K
abbepages
28
Femmes prêtres ? FEMMES PRÊTRES ? Pourquoi les femmes ne peuvent-elles pas avoir accès au sacrement de l’Ordre et devenir prêtre ? N’est-il pas temps de dénoncer cette injustice ? Dans la vie de …More
Femmes prêtres ?

FEMMES PRÊTRES ?

Pourquoi les femmes ne peuvent-elles pas avoir accès au sacrement de l’Ordre et devenir prêtre ? N’est-il pas temps de dénoncer cette injustice ?
Dans la vie de l’Église de nombreuses femmes ont joué de tous temps un rôle important (Mt 28.7-10 ; Rm 16.1, 3-12 ; Ph 4.3 ; Ac 18.26…) à commencer par la Vierge Marie, et cependant, jamais l’Église ne les a admises à l’ordination… estimant que cette disposition ne relève pas de sa compétence, mais de la fidélité à la Tradition instituée par le Christ et les Apôtres.
Jésus n’a, en effet, appelé aucune femme, pas même sa très sainte Mère, à faire partie des Douze, et certes pas par conformisme culturel, car étant venu établir l’humanité dans sa perfection définitive (Mt 5.17), Il n’a pas craint à maintes reprises d’innover et changer des usages en vigueur (Jn 4.27, 8.11, 20.11-18 ; Mt 9.20-22, 19.3-9, 28.7-10 ; Lc 7.37, 8.2-3, 24.9-10 ; Mc 10.2-11…), mais s’Il a voulu que l’annonce officielle et publique du message sacré et incorruptible du Salut éternel soit réservée aux hommes, c’est en raison du respect dû au plan divin de la Création (1 Co 11.7 ; Gn 2.18-24).
Déjà dans l’Ancienne Alliance le peuple élu était aimé de Dieu comme une épouse adultère l’est toujours de son mari fidèle (Os 1.3 ; Jr 2), et dans la Nouvelle Alliance le Christ Se présente comme cet Époux… le Nouvel Adam (1 Co 15.20+), venant épouser l’humanité rachetée au prix de son Sacrifice (Mc 2.19 ; Mt 22.1-14 ; Jn 3.29 ; 2 Co 11.2 ; Ep 5.22-33 ; Ap 19.7, 9). C’est par ce langage de l’Écriture qui exprime l’homme et la femme dans leur identité profonde, que nous est révélé le mystère de Dieu et du Christ… C’est dire que ces symboles de l’époux et de l’épouse sont donc essentiels : sans eux la Révélation nous serait inintelligible ! C’est pourquoi le respect de la Création telle que Dieu l’a faite s’explique non seulement par respect du Créateur, mais encore par souci d’intelligibilité de la Révélation… et du sacrement lui-même. L’économie sacramentelle est en effet fondée sur des signes naturels, sur des symboles inscrits dans la psychologie humaine, en sorte nous dit St Thomas d’Aquin que «Les signes sacramentels représentent ce qu’ils signifient par une ressemblance naturelle.» (In IV Sent., dist 25, Q. 2, art. 2). On ne peut pas par exemple signifier l’amour par une fourchette, mais bien par un cœur, ni la paix par une hyène, mais bien par une colombe ou un agneau… Ainsi, parce que l’évêque ou le prêtre n’agissent pas en leur nom propre mais in persona Christi, c'est-à-dire en tant que représentants du Christ (2 Co 5.20 ; Ga 4.14) qui agit, Lui, par eux, cette nécessaire «ressemblance naturelle» entre le signe et ce qu’il signifie demande que le signe du Christ qui est un homme, soit lui-même un homme, aussi vrai que la grâce ne vient pas détruire la nature mais la sauver !… Ce n’est pas plus compliqué !
Que l’on ne dise donc plus que l’Église est misogyne : c’est elle qui a affirmé comme nul autre l’égalité …
Public domain
fredsinam
Tu te contredit d'une part tu dis que jesus n'a pas choisi 12 apotres et d'autre part tu affirme : "Ensuite, ceux qu'on associe aux douze premier apôtres n'était pas de simple prêtre, mais des évêques."

