Guillaume Chazerain
Romeo Castellucci : adresse aux agresseurs

"Je veux pardonner à ceux qui ont essayé par la violence d'empêcher le public d'avoir accès au Théâtre de la Ville à Paris.
Je leur pardonne car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Ils n'ont jamais vu le spectacle ; ils ne savent pas qu'il est spirituel et christique ; c'est-à-dire porteur de l'image du Christ. Je ne cherche pas de raccourcis et je détes…More
Romeo Castellucci : adresse aux agresseurs

"Je veux pardonner à ceux qui ont essayé par la violence d'empêcher le public d'avoir accès au Théâtre de la Ville à Paris.
Je leur pardonne car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Ils n'ont jamais vu le spectacle ; ils ne savent pas qu'il est spirituel et christique ; c'est-à-dire porteur de l'image du Christ. Je ne cherche pas de raccourcis et je déteste la provocation. Pour cette raison, je ne peux accepter la caricature et l'effrayante simplification effectuées par ces personnes. Mais je leur pardonne car ils sont ignorants, et leur ignorance est d'autant plus arrogante et néfaste qu'elle fait appel à la foi. Ces personnes sont dépourvues de la foi catholique même sur le plan doctrinal et dogmatique ; ils croient à tort défendre les symboles d'une identité perdue, en brandissant menace et violence. Elle est très forte la mobilisation irrationnelle qui s'organise et s'impose par la violence.
Désolé, mais l'art n'est champion que de la liberté d'expression.

Ce spectacle est une réflexion sur la déchéance de la beauté, sur le mystère de la fin. Les excréments dont le vieux père incontinent se souille ne sont que la métaphore du martyre humain comme condition ultime et réelle. Le visage du Christ illumine tout ceci par la puissance de son regard et interroge chaque spectateur en profondeur. C'est ce regard qui dérange et met à nu ; certainement pas la couleur marron dont l'artifice évident représente les matières fécales. En même temps - et je dois le dire avec clarté - il est complètement faux qu'on salisse le visage du Christ avec les excréments dans le spectacle.
Ceux qui ont assisté à la représentation ont pu voir la coulée finale d'un voile d'encre noir, descendant sur le tableau tel un suaire nocturne.

Cette image du Christ de la douleur n'appartient pas à l'illustration anesthésiée de la doctrine dogmatique de la foi. Ce Christ interroge en tant qu'image vivante, et certainement il divise et continuera à diviser. De plus, je tiens à remercier le Théâtre de la Ville en la personne d'Emmanuel Demarcy-Mota, pour tous les efforts qui sont faits afin de garantir l'intégrité des spectateurs et des acteurs."

Romeo Castellucci
Sociètas Raffaello Sanzio

Paris, le 22 octobre 2011
Ambre
Je suis de l'avis de résurection et avec tous les commentaires de cette page. Et......

C'est bien triste de voir ça.
De l'art!!!! Non mais je rêve !!! Ce n'est pas de l'art, c'est de la haine de la part de "soit-disant artiste", purement et simplement.

S'ils avaient, un tant soit peu de respect pour l'art, ils ne feraient pas de telles choses qui ne se font pas. Ils ne se respectent pas eux-…More
Je suis de l'avis de résurection et avec tous les commentaires de cette page. Et......

C'est bien triste de voir ça.
De l'art!!!! Non mais je rêve !!! Ce n'est pas de l'art, c'est de la haine de la part de "soit-disant artiste", purement et simplement.

S'ils avaient, un tant soit peu de respect pour l'art, ils ne feraient pas de telles choses qui ne se font pas. Ils ne se respectent pas eux-mêmes en faisant ça.

Tous et chacun sait très bien ce que c'est que de chier dans la face de quelqu'un ou de pisser dessus. C'est INDIGNE et je suis indignée.

Voyons donc ! What a sorry excuse for a human being! Même les aminaux ne font pas ces choses-là.
brigitte1961
quelle arrogance de la part de l'abbé de la morandais, comment cet personne peut se dire homme d'Eglise Catholique, et Paul Amar devrait avoir honte de narguer ces deux jeunes qui viennent expliquer sur le plateau les raisons de ces manifestations.

Mon père il faut aller à la confesse vous en avez énormmement besoin
hHold
De la Morandais est un collabo. Quand au subversif directeur du théâtre, effectivement, il a raison de ne pas avoir peur, il est protégé par les CRS et ses subventions. Il est du côté du pouvoir.
dvdenise
Au début du reportage, la jeune femme parle très vite mais on comprendla position de l'Église: Non à la violence, MAIS REVENDIQUE TOUTEFOIS LA LIBERTÉ D'EXPRESSION QUI REPRÉSENTE LE SACRÉ. Les jeunes PRIENT, quelques-uns seulement ont dérogé à cela.

M. l'Abbé a le sens aigu du dialogue et de l'échange???
Pour un chrétien, il faut savoir PARDONNER et non condamner.

À Dieu seul le Jugement, mais …More
Au début du reportage, la jeune femme parle très vite mais on comprendla position de l'Église: Non à la violence, MAIS REVENDIQUE TOUTEFOIS LA LIBERTÉ D'EXPRESSION QUI REPRÉSENTE LE SACRÉ. Les jeunes PRIENT, quelques-uns seulement ont dérogé à cela.

M. l'Abbé a le sens aigu du dialogue et de l'échange???
Pour un chrétien, il faut savoir PARDONNER et non condamner.

À Dieu seul le Jugement, mais grande et dangereuse erreur que de vouloir imposer les jeunes catholiques au silence, à l'apathie et à l'indifférence de ces outrages faites à Jésus, notre Sauveur.

Moins d'un an après avoir été élu Pape, Jean Paul 11 à lancer à ses compatriotes: "NE PERDEZ JAMAIS VOTRE LIBERTÉ SPIRITUELLE"
Resurection
vous savez, il a toujours été comme ça... il ne représente pas lamajorité de nos prêtres heureusement!
ce qui est le plus choquant, c'est sa méchanceté....envers son prochain..quelle image horrible il donne du sacerdoce. Il fautprier.
Ni élévation d'âme, ni paroles de charité dans la vérité, rien que du ressentiment sur un passé qui le poursuit...
on comprend que ls journalistes aillent le cherch…More
vous savez, il a toujours été comme ça... il ne représente pas lamajorité de nos prêtres heureusement!
ce qui est le plus choquant, c'est sa méchanceté....envers son prochain..quelle image horrible il donne du sacerdoce. Il fautprier.
Ni élévation d'âme, ni paroles de charité dans la vérité, rien que du ressentiment sur un passé qui le poursuit...
on comprend que ls journalistes aillent le chercher..il abîme l'image du prêtre. ça leur convient tout à fait, et comme cet abbé ne décroche pas...;il s'enfonce lui-même...
j'avoue:c'est effrayant d'être si vieux et si peu saint!
carolebouvet@free.fr
A regarder avec beaucoup d'attention et à fraire suivre !

Vidéo très instructive concernant le comportement des invités à cette émission : notamment l'Abbé de la Morandais