Clicks2.5K

Caïphe et les clous de la crucifixion

h2onews.org
A Jérusalem, en 1990, fut découvert un ossuaire – vieux coffret contenant les restes d’un homme enterré précédemment - que certains attribuèrent au Grand prêtre Caïphe, celui que l’on appela pour …More
A Jérusalem, en 1990, fut découvert un ossuaire – vieux coffret contenant les restes d’un homme enterré précédemment - que certains attribuèrent au Grand prêtre Caïphe, celui que l’on appela pour faire crucifier Jésus.
La découverte de cet ossuaire a fait beaucoup de bruit. Mais une chose a été négligée à l’époque et pourrait revêtir aujourd’hui une signification beaucoup plus importante : un clou, comme ceux utilisés par les Romains pour crucifier leurs victimes, aurait été retrouvé à l’intérieur de l’ossuaire au milieu des os de Caïphe. Ce clou serait-il l’un des clous de la crucifixion de Jésus ? Et pourquoi l’avoir mis à l’intérieur de l’ossuaire de Caïphe? Le grand prêtre aurait-il vécu, dans le remord, la crucifixion du Christ ?
Les hypothèses sont nombreuses, et certains ont fait un lien entre cette découverte et un évangile apocryphe retrouvé en Turquie, selon lequel Caïphe après la résurrection, serait devenu un disciple du Messie.
Si cette hypothèse devait se confirmer, cela pourrait changer l’interprétation des Ecritures mais aussi influencer les relations entre chrétiens et juifs. Ou alors cette piste, comme tant d’autres, n’est pas la bonne. Et dans les milieux chrétiens on pencherait plutôt pour cette dernière hypothèse.
Le père Eugenio Aliata, archéologue au Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem, affirme que trouver des clous pour la crucifixion n’est pas un fait inhabituel, et le fait qu’on ait trouvé des clous de la crucifixion dans le tombeau de Caïphe est possible. Mais il a ajouté qu’il était quand même plus enclin à penser qu’il s’agit d’une interprétation fantaisiste ...
Dans l’intérêt du film documentaire produit par Simcha Jacobovici, et transmis par la télévision israélienne, la diffusion de cette nouvelle coïncide avec la semaine sainte.
Cela dit, authentique ou pas, cela ne change pas d’une virgule notre foi.