Dans le cadre dont nous parlons ici çàd le sacerdoce ministriel ,l'affirmation adequate est la derniere . Jésus a bien choisi 12 apotres et leur successeur sont les eveques . Et Les prêtres …More
Tu te contredit d'une part tu dis que jesus n'a pas choisi 12 apotres et d'autre part tu affirme : "Ensuite, ceux qu'on associe aux douze premier apôtres n'était pas de simple prêtre, mais des évêques."

Dans le cadre dont nous parlons ici çàd le sacerdoce ministriel ,l'affirmation adequate est la derniere . Jésus a bien choisi 12 apotres et leur successeur sont les eveques . Et Les prêtres sont des assistants direct des eveques parmi lesquels l'Eglise choisi les eveques , voilà pourqoui ce sont aussi des hommes .
fredsinam
Le monde n'était pas prédisposé à accepter des femmes prêtres, même les apôtres auraient exprimé un sérieux doute.

A votre avis cher Leon Qu'est ce qui était plus facile pour jesus :faire croire au juif qu'ils doivent manger son corps et boire son sang ou qu'ils doivent accepter qu'une femme soit un apotre ?

Ensuite, croire que Jésus refuse les femmes à la prêtrise sous le seul prétexte qu'il …More
Le monde n'était pas prédisposé à accepter des femmes prêtres, même les apôtres auraient exprimé un sérieux doute.

A votre avis cher Leon Qu'est ce qui était plus facile pour jesus :faire croire au juif qu'ils doivent manger son corps et boire son sang ou qu'ils doivent accepter qu'une femme soit un apotre ?

Ensuite, croire que Jésus refuse les femmes à la prêtrise sous le seul prétexte qu'il n' a choisi que des hommes pour être des apôtres, c'est faire un choix à la place de Dieu. Que savez-vous de son opinion sur le sujet ? L'avez-vous intérroger ?

Decidement je commence à croire que vous me lisez pas ou que vous le faites expret .

Primo : Que jesus ait choisi seulement les hommes comme apôtre c'est UN FAIT qui est clair dans la bible et un non interpretation libre qui serait mis à la disposition des theologiens ou des chrétien (Mt 10,2),(Ap 21,14 ) , et (Ac 1,26)

Secondo :
Les prêtres ainsi que les eveques ont pour mission dans l'Eglise de prolonger dans l'Eglise la mission des apôtres en instuant l'eucharistie
3 more comments from fredsinam
fredsinam
Croire que Jésus a fait certain choix ou certains actes parce qu'il vivait uniquement dans une culture qui lui en imposait c'est croire que le christ a agit contre sa conscience or cela est UNE HÉRÉSIE .
fredsinam
"Le choix des apôtres est purement disciplinaire et n'a aucun rapport avec la doctrine."

Voilà ce que Jean Paul vous repond :

« En n'appelant que des hommes à être ses apôtres , le Christ a agid'une manière totalement libre et souveraine. Il l'a fait dans la liberté même avec laquelle il a mis en valeur la dignité et la vocation de la femme par tout son comportement, sans se conformer aux …More
"Le choix des apôtres est purement disciplinaire et n'a aucun rapport avec la doctrine."

Voilà ce que Jean Paul vous repond :

« En n'appelant que des hommes à être ses apôtres , le Christ a agid'une manière totalement libre et souveraine. Il l'a fait dans la liberté même avec laquelle il a mis en valeur la dignité et la vocation de la femme par tout son comportement, sans se conformer aux usages qui prévalaient ni aux traditions que sanctionnait la législation de son époque »
« D'autre part, le fait que la très sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l'Église, n'ait reçu ni la mission spécifique des Apôtres ni le sacerdoce ministériel montre clairement que la non-admission des femmes à l'ordination sacerdotale ne peut pas signifier qu'elles auraient une dignité moindre ni qu'elles seraient l'objet d'une discrimination; mais c'est l'observance fidèle d'une disposition qu'il faut attribuer à la sagesse du Seigneur de l'univers. »
« C'est pourquoi, afin qu'il ne subsiste aucun doute sur une question de grande importance qui concerne la constitution divine elle-même de l'Église, je déclare, en vertu de ma mission de confirmer mes frères (cf. Lc 22,32), que l'Église n'a en aucune manière le pouvoir de conférer l'ordination sacerdotale à des femmes et que cette position doit être définitivement tenue par tous les fidèles de l'Église. »


