Clicks1.6K

Les Sorcières de Salem (The Crucible - 1957)

shazam
22
1692, dans le petit village de Salem dans le Massachusetts, la servante Abigail Williams (Mylène Demongeot) se livre à la sorcellerie pour se venger de sa maîtresse Elisabeth Proctor (Simone …More
1692, dans le petit village de Salem dans le Massachusetts, la servante Abigail Williams (Mylène Demongeot) se livre à la sorcellerie pour se venger de sa maîtresse Elisabeth Proctor (Simone Signoret), qui l'a renvoyée à cause de la relation adultérine qu'elle avait avec son époux (Yves Montand).

Arrêtée, elle prétend être une victime, et la cour de justice formée à cette occasion, va alors envoyer à la potence toutes les personnes dénoncées comme sorcières par les jeunes filles qu'Abigail a eu le temps de mettre en son pouvoir.

Le film (dont le scénario est de Jean Paul Sartre) relate le procès en sorcellerie qui eut lieu dans cette ville de Nouvelle-Angleterre en 1692. Il est librement inspiré de la pièce éponyme du dramaturge américain Arthur Miller, qui utilisait les faits historiques décrits pour dépeindre une allégorie du maccartisme.

(French; Eng Subs)
perceo3 and one more user like this.
perceo3 likes this.
SAIDI likes this.
shazam
Puritanisme (wikipedia) :

Le mot puritain désigne de nos jours un mouvement protestant de la fin du 16e siècle au début du 17e siècle. Ils n'utilisaient cependant pas ce terme pour s'identifier eux-mêmes. La plupart des puritains vivaient en Angleterre. Le mouvement théologique puritain déboucha sur l'émergence de l’Église presbytérienne. Par exemple les puritains ont officiellement banni la …More
Puritanisme (wikipedia) :

Le mot puritain désigne de nos jours un mouvement protestant de la fin du 16e siècle au début du 17e siècle. Ils n'utilisaient cependant pas ce terme pour s'identifier eux-mêmes. La plupart des puritains vivaient en Angleterre. Le mouvement théologique puritain déboucha sur l'émergence de l’Église presbytérienne. Par exemple les puritains ont officiellement banni la célébration du jour de Noël en 1644 en Angleterre.

Le mot puritanisme a deux acceptions :

L'une ancienne désignant un courant religieux du calvinisme qui désirait « purifier » l’Église d’Angleterre du catholicisme à partir de 1559 et en Nouvelle-Angleterre à partir de 1630. Selon Alexis de Tocqueville, il s'agit tout autant d'une théorie politique que d'une qu’une doctrine religieuse.
Dans l'autre assertion moderne, plus générale, le mot puritanisme désigne une pudeur excessive, un refus des plaisirs, antonymes de l'hédonisme.

Mythes sur les puritains :

Des historiens, comme le Dr Harry S. Stout de l'université de Yale, se sont intéressés aux puritains américains derrière les mythes forgés pendant la prohibition (1919-1933) par les opposants où le puritanisme tente de ne pas être qualifiable d’antonyme de l'hédonisme.
-Les puritains aimaient les couleurs vives. Leurs vêtements et leurs maisons étaient colorées. C'est le cinéma qui a propagé l'idée qu'ils s'habillaient en noir.
-Les puritains n'étaient pas prudes. L'activité sexuelle, au sein du mariage, n'était pas condamnée et même encouragée. Des puritains pouvaient être punis pour chasteté.
-Les puritains n'étaient pas sobres. L'alcool était consommé. Les puritains buvaient du vin, de la bière, du cidre, du rhum… car l'eau douce était souvent impropre à la consommation.
-Les puritains aimaient la poésie (Anne Bradstreet ou Edward Taylor).
-Les puritains n'étaient pas opposés aux fêtes et aux jeux. (wikipedia)
Psaume 62 likes this.
shazam
Le procès des sorcières de Salem est un épisode célèbre de l’histoire coloniale des Etats-Unis qui entraîna la condamnation et l'exécution de personnes accusées de sorcellerie en 1692 dans le Massachusetts.

