montfort.kingeshop.com shares this
51
LUNDI : OFFRANDE des SOUFFRANCES que NOTRE-SEIGNEUR ENDURA depuis son AGONIE au JARDIN des OLIVIERS jusqu’à sa COMPARUTION devant CAÏPHE.
forumactif.com/…de-de-la-passion-pour-tous-les-jours-de-la-semaine
1. Je vous offre, ô Sauveur généreux ! (pour N...) l’ardeur magnanime avec laquelle vous vous êtes levé du lieu de votre prière, pour aller, plein de courage, au-devant de vos …More
LUNDI : OFFRANDE des SOUFFRANCES que NOTRE-SEIGNEUR ENDURA depuis son AGONIE au JARDIN des OLIVIERS jusqu’à sa COMPARUTION devant CAÏPHE.
forumactif.com/…de-de-la-passion-pour-tous-les-jours-de-la-semaine
1. Je vous offre, ô Sauveur généreux ! (pour N...) l’ardeur magnanime avec laquelle vous vous êtes levé du lieu de votre prière, pour aller, plein de courage, au-devant de vos ennemis.
2. Je vous offre la douleur amère que vous causa la trahison de celui de vos apôtres qui, par un baiser perfide, vous livra entre les mains des méchants.

3. Je vous offre, divin Jésus, tout ce que vous eûtes à souffrir de la part des infâmes satellites, qui se jetèrent sur votre adorable Personne et vous garrottèrent cruellement.

4. Je vous offre l’invincible patience avec laquelle vous supportâtes les coups et les insultes dont ils vous accablèrent.

5. Je vous offre l’ardent amour avec lequel vous vous êtes livré aux tourments et à une mort volontaire, comme victime d’expiation pour nos péchés.

6. Je vous offre, mon bon Maître, la douleur sensible que vous causa la fuite de vos apôtres, qui vous abandonnèrent.

7. Je vous offre les pas douloureux et pénibles que vous fîtes depuis le jardin des Oliviers jusqu’à Jérusalem, où l’on vous traîna avec la dernière cruauté.

8. Je vous offre tout ce que vous endurâtes en passant le torrent de Cédron, où la précipitation de vos gardes vous occasionna des chutes et des meurtrissures sensibles.

9. Je vous offre, ô Saint des saints, la posture humble et modeste avec laquelle vous parûtes devant Anne, qui vous interrogea sur vos disciples et sur votre doctrine, comme si vous aviez été un vil séducteur.

10. Je vous offre enfin l’admirable douceur avec laquelle vous reçûtes un cruel et ignominieux soufflet de la main d’un serviteur impie, et le calme majestueux avec lequel vous répondîtes à cet horrible attentat.

« Mon aimable Jésus, pour vous témoigner ma reconnaissance et pour réparer mes infidélités, moi..., je vous donne mon cœur, je me consacre entièrement à vous et je me propose, avec votre secours, de ne plus vous offenser. »

« Cœur Sacré de Jésus,
Que votre règne arrive !
Cœur Sacré de Jésus,
Je crois en votre amour pour moi !
Cœur Sacré de Jésus,
J’ai confiance en vous ! »