Croire que le choix de Jesus avec l'Esprit saint qui font Un avec le père autrement dit le choix de la sainte Trinité est un choix disciplinaire c'est réduire l'omnipotence et l'omniscience de Dieu à l'humain , autrement dit c'est se fabrique un Dieu semblable à nous et ça s'appelle l'idolâtrie.Dieu ne rentre pas dans des guéguerre sexistes , des hommes parce qu'il peut tout et sait tout . Alors penser qu'il a choisi uniquement les hommes parce que c'était la coutume de l'époque excusez moi de vous dire que ce n'est pas ce Dieu là que je crois . Par contre Dieu en choisissant les hommes comme apôtre Dieu me place devant un mystère dans lequel il me demande de rentre et de comprendre avec l'Esprit saint . Nous croyons que Jésus est le chemin, la vie ,et la vérité autrement dit il n'a fait aucun acte disciplinaire tout ses actes ont une porté divine qui les rend véridique et qui nous donne le chemin et la vie à vivre on doit donc méditer tout acte de Jésus et sous la mouvance de l'Esprit saint et comprendre le mystère qui s'y cache .

le sacerdoce du commun des fidèles est aussi ministériel et pas seulement le sacerdoce du prêtre

Je voudrais vous poser 2 question :
1) Est -ce que Marie , Lazare , Nicodème , Marie madeleine ,Marthe ....faisaient parti des 12 apôtres ?
2) Quelle fut la différence dans le ministre entre apôtres et les disciples ?
fredsinam
Léon14
Enfin vous venez de comprendre la pierre d'échapomment sur le sacerdoce des femmes dans l'Eglise .Depuis le debut ,vous vous melangez dans l'argumentation que même les partisans pour le sacrdoce ministériel des femmes dans l'Eglise ne reprenne pas .Car en réalité le seul argument valable c'est celui là :tout d'abord, vous devez comprendre que le contexte social de l'époque ne permettait …More
Léon14
Enfin vous venez de comprendre la pierre d'échapomment sur le sacerdoce des femmes dans l'Eglise .Depuis le debut ,vous vous melangez dans l'argumentation que même les partisans pour le sacrdoce ministériel des femmes dans l'Eglise ne reprenne pas .Car en réalité le seul argument valable c'est celui là :tout d'abord, vous devez comprendre que le contexte social de l'époque ne permettait pas à Jésus de choisir des femmes, les apôtres eux-même aurait refusé de croire en Jésus pour ce seul motif.
La place de la femme dans la société juive de l'époque était dérisoire et les juifs de l'époque n'avait aucune considération pour les femmes. Le centre de la vie en société était l'homme, la femme ne jouait qu'un rôle très secondaire, c'est pour cette raison que les hommes répudiait leur femme comme on change de chemise.


Le seul argument qui fait que le sacerdoce ministériel est limité aux homme dans l'Église c'est UNIQUEMENT PCQ LE CHRIST A CHOISI LES HOMMES COMME APÔTRES ce qui est normal car je me suis tué à te dire que si le sacerdoce ministériel existe dans l'Église c'est pour que la mission des apôtres se continue dans l'Église.

Voila ce que Jean Paul II répond à ça :

« En n'appelant que des hommes à être sesApôtres, le Christ a agi d'une manière totalement libre et souveraine. Il l'a fait dans la liberté même avec laquelle il a mis en valeur la dignité et la vocation de la femme par tout son comportement, sans se conformer aux usages qui prévalaient ni aux traditions que sanctionnait la législation de son époque »
« D'autre part, le fait que la très sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l'Église, n'ait reçu ni la mission spécifique des Apôtres ni le sacerdoce ministériel montre clairement que la non-admission des femmes à l'ordination sacerdotale ne peut pas signifier qu'elles auraient une dignité moindre ni qu'elles seraient l'objet d'une discrimination; mais c'est l'observance fidèle d'une disposition qu'il faut attribuer à la sagesse du Seigneur de l'univers. »
« C'est pourquoi, afin qu'il ne subsiste aucun doute sur une question de grande importance qui concerne la constitution divine elle-même de l'Église, je déclare, en vertu de ma mission de confirmer mes frères (cf. Lc 22,32), que l'Église n'a en aucune manière le pouvoir de conférer l'ordination sacerdotale à des femmes et que cette position doit être définitivement tenue par tous les fidèles de l'Église. »


