fr.news
1337

Un homme va être exécuté pour blasphème au Pakistan

Zafar Bhatti, 57 ans, un protestant pakistanais, incarcéré depuis juillet 2012 pour "blasphème" à Rawalpindi, au Pakistan, a vu sa peine de prison à vie transformée en peine de mort le 3 janvier.

Leader de la "Jesus World Mission", Bhatti était accusé d'avoir envoyé des "messages blasphématoires" à un prédicateur musulman depuis un téléphone portable qui ne lui a été remis qu'après l'envoi des messages et dont la carte SIM n'était pas à son nom. Selon BritishAsianChristans.org, Bhatti est analphabète et donc incapable d'écrire des messages.

Sa femme Bibi, 72 ans, a déclaré que plusieurs tentatives ont été faites pour faire apostasier Bhatti à l'islam afin de le libérer sur cette base, "mais il est fort dans sa foi".

En décembre, l'avocat de Bhatti espérait encore le faire libérer sous caution en raison de son diabète grave et d'une récente crise cardiaque. Des demandes de libération sous caution similaires ont été accordées à des meurtriers et à des violeurs. La vue de Bhatti se détériore en raison de la faible luminosité de sa cellule.

Les régimes occidentaux connaissent des lois similaires sur le blasphème qui protègent leur racisme anti-blanc et leur religion civile homosexuelle et anticatholique de toute critique. En conséquence, ils ne font rien pour libérer Bhatti.

#newsLjfyipikdr

Etienne bis
Là, notre grand inter confessionnel pourrait manifester la sincérité de ses déclarations. Non ?
Il semble que OUI.