Généralement analysé comme découlant d'une période de luttes intestines et de paranoïa puritaine, ce procès se solde par l'exécution de 19 personnes et l'emprisonnement d'un nombre bien plus …More
Le procès des sorcières de Salem est un épisode célèbre de l’histoire coloniale des Etats-Unis qui entraîna la condamnation et l'exécution de personnes accusées de sorcellerie en 1692 dans le Massachusetts.

Généralement analysé comme découlant d'une période de luttes intestines et de paranoïa puritaine, ce procès se solde par l'exécution de 19 personnes et l'emprisonnement d'un nombre bien plus grand.

En 1692, à Salem Village (aujourd'hui Danvers et non, contrairement à ce que l'on croit, dans la ville voisine de Salem où le procès se déroula), quelques jeunes filles, notamment Abigail Williams, Ann Putman et Betty Parris, accusent certains concitoyens de les avoir envoûtées et d'être des sorciers ou des magiciens, alliés de Satan.

La communauté, assiégée par les Amérindiens et dépourvue de gouvernement légitime, prête foi aux accusations et condamne les personnes mises en cause à avouer les faits de sorcellerie ou à être pendues. Les accusations, et l’hystérie, s'étendent rapidement. En moins de deux mois, 17 communautés sont concernées : Andover, Ameshbury, Haverhill, Topsfield, Ipswich, Rowley, Gloucester, Manchester, Malden, Charlestown, Billerica, Beverly ; Reading, Woburn, Lynn, Marblehead, et Boston.

Seuls ceux qui plaident coupable et dénoncent d'autres suspects évitent l'exécution capitale. Elizabeth Proctor, et au moins une autre femme, bénéficient d'un sursis à exécution « parce qu'elles sont grosses » (« for the belly », enceintes) : quoique condamnées, elles ne seront pendues qu'après la naissance de leur enfant.

Parmi les pendus figure un ministre du culte respecté, un ancien policier qui a refusé d'arrêter davantage de prétendues sorcières, et trois personnes disposant d'une certaine fortune. Six des victimes sont des hommes ; la plupart des autres sont de vieilles femmes misérables.

Une seule des mises à mort ne s'accomplit pas par pendaison. Giles Corey, un fermier âgé de 80 ans, refuse de se défendre en justice. La loi prévoit dans ce cas l'application d'une forme de torture dénommée Peine forte et dure, consistant à empiler une à une de larges pierres sur la poitrine du prévenu, jusqu'à l'écrasement ; après trois jours d'atroces douleurs, Corey meurt en persistant dans son refus de se défendre. On pense maintenant que l'attitude de Corey s'explique par le fort caractère du vieil homme, qui se savait condamné d'avance.

L'affaire des « sorcières » de Salem a eu un impact si profond qu'elle a contribué à réduire l'influence de la foi puritaine sur le gouvernement de Nouvelle-Angleterre.

Plusieurs théories essaient d'expliquer pourquoi la communauté de Salem Village a explosé dans ce délire de sorcières et de perturbations démoniaques. L’hypothèse la plus vraisemblable est la contamination de l'orge et du seigle poussant sur des sols humides, par l'ergot de seigle.
L'ergot de seigle est un champignon qui parasite 17 céréales dont l'orge et le seigle principalement. Il contient des alcaloïdes toxiques, en particulier l’acide lysergique dont est dérivé le LSD. Pour se développer il lui faut un sol humide, or la communauté puritaine de Salem cultivait le seigle en zone marécageuse, et le seigle alimentait les hommes et le bétail, ce qui explique que les deux présentaient des signes d'intoxication à l'ergot de seigle, et les deux années des cas "d'envoûtement" se produisirent après un printemps humide et chaud en 1691 et l'été orageux, un climat favorable à l'apparition de l'ergot de seigle.
-
Voir (sur Gtv) : Un village empoisonné par la CIA ? - Pont-Saint-Esprit 1951
Un village empoisonné par la CIA ? - Pont-Saint-Esprit 1951