l’Esprit saint ne se laisse jamais enfermer dans une culture, il s’en sert mais il la dépasse pour aller plus loin pour la simple raison que l’Esprit saint s’adresse en premier lieu à nos cœur et à notre intelligence quelque soit l'époque l'époque dans lequel on se trouve. Jésus aurait pu choisir les femmes comme apôtre mais il ne l'a pas fait , Dieu aurait pu crée l'homme et la femme en même temps mais il a préféré le faire en deux temps , une femme aurait pu être un evangeliste mais ça n'a pas été le cas .... Dieu est souverain
paul-marie
Concernant le sacerdoce des femmes, permettez-moi de croire à la doctrine de 265 papes plutôt qu'à la vôtre qui n'avez pas leur autorité. Je ne vous convaincrai pas, mais convenez que cette position là est au moins assez crédible.Deuxièmement, qu'est ce qui vous fait croire que Jésus aurait choisi des femmes si la société lui avait permis. Ce ne sont que la projection de vos pensées. L'Evangile …More
Concernant le sacerdoce des femmes, permettez-moi de croire à la doctrine de 265 papes plutôt qu'à la vôtre qui n'avez pas leur autorité. Je ne vous convaincrai pas, mais convenez que cette position là est au moins assez crédible.Deuxièmement, qu'est ce qui vous fait croire que Jésus aurait choisi des femmes si la société lui avait permis. Ce ne sont que la projection de vos pensées. L'Evangile nous apprend que le Christ a choisi des hommes et que les apôtres ont choisi des hommes. Le reste n'est qu'élucubration sans fondements scripturaires. Si nous lisons St Paul, il nous aide à comprendre que les dons de la grâce sont variés ce qui ne correspond pas à la philosophie égalitariste qui sous-tend votre position.
En outre, si vous lisez Ste Thérèse, son discours où elle exprime de multiples désirs dont celui d'être prêtre n'est pas un discours théologique ni une revendication. C'est un texte du genre littéraire mystique dans lequel Thérèse cherche à exprimer sa vocation. Elle a un tel désir de servir Dieu et l'Eglise qu'elle se sent toutes les vocations pour dire enfin; Ma mère, ma vocation, dans l'Eglise c'est l'amour. Je précise que je cite ceci de mémoire. Donc ce désir exprimé n'a rien à voir avec une revendication où un jugement théologique. C'est le sentiment d'une âme éprise d'amour qui serait prête à tout pour servir, jusqu'à ce qu'enfin, elle dise avoir trouvé définitivement sa vocation de carmélite. Je vous le dis très clairement, utiliser Ste Thérèse pour défendre le sacerdoce des femmes prouve une méconnaissance de la littérature mystique et des genres littéraires.
paul-marie
Jésus a beaucoup d'égard pour les femmes dans l'Evangile. Pour autant, Jésus n'a pas choisi d'apôtre femme. L'Eglise s'est toujours sentie liée par ce choix du Christ ainsi que des apôtres quand ils ont choisi leurs successeurs. Face à cette volonté de Jésus, il n'y a rien dans l'Ecriture en faveur du sacerdoce des femmes. Aucun Père de l'Eglise n'a interprété l'Ecriture autrement.
HUTCHEN
Paul Marie@ Où dans l'écriture interdit - on le sacerdoce des femmes ? relisez les epîtres par exemple et voyez l'attitude de Jésus à l'égard des femmes; vous n'y êtes pas et Léon 14 a raison, vous confondez discipline et doctrine.
paul-marie
Ce qui est sûr, c'est que vous êtes imprégné des idées du temps; sacerdoce des femmes... Si ça vous plaît d'avoir des idées à la mode, c'est votre problème mais ça n'a rien à voir avec le Catholicisme. Allez voir du côté des protestants ou de certains anglicans, vous êtes plus en phase avec eux.
paul-marie
Je suis navré de vous dire que vous avez le talent de tout confondre. En ce qui concerne le sacerdoce des femmes, vous êtes en contradiction la plus nette avec l'Ecriture, la Tradition et le magistère des 265 successeurs de Pierre. A la limite, vous pouvez dire que le diaconat est "une simple bénédiction" et que le sacerdoce doit être accordé aux femmes mais de grâce, n'ayez pas la malhonnêteté …More
Je suis navré de vous dire que vous avez le talent de tout confondre. En ce qui concerne le sacerdoce des femmes, vous êtes en contradiction la plus nette avec l'Ecriture, la Tradition et le magistère des 265 successeurs de Pierre. A la limite, vous pouvez dire que le diaconat est "une simple bénédiction" et que le sacerdoce doit être accordé aux femmes mais de grâce, n'ayez pas la malhonnêteté de vous dire catholique.
5 more comments from paul-marie
paul-marie
Vous dites; "la discipline change et non la doctrine." En ce qui concerne l'administration des sacrements, il y a des choses qui ne peuvent pas changer car elles sont d'institution divine. Relisez Thomas d'Aquin. Je répète que vous commettez une erreur en disant que le diaconat se donne par une simple bénédiction.
La façon de donner le baptême n'a pas changé. Il faut une matière, c'est l'eau. Et …More
Vous dites; "la discipline change et non la doctrine." En ce qui concerne l'administration des sacrements, il y a des choses qui ne peuvent pas changer car elles sont d'institution divine. Relisez Thomas d'Aquin. Je répète que vous commettez une erreur en disant que le diaconat se donne par une simple bénédiction.
La façon de donner le baptême n'a pas changé. Il faut une matière, c'est l'eau. Et une parole. N. Je te baptise au nom du Père et du Fils et du St Esprit.
paul-marie
Pardonnez-moi mais pour le sacrement du diaconat, il y a une prière consécratoire accompagnée de l'imposition des mains par l'Evêque! Ce n'est pas ce que j'appelle une "simple bénédiction des mains". Où avez-vous fait votre théologie?
paul-marie
Vous avez dit une première erreur en affirmant que le diaconat était une simple bénédiction. Et vous comparez cela à un Evêque qui devient cardinal. Pour être diacre, il faut recevoir un sacrement pas pour être cardinal. Je suis stupéfait devant de telles approximations.Quant au sacrement de l'ordre, il a trois degrés, diacre, prêtre, Evêque. Je ne vois pas de confusion ici.
Enfin, on parle d'un …More
Vous avez dit une première erreur en affirmant que le diaconat était une simple bénédiction. Et vous comparez cela à un Evêque qui devient cardinal. Pour être diacre, il faut recevoir un sacrement pas pour être cardinal. Je suis stupéfait devant de telles approximations.Quant au sacrement de l'ordre, il a trois degrés, diacre, prêtre, Evêque. Je ne vois pas de confusion ici.
Enfin, on parle d'un sacerdoce ministériel pour le prêtre, car il exerce un ministère officiel au nom de l'Eglise, ce qui n'est pas la cas du laïc qui agit en vertu de son baptême. Le terme ministère évoque un service officiel, public, au nom de l'Eglise ce qui est le propre des prêtres. Cela ne veut pas dire que les laïcs n'ont pas un rôle à jouer, bien entendu.
paul-marie
Précisons les termes. Le Concile à la suite de la tradition catholique défend la différence de nature entre le sacerdoce des fidèles et le sacerdoce des prêtres. Les baptisés sont dits "prêtres" en tant qu'ils sont membres du corps du Christ tandis que les prêtres exercent leurs sacerdoce en vertu d'un sacrement spécifique qui les configurent au Christ tête et Pasteur. Il y a donc une double …More
Précisons les termes. Le Concile à la suite de la tradition catholique défend la différence de nature entre le sacerdoce des fidèles et le sacerdoce des prêtres. Les baptisés sont dits "prêtres" en tant qu'ils sont membres du corps du Christ tandis que les prêtres exercent leurs sacerdoce en vertu d'un sacrement spécifique qui les configurent au Christ tête et Pasteur. Il y a donc une double participation au sacerdoce de Jésus; celle qui existe en vertu du baptême et celle qui existe en vertu de l'Ordre. Le mot ministériel indique que les prêtres ordonnés accomplissent une mission officielle, publique, en tant que pasteur.

En outre, dans la tradition catholique, le diaconat est reçu en vertu d'un sacrement. Réduire la différence entre le laïc et le diacre a une simple bénédiction ne rend pas compte du sacrement.
paul-marie
Merci Fredsinam, voilà qui est clair.
fredsinam
"le sacerdoce commun des fidèles n'est pas moins ministériel que celui du prêtre ou sinon le diacre n'a plus de ministère.

Vous dites un peu n'importe quoi. Le ministère change d'une vocation à l'autre et ne change rien à la nature du sacerdoce. On peut réduire le ministère du prêtre à presque rien sans que cela affecte son sacerdoce et le ministère de l'évêque est très différrent de celui du …
More
"le sacerdoce commun des fidèles n'est pas moins ministériel que celui du prêtre ou sinon le diacre n'a plus de ministère.

Vous dites un peu n'importe quoi. Le ministère change d'une vocation à l'autre et ne change rien à la nature du sacerdoce. On peut réduire le ministère du prêtre à presque rien sans que cela affecte son sacerdoce et le ministère de l'évêque est très différrent de celui du prêtre. Vous confondez tout et c'est typique de Rome car elle a perdu la Foi."


Voilà ce que Lumen Gentium en dit :«Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, s'ils diffèrent essentiellement et non pas seulement en degré, sont cependant ordonnés l'un à l'autre puisque l'un comme l'autre participe à sa façon de l'unique sacerdoce du Christ (2). Grâce au pouvoir sacré dont il est investi, le prêtre, ministre du Christ, instruit et gouverne le peuple sacerdotal, accomplit, en qualité de représentant du Christ, le sacrifice eucharistique et l'offre à Dieu au nom de tout le peuple ».

Encore une fois si le sacerdoce ministériel existe dans l'Église c'est pour que la mission des apôtres se continue dans l'Église . Et ce sacerdoce ministériel est seulement accordé aux évêques ,et au prêtre selon les degrés différentes autrement dit la vocation des eveque , et des prêtre ainsi que celle des diacre trouve sa raison d'être dans celle des apotre pour accomplir et achevé la mission des apotres le plus parfaitement possible par une complementalité dans les degrés de ce sacerdoce .
Ainsi L’évêque, c’est le Christ qui continue d’annoncer la Bonne Nouvelle et de dispenser aux croyants les sacrements de la foi ; par la paternité spirituelle de l’évêque, c’est lui qui agrège à son propre corps de nouveaux membres ; par la sagesse et la prudence de l’évêque, c’est lui qui guide (le peuple de Dieu), dans son pèlerinage terrestre, jusqu’au bonheur du ciel.
Le prêtres est institués pour être collaborateurs de l' évêque, associé à lui dans la fonction sacerdotale au service du peuple de Dieu. Configuré au Christ, Prêtre souverain et éternel, le prêtre est consacré pour annoncer l’évangile, pour être le pasteur du peuple de Dieu et pour célébrer la liturgie, surtout en offrant le sacrifice du Seigneur. (L'Eglise choisi le prêtre parmi les hommes celibataire mais ceci reste une mesure disciplinaire )
Le diacre a pour mission d’aider l’évêque et ses prêtres dans le service de la parole, de l’autel et de la charité, en se montrant le serviteur de tous

Voilà je ne peux être plus clair que cela . Le sacerdoce ministériel pour les femmes est une hérésie qui ne verra jamais le jour dans l'Église
Leclercqantoine
9a n'a rien à voir mais bon : comment fait on un album sur ce site ?
Merci
paul-marie
Une des preuves qu'ils sont anti-papes est qu'ils "ordonnent" des femmes.
Leclercqantoine
Dommage que se soit un antipape .... Enfin dommage pour vous .
paul-marie
Léon14 promeut-il le sacerdoce des